Polluer nos sols c’est polluer notre avenir


#PollutionSols : 6 raisons pour lesquelles la pollution des sols ne doit pas passer inaperçue

Selon les estimations, 95 pour cent de nos aliments sont directement ou indirectement produits sur nos sols.

Les sols sont une ressource limitée, ce qui signifie que leur perte et leur dégradation ne sont pas récupérables au cours d’une vie humaine. La pollution des sols a une incidence sur les aliments que nous consommons, l’eau que nous buvons, l’air que nous respirons, notre santé et la santé de tous les organismes de la planète. Sans sols sains, il nous est impossible de produire nos denrées alimentaires. En effet, on estime que 95 pour cent de nos aliments sont directement ou indirectement produits dans nos sols.

Les sols sains sont à la base de la sécurité alimentaire et de notre avenir durable. Ils contribuent à soutenir la production alimentaire, à atténuer le changement climatique et à nous adapter à ses effets, à filtrer l’eau, à améliorer la résilience aux inondations et aux sécheresses et à bien d’autres choses encore. Pourtant, une menace invisible met les sols et tout ce qu’ils procurent en péril.

La pollution des sols provoque une réaction en chaîne. Elle altère la biodiversité des sols, réduit la matière organique du sol et la capacité des sols à agir comme un filtre. Elle contamine l'eau stockée dans les sols et les eaux souterraines, et provoque un déséquilibre des éléments nutritifs présents dans les sols. Parmi les polluants du sol les plus courants figurent les métaux lourds, les polluants organiques persistants ainsi que de nouveaux polluants – comme les produits pharmaceutiques et les produits de soins personnels. 

La pollution des sols a des effets dévastateurs sur l'environnement et a des répercussions sur toutes les formes de vie qui évoluent en son sein. Les pratiques agricoles non durables qui réduisent la matière organique du sol peuvent faciliter le transfert de polluants dans la chaîne alimentaire. Par exemple: les sols pollués peuvent libérer des contaminants qui s’infiltrent dans les eaux souterraines, qui s'accumulent ensuite dans les tissus végétaux, qui sont par la suite consommés par les animaux au pâturage, les oiseaux et pour finir par les hommes qui mangent ces plantes et ces animaux. La présence de polluants dans le sol, les eaux souterraines et la chaîne alimentaire peuvent provoquer une multitude de maladies et entraîner une mortalité excessive chez l’être humain, des effets aigus à court terme, comme des intoxications ou des diarrhées à des effets chroniques à long terme, comme le cancer.

Outre l'impact sur l'environnement, la pollution des sols a également un coût économique élevé en raison de la réduction des rendements et de la qualité des récoltes. La prévention de la pollution des sols devrait être une priorité absolue à l’échelle de la planète. Le fait que la grande majorité des polluants soient le résultat de l'action humaine signifie que nous sommes directement responsables des changements nécessaires à apporter pour garantir un avenir moins pollué et plus sûr.

Les sols doivent être reconnus et valorisés pour leurs capacités de production ainsi que pour leur contribution à la sécurité alimentaire et au maintien des services écosystémiques essentiels. Voici quelques raisons pour lesquelles la pollution des sols ne doit pas être sous-estimée:

1. La pollution des sols a une incidence sur tout. Les aliments que nous consommons, l’eau que nous buvons, l’air que nous respirons  – notre santé et la santé de tous les organismes de la planète sont tributaires des sols sains. La teneur en nutriments des tissus des plantes est directement liée à la teneur en éléments nutritifs du sol et à sa capacité à favoriser l’échange d’éléments nutritifs et d’eau avec les racines des plantes.

2. La pollution des sols est invisible. Aujourd’hui, un tiers de nos sols sont modérément à fortement dégradés en raison de l’érosion, de la perte de carbone organique du sol, de la salinisation, du compactage, de l’acidification et de la pollution chimique. Il faut environ 1000 ans pour qu’un centimètre de sol ne se reconstitue, ce qui signifie que nous ne serons pas en mesure de produire plus de sol de notre vivant. Il n’y a rien de plus que ce que nous voyons. Pourtant, les sols sont soumis à une pression accrue exercée par la pollution du sol. Le taux actuel de dégradation des sols menace la capacité des générations futures à satisfaire leurs besoins les plus élémentaires. 

