Sorry, you need to enable JavaScript to visit this website.

Global Forum on Food Security and Nutrition • FSN Forum

Re: Eradicating extreme poverty: what is the role of agriculture?

Adebayo DEPO
Adebayo DEPOIADRTogo

The English translation below 

Bonjour

1. L'agriculture doit être faite actuellement autrement et quelques soient les moyens mis en oeuvre il faudrait qu'elle puisse apporter aux bénéficiaires des revenus et des marges conséquents. Ceci prend en compte l'espace cultivable, la richesse du sol, l'approvisionnement de la matière première et autre même le marché sur lequel les produits récoltés seront déversés. A l'heure actuelle l'agriculture pourra pas faire sortir les gens de l'extrême pauvreté si tant est que ces agriculteurs dans l'extrême pauvreté n'arrivent pas à avoir les autres produits de première nécessité parcequ'ils sont les plus triché dans la transaction et que le dernier sur la chaîne de valeur gagne plus que ces agriculteurs. Il faudra une politique agricole et économique bien soutenue pour pouvoir faire sortir les gens de cette pauvreté. Les ménages qui ont un accès réduit aux ressources doivent trouver une autre alternative sinon risque n9n pas de sortir de cette pauvreté mais de s'y enchaîner. Ces ménages doivent plutôt se trouver une place entre ces agriculteurs et le marché pour pouvoir subvenir à leur besoin.

2. Quand les ressources naturelles sont bien gérées et avec equitabilité dans le partage nous pouvons nous attendre à une amélioration des conditions de vie. Alors tous ceux qui partagent cette ressource pourrons vivre de ça et même se fait de revenu si tout ce qui la partage ont le même droit par rapport à son utilisation.

3. Oui ceux qui n'ont pas la possibilité à se consacrer à la production agricole peuvent bien nourrir par l'intermédiaire de ce secteur. Ceux ci ont besoin de se positionner sur la chaîne de distribution pour faire partir des intermédiaires du circuit de commercialisation ou soit travail transformer en produit dérivé pour la vente. Mais aussi il faut que ces ménages aient un revenu ou un financement pour commencer à vivre de cela. Sinon on retombe dans un cercle vicieux de pauvreté et de malnutrition.

4. Les politiques doivent être rigides et très solides et surtout des politique durable et à long terme. La politique agricole doit revoir les biens ou terres disponibles et à la portés de tous. Ces politiques doivent prendre en charge le volet éducation des enfants pour un avenir meilleur. Ces politiques doivent permettre de faciliter l'accès à la terre , de faciliter le travail des agriculteurs, de donner les moyens d'accroître les récoltes, de faciliter l'accès aux marchés et aussi de protéger leur marché intérieur en sorganisant en cooperative. La politique économique doit permettre d'influencer le prix des produits sur le marché extérieur ou de subventionner ces producteurs. Aussi longtemps que ces producteurs seront influencés par le marché ils pourront pas sortir de cette extrême pauvreté. Il va falloir rendre les producteurs plus dynamique et autonome.

5. Les exemples au jour d'aujourd'hui sont celles qui ont fait juste effet à court terme. Le suivi, l'autonomisation, l'indépendance le savoir faire et la connaissance sont des points critique pour que les exemples ou cas puissent durer à long terme. Les micro prêts dans nos campagnes ont juste permis un temps soit peu et après la situation devient plus compliqué car ces prêts ne prennent pas en compte l'état ou la l'aspect social de la communauté.
 

Merci

***

 

Hello!

1. Agriculture must be updated differently and whatever the means employed, farming has to contribute the resulting income and margins to the beneficiaries. This takes into account the arable land, the fertility of the soil, the supply of raw inputs and even the market in which the products harvested will be sold.

At present, agriculture could not bring people out of extreme poverty if farmers in extreme poverty do not manage to obtain other essential basic products because they are the most cheated in business dealings and the last people in the value chain earn more than these farmers. A well supported agricultural and economic policy will be needed to eradicate extreme poverty. Households which have reduced access to resources must find alternatives otherwise rather than escaping poverty they risk becoming chained to it. These households should rather situate themselves between the farmers and the market to fulfill their needs.

2. When natural resources are well managed and distributed fairly, we could expect an improvement in living conditions. So, all those who share these resources could live on them and even earn some income if all share the same rights in relation to its use.

3. Indeed those who do not have the opportunity of working in agricultural production can provide for themselves as intermediaries for the sector. These people need to join the distribution chain as intermediaries in the marketing circuit or by working on the transformation of products for final sale. But at the same time, these households need an income or funds while starting to make a living from that. Otherwise, they fall back into a vicious circle of poverty and malnutrition.

4. The policies must be strict and very solid, and above all sustainable and long term. Agricultural policy must review the assets and land available and within reach of all. These policies must embrace the children´s education component for a better future. They should facilitate access to land, encourage the work of the farmers, provide the means to increase harvests, facilitate access to markets and, also, protect their internal market by organizing themselves into cooperatives.

The economic policies must permit the influencing of the price of products in the external market or to subsidize producers. As long as the producers are influenced by the market, extreme poverty cannot be eradicated. It will be necessary to encourage producers to be more dynamic and independent.

5. The examples at present are those policies that have made a good effect in the short term. The follow-up, empowerment, independence, know-how and knowledge are the critical points for the examples can last in the long term. The micro loans in our campaigns have just allowed a short time and thereafter the situation becomes complicated because the loans do not take into account the state or the social aspect of the community.