3. La pollution des sols a une incidence sur la capacité des sols à filtrer. Le sol sert de filtre et agit comme un tampon pour les contaminants. Néanmoins le potentiel des sols qui permet d’atténuer la pression des polluants a ses limites. Si la capacité du sol à nous protéger est dépassée, les contaminants pollueront (et polluent) les autres composants de l'environnement – comme notre chaîne alimentaire.

Légende gauche: Les avantages procurés par les sols vont bien au-delà de la simple production alimentaire. Saviez-vous que la plupart des antibiotiques connus, notamment la pénicilline, provenaient de microorganismes du sol? Légende droite: Des aliments nutritifs et de bonne qualité peuvent être produits uniquement si nos sols sont sains.

4. La pollution des sols nuit à la sécurité alimentaire car elle réduit les rendements et la qualité des cultures. Des aliments sains, nutritifs et de bonne qualité ne peuvent être produits que si nos sols sont sains. Sans sols sains, il nous sera impossible de produire suffisamment de nourriture pour atteindre l’objectif #FaimZéro.

5. La pollution des sols peut résulter de mauvaises pratiques agricoles. Les pratiques agricoles non durables réduisent la matière organique du sol, compromettant ainsi la capacité des sols à dégrader les polluants organiques. Ceci augmente le risque que les polluants soient rejetés dans l‘environnement. Dans de nombreux pays, la production agricole intensive a épuisé les sols, mettant en péril notre capacité à maintenir la production dans ces régions à l'avenir. Des pratiques durables de production agricole sont par conséquent devenues impératives afin d’inverser la tendance à la dégradation des sols et de garantir la sécurité alimentaire mondiale actuelle et future.

6. La pollution des sols peut mettre notre santé en danger. Une part importante d'antibiotiques, largement utilisés dans l'agriculture et la santé humaine, sont rejetés dans l'environnement après avoir été excrétés par l'organisme dans lequel ils ont été administrés. Ces antibiotiques peuvent s'infiltrer dans nos sols et se propager dans l'environnement. Cette situation crée des bactéries résistantes aux antimicrobiens, ce qui diminue l'efficacité des antibiotiques. Chaque année, environ 700 000 décès sont attribuables aux bactéries résistantes aux antimicrobiens. D’ici 2050, si l’on ne s’attaque pas au problème rapidement, elles feront plus de victimes que le cancer, et coûteront, à l’échelle mondiale, plus que l’économie mondiale actuelle.

La protection et la conservation des sols commencent avec nous.

Compte tenu de l’accroissement de la population mondiale qui devrait compter plus de 9 milliards d’habitants en 2050, notre sécurité alimentaire actuelle et future dépend de notre capacité à accroître les rendements et à améliorer la qualité des aliments en exploitant les mêmes sols que ceux que nous utilisons aujourd’hui. La pollution des sols a des répercussions négatives sur chacun d’entre nous, et a été identifiée comme l’une des principales menaces pour les fonctions du sol dans le monde entier.

Il est nécessaire de connaître les causes de la pollution des sols si nous voulons être en mesure de trouver et de mettre en œuvre des solutions. La protection et la conservation des sols commencent avec nous. Faire des choix alimentaires durables, recycler correctement les matières dangereuses comme les piles, composter à la maison pour réduire la quantité de déchets qui finissent dans les décharges ou gérer de façon plus responsable les antibiotiques périmés ou non utilisés, ne sont que quelques exemples de la façon dont nous pouvons contribuer à la solution. À une plus grande échelle, il est important de promouvoir des pratiques agricoles durables au sein de nos communautés.

Les sols sains sont une matière première précieuse, non renouvelable qui est de plus en plus menacée par les comportements destructifs de l’être humain. Nous sommes responsables des sols qui nous procurent des denrées alimentaires, de l’eau et de l’air, et il est nécessaire de prendre des mesures dès aujourd’hui pour s’assurer que nous disposerons de sols sains pour un futur durable et libéré de la faim. Soyez la solution à la pollution des sols!


Pour en savoir plus: