Grippe aviaire: mise à jour*
Réseau SANI (Santé Animale au Niger)

* Les informations ci-dessous proviennent du service de santé animale du Niger. La FAO décline toute responsabilité quant aux informations ou données présentées sur cette page, et ne se porte pas garante de leur exactitude.

 

 

Réseau SANI
Santé Animale au Niger

Grippe aviaire

 

Lundi 15 mai

 

 

 

 

Situation au Nigeria
 

Les dernières informations OIE en provenance du Nigeria datent du 6 avril dernier et indiquent l'existence de 61 foyers confirmés de grippe aviaire (H5N1) répartis dans 14 états, en particulier dans le nord du pays.
Renseignements pris, la situation actuelle se chiffrerait désormais à 85 foyers.

Nombre de foyers déclarés de grippe aviaire au Nigeria au 6 avril 2006
 Source : OIE (Cf. fichiers joints)

Certaines informations de source non officielle sont plutôt préoccupantes. Elles indiquent que la situation ne serait pas tout à fait maîtrisée et que les mesures de police sanitaire adaptées en pareil cas seraient mal appliquées.
La plupart des foyers déclarés concernent des élevages modernes en bâtiment, et peu de cas serait fait des nombreux foyers qui se propagent de village en village, parmi la volaille de brousse.


 Source : OCHA - http://www.humanitarianinfo.org/westafrica/Maps/Avian_Influenza_Outbreak_Africa_27april2006.pdf

Le risque de nouvelle apparition de la grippe aviaire au Niger en provenance du Nigeria doit donc être considéré attentivement.
A l'heure où le commerce et la circulation des volailles reprend au Niger, la vigilance aux frontières reste donc plus que jamais de rigueur.

 

 

 


 

 

  

Situation au Niger

 

 

Une nouvelle suspicion est enregistrée à Boko Maigao, commune de Gabi, 40 km au sud de Madaroumafa, près de la frontière avec le Nigeria.

 

 

Elle concerne la déclaration le 2 mai dernier de la mortalité d'environ 530 volailles rapportée sur les 2 semaines.

Des prélèvements ont été réalisés et acheminés jusqu'au laboratoire vétérinaire de Niamey. Les analyses sont en cours.

 

 

 


 

 

 

Situation financière
 

Une revue budgétaire des fonds alloués au dispositif de lutte contre la grippe aviaire a été présentée en réunion du Comité National de lutte jeudi 11 avril dernier.

Vous trouverez ci-dessous une synthèse mise à jour des informations présentées par partenaire, par rubrique et par unité.
Cette mise à jour reste incomplète; elle ne prend notamment pas compte certaines contributions qui ont été réalisée au niveau déconcentré (régional, voire départemental).

 

Partenaire

Exécuté

Acquis

Annonces

Requête

UNICEF

 

432 000 000 F

 

 

PSEAU (AFD)

28 948 600 F

124 853 600 F

 

 

OMS

 

65 000 000 F

 

600 000 000 F

Plan Niger 

 

41 000 000 F

 

 

PNUD

 

26 500 000 F

 

 

Ambassade USA

 

25 000 000 F

110 000 000 F

 

FAO

4 947 020 F

18 408 270 F

45 700 000 F

 

Nigeria

 

15 000 000 F

 

 

Ambassade de France

7 844 952 F

14 142 952 F

65 595 700 F

 

PACE 1

1 000 000 F

1 000 000 F

6 247 300 F

 

Association SOS Faune du Niger

106 800 F

106 800 F

 

 

CIRAD

 

don en nature

 

 

CERMES (Centre de recherche médicale et scientifique)

 

don en nature

 

 

Institut ERASMUS, Rotterdam

 

don en nature

 

 

PEV (Programme élargi de vaccination)

 

don en nature

 

 

Banque Mondiale

 

 

572 985 000 F

 

BAD

 

 

185 000 000 F

 

UE

 

 

15 000 000 F

 

Non précisé

 

 

 

 

Royaume de Luxembourg

 

 

 

 

UNFPA

 

26 000 000 F

 

 

Total

42 847 372 F

789 011 622 F

1 000 528 000 F

600 000 000 F

L'information et la communication demeurent un enjeu majeur dans la lutte. C'est ce que met en évidence  la présentation par rubrique  :

Rubrique

Exécuté

Acquis

Annonces

Requête

Information, Communication et Education

 

528 500 000 F

21 750 000 F

 

Pharmacie et Vaccins

 

70 000 000 F

30 000 000 F

 

Véhicules et motos

 

35 000 000 F

308 000 000 F

 

Indemnisation volailles

18 853 600 F

45 853 600 F

160 000 000 F

 

Carburant et lubrifiants

7 701 800 F

17 606 800 F

12 000 000 F

 

Indemnités agents

 

9 500 000 F

8 000 000 F

 

Matériel d'intervention et de protection

1 869 372 F

49 379 372 F

83 680 000 F

 

Laboratoire et chaîne du froid - Equipement

4 826 580 F

8 816 580 F

91 352 300 F

 

Police santaire et surveillance

6 000 000 F

6 000 000 F

27 850 000 F

 

Fournitures et consommables

649 000 F

1 947 000 F

3 300 000 F

 

Non précisé

2 736 080 F

15 353 040 F

82 145 700 F

600 000 000 F

Bureautique

 

 

43 650 000 F

 

Consultations

 

 

40 000 000 F

 

Formations, séminaires et ateliers

 

 

25 000 000 F

 

Télécommunication - Equipement

 

 

12 500 000 F

 

Entretien matériel

 

 

6 000 000 F

 

Consultants

210 940 F

1 055 230 F

5 300 000 F

 

Total

42 847 372 F

789 011 622 F

960 528 000 F

600 000 000 F

et par unité responsable :

Unité responsable

Exécuté

Acquis

Annonces

Requête

Communication

 

530 500 000 F

 

 

Santé Animale

23 993 772 F

147 658 022 F

800 528 000 F

 

Santé Humaine

 

65 000 000 F

 

600 000 000 F

Indemnisation volailles

18 853 600 F

45 853 600 F

160 000 000 F

 

Environnement

 

 

 

 

Total

42 847 372 F

789 011 622 F

960 528 000 F

600 000 000 F

 

 

 

 

 

N° d'appel téléphonique TAM-TAM volailles mortes99 61 17

 

Pour ne plus recevoir ces courriels d'information, répondre directement à ce message

 

Contact

Olivier Pinguet, Assistant Technique au MRA

opinguet@intnet.ne

 

 

 

 

 

 

Réseau SANI
Santé Animale au Niger

Grippe aviaire

 

Vendredi 12 mai

 

 

 

 

Vers la fin du vide sanitaire à Magaria
 

Une mission du Ministère des Ressources Animales consacrée à l'évaluation du respect du vide sanitaire à Magaria est de retour sur Niamey.

Les opérations d'abattage sanitaire s'étant terminées depuis exactement 30 jours, durée fixée pour le vide sanitaire au Niger, la mission est chargée de se prononcer sur la levée de ces mesures, qui empêchent la réintroduction de volailles dans la zone (ancien périmètre infecté).

 

D'autre part, en l'absence de nouveau cas confirmé de grippe aviaire au Niger depuis le 27 février et 1 mois après la fin des opérations de police sanitaire au niveau des 3 foyers de Magaria, le pays pourrait à nouveau être en mesure de revendiquer le statut de pays indemne de grippe aviaire.

 

 

 


 

 

  

Revues de presse

 

 

Ci-joint les derniers articles sélectionnés sur la Grippe aviaire :

 

1. Veille d'information de l'École vétérinaire de Dakar (Bulletin n°26),

 où l'on apprend notamment que :

·         En Côte d'Ivoire, L’OMS a remis mercredi dernier un lot de matériel de protection et des médicaments (Tamiflu) contre la grippe aviaire

·         la Russie vient de vacciner près de 10 millions de volailles

·         le Vietnam a vacciné plus de 70 millions de volailles et compte en vacciner 120 millions d’ici début juin (avec du vaccin chinois...).

·         l'Egypte a enregistré un cinquième décès.

  • Aux USA, le gouvernement a octroyé des contrats pour plus d'un milliard de dollars à cinq groupes pharmaceutiques pour développer des vaccins contre la grippe.

·         En Asie, Riches et pauvres d'Asie-Pacifique, se sont réunis pour discuter de mesures communes face à une possible pandémie.

 

2. Sélection SANI, notamment :

  • Au Niger : un état de la situation de l'épizootie présenté par l'OMS.
  • En Côte d'Ivoire:
    - Un rappel sur le mode de contamination de l'homme
    - L'opération d'abattage tantôt bien accueillie, tantôt considérée comme un calvaire pour les vendeurs de poulets
  • Au Burkina Faso: Les oiseaux migrateurs dans la ligne de mire

 

3. Une sélection d'article sur le premier cas humain de grippe aviaire en Afrique subsaharienne qui vient d'être déclaré à Djibouti

 

 

 

 

 

 

N° d'appel téléphonique TAM-TAM volailles mortes99 61 17

 

Pour ne plus recevoir ces courriels d'information, répondre directement à ce message

 

Contact

Olivier Pinguet, Assistant Technique au MRA

opinguet@intnet.ne

 

 

 

 

 

Réseau SANI
Santé Animale au Niger

Grippe aviaire

 

Mercredi 10 mai

 

 

 

  

Situation Au Niger

 

 

Il n'y a pas de nouveau foyer confirmé de grippe aviaire au Niger depuis les foyers déclarés à Magaria, Dan Bardé et Gallawa Riga le 27 février dernier.

 

Le risque de développement d'un nouveau foyer au Niger reste lié :

- à la situation dans les pays infectés voisins du Niger, particulièrement au Nigeria où elle n'est pas stabilisée (plus de 80 foyers déclarés au mois d'avril) et mal connue. La situation au Cameroun ne fait également l'objet d'aucune information. En revanche, la situation au Burkina Faso est bien renseignée et semble maîtrisée.

- à la reprise rapide du commerce de volaille sur tout le territoire du Niger. La circulation des volailles et leur commerce sont le vecteur essentiel de la diffusion de la maladie.

- au changement de climat, éventuellement plus favorable à la survie du virus et au développement de l'épizootie, avec l'installation prochaine de la saison des pluies.

 

L'épidémiosurveillance active reste donc d'actualité, malgré toutes les difficultés rencontrées par les agents sur le terrain pour disposer d'un véhicule et de carburant.

 

Localisation des prélèvements réalisés à ce jour au Niger depuis avril

 

Situation des foyers et des prélèvements réalisés à Magaria

lors des opérations d'abattage sanitaire

 

 

Les prélèvements réalisés à Lalachi et Dan Mairam où viennent d'être enregistrées de fortes mortalités de volailles viennent d'être pris en charge par le laboratoire vétérinaire de Niamey.

 

Les résultats des prélèvements réalisés lors de l'enquête concomitante aux opérations d'abattage sanitaire de Magaria, tous négatifs, écartent à priori la crainte de la persistance d'une circulation virale de la grippe aviaire dans les foyers.

En revanche, nombre d'entre eux se sont avérés positifs à la Maladie de Newcastle, ce qui explique la plupart des suspicions de grippe aviaire qui avaient été enregistrés dans le secteur après les foyers de Magaria.

 

Une nouvelle suspicion vient d'être enregistrée dans la région de Maradi, la première faisant l'objet de prélèvements dans cette région du Niger frontalière avec les États de Katsina et de Kano au Nigeria, où la maladie sévit depuis plusieurs mois.

 

 

 


 

 

 

Revue de presse SANI

Vous trouverez ci-joint une sélection d'articles sur la Grippe aviaire.

Les articles s'intéressent essentiellement cette semaine aux points suivants :

  • La situation en Côte d`Ivoire :

    10 millions de volailles devraient être abattues en moins de 10 jours sur la ville d'Abidjan pour satisfaire aux mesures de Police sanitaire !
     
  • La déclaration de M. David Nabarro, Coordonnateur des Nations Unies pour la grippe aviaire :

    - «Depuis le mois de janvier 2006, le virus H5N1 s'est répandu de manière spectaculaire dans 36 nouveaux pays. Par comparaison, entre 2003 et 2005, le virus n'a affecté que 15 pays».
    A ce jour, 205 personnes ont été contaminées et 113 d'entre elles en sont mortes.

    - «Il est nécessaire de disséminer l'information de manière large dans le public et chez les professionnels, d'impliquer les collectivités locales, les alliances stratégiques à tous les niveaux du gouvernement, le secteur privé et la société civile»

    - «D'importantes lacunes sont constatées dans la distribution à l'échelle internationale des fonds destinés à lutter contre le virus H5N1 de la grippe aviaire, peu d'argent étant envoyé aux pays les plus pauvres».
    «en toute franchise, les ressources pour les nations africaines (...) sont vraiment très, très faibles» a-t-il précisé.
    «Les défis en Afrique restent très difficiles, notamment quant aux restrictions financières. Nous travaillons actuellement à augmenter les ressources pour le continent africain».

    - la pandémie de grippe humaine est toujours considérée comme inévitable.
    «Elle serait tellement spectaculaire si elle devait arriver qu'on ne peut pas se permettre de ne pas donner aux pays des orientations pour planifier une réponse».
     
  • Les contributions des Etats-Unis et de l'Union Européenne :

    Avant la réunion de Vienne (réunion de hauts fonctionnaires programmée les 6 et 7 juin, à laquelle participeront donateurs et bénéficiaires), chacun se prépare à annoncer sa contribution à la lutte contre la maladie.
    Pour l'instant, les USA l'emportent avec 100 millions $ déjà alloués sur 364 millions annoncés à Pékin (Conférence des donateurs qui s'était réunie en janvier 2006, où la communauté mondiale s'était engagée à hauteur de 1,9 milliard de dollars pour lutter contre la grippe aviaire partout dans le monde), alors que l'Union Européenne n'est pas encore prête à s'engager sur 100 millions $.
    L'essentiel de l'aide de l'UE sera distribuée par l'intermédiaire d'un fonds spécial multidonateurs géré par la Banque mondiale, qui serait opérationnel dans les semaines à venir...
     
  • La mise au point de vaccins humains contre le virus H5N1

 

 

 

 

 

N° d'appel téléphonique TAM-TAM volailles mortes :  99 61 17

 

Pour ne plus recevoir ces courriels d'information, répondre directement à ce message

 

Contact

Olivier Pinguet, Assistant Technique au MRA

opinguet@intnet.ne

 

 

 

nnnnnn

 

Réseau SANI
Santé Animale au Niger

Grippe aviaire

 

Vendredi 5 mai

 

 

 

 

Situation en Côte d'Ivoire

Les 2 foyers du district d'Abidjan ont été confirmés et un 3ème cas est suspecté à Bingerville.

Ci-joint les informations et articles de presse qui nous ont été adressés par l'Ambassade de France en Côte d'Ivoire :

  • Côte d`Ivoire: confirmation de la présence du virus H5N1 à Abidjan
    AFP- 4/5/2006
  • Alphonse Douaty : « La Côte d’Ivoire est atteinte de grippe aviaire »
    Courrier d'Abj.-
    4/5/2006
  • Grippe aviaire à Abidjan et Bingerville - C’est confirmé !
    Soir Info- 4/5/2006
  • Abidjan atteint - Grippe aviaire
    Frat Mat- 4/5/2006
  • Le ministre Alphonse Douaty avoue enfin : “Le district d`Abidjan est frappé par la grippe aviaire”
    Nouveau Réveil- 4/5/2006

 

 

 


 

 

  

Informations Générales

 

 

Ci-joint la dernière Veille d'information de l'École vétérinaire de Dakar (Bulletin n°25)

 

 

 


 

 

 

Situation au Niger

 

 

1. Bilan des opérations de Police Sanitaire à Magaria :

 

Le dépouillement des attestations d'abattages et des attestations d'indemnisation étant terminé, vous trouverez ci-joint un bilan quasi définitif du nombre de volailles abattues par village.

·         Le nombre total de volailles abattues est : 17 611 volailles

·         Le montant total des indemnisations est : 18 853 600 F CFA

 

2. Suspicions et prélèvements en cours :

 

Les résultats des derniers prélèvements effectués au Niger viennent de parvenir à la DSA (Direction de la Santé Animale du MRA).

Il s'agissait de prélèvements en provenance de :Tchirozérine, Niamey, Gouré, Gueladjé, Agadez, Koissi, Falmeye, Boumba, Dosso, Simiri et N'Guigmi.

 

Tous les prélèvements analysés se sont révélés négatifs à l'Influenza virus de sous-type H5N1, y compris les prélèvements réalisés lors des opérations d'abattage dans le périmètre infecté de Magaria.

 

Les prélèvement réalisés à Guidan Gona (dans le périmètre infecté de Magaria) où de fortes mortalités de volailles avaient été enregistrées peu de temps avant les opérations se sont révélés positifs vis à vis du virus de la maladie de Newcastle, ce qui suffit à expliquer les fortes mortalités observées.

 

 

3. Nouvelle suspicion forte :

 

De fortes mortalités de volailles ont été déclarées hier soir dans les localités de Lalachi et de Dan Mairam. Une enquête est en cours sous l'autorité de la DDRA de Magaria et de la DRRA de Zinder.

 

 

 

 

 

N° d'appel téléphonique TAM-TAM volailles mortes :  99 61 17

 

Pour ne plus recevoir ces courriels d'information, répondre directement à ce message

 

Contact

Olivier Pinguet, Assistant Technique au MRA

opinguet@intnet.ne

 

 

 

Réseau SANI
Santé Animale au Niger

Grippe aviaire

 

Vendredi 5 mai

 

 

 

 

Situation en Côte d'Ivoire

Les 2 foyers du district d'Abidjan ont été confirmés et un 3ème cas est suspecté à Bingerville.

Ci-joint les informations et articles de presse qui nous ont été adressés par l'Ambassade de France en Côte d'Ivoire :

  • Côte d`Ivoire: confirmation de la présence du virus H5N1 à Abidjan
    AFP- 4/5/2006
  • Alphonse Douaty : « La Côte d’Ivoire est atteinte de grippe aviaire »
    Courrier d'Abj.-
    4/5/2006
  • Grippe aviaire à Abidjan et Bingerville - C’est confirmé !
    Soir Info- 4/5/2006
  • Abidjan atteint - Grippe aviaire
    Frat Mat- 4/5/2006
  • Le ministre Alphonse Douaty avoue enfin : “Le district d`Abidjan est frappé par la grippe aviaire”
    Nouveau Réveil- 4/5/2006

 

 

 


 

 

  

Informations Générales

 

 

Ci-joint la dernière Veille d'information de l'École vétérinaire de Dakar (Bulletin n°25)

 

 

 


 

 

 

Situation au Niger

 

 

1. Bilan des opérations de Police Sanitaire à Magaria :

 

Le dépouillement des attestations d'abattages et des attestations d'indemnisation étant terminé, vous trouverez ci-joint un bilan quasi définitif du nombre de volailles abattues par village.

·         Le nombre total de volailles abattues est : 17 611 volailles

·         Le montant total des indemnisations est : 18 853 600 F CFA

 

2. Suspicions et prélèvements en cours :

 

Les résultats des derniers prélèvements effectués au Niger viennent de parvenir à la DSA (Direction de la Santé Animale du MRA).

Il s'agissait de prélèvements en provenance de :Tchirozérine, Niamey, Gouré, Gueladjé, Agadez, Koissi, Falmeye, Boumba, Dosso, Simiri et N'Guigmi.

 

Tous les prélèvements analysés se sont révélés négatifs à l'Influenza virus de sous-type H5N1, y compris les prélèvements réalisés lors des opérations d'abattage dans le périmètre infecté de Magaria.

 

Les prélèvement réalisés à Guidan Gona (dans le périmètre infecté de Magaria) où de fortes mortalités de volailles avaient été enregistrées peu de temps avant les opérations se sont révélés positifs vis à vis du virus de la maladie de Newcastle, ce qui suffit à expliquer les fortes mortalités observées.

 

 

3. Nouvelle suspicion forte :

 

De fortes mortalités de volailles ont été déclarées hier soir dans les localités de Lalachi et de Dan Mairam. Une enquête est en cours sous l'autorité de la DDRA de Magaria et de la DRRA de Zinder.

 

 

 

 

 

N° d'appel téléphonique TAM-TAM volailles mortes :  99 61 17

 

Pour ne plus recevoir ces courriels d'information, répondre directement à ce message

 

Contact

Olivier Pinguet, Assistant Technique au MRA

opinguet@intnet.ne

 

 

 

 

 

Réseau SANI
Santé Animale au Niger

Grippe aviaire

 

Jeudi 27 avril

 

 

 

  

Informations Générales

 

 

Ci-joint les derniers articles selectionnés sur la Grippe aviaire :

 

1. Veille d'information de l'École vétérinaire de Dakar

 

 

2. Sélection SANI, notamment :

  • Côte d'Ivoire: La grippe aviaire signalée à Abidjan : l'institut pasteur confirme, le gouvernement ivoirien n'est pas "officiellement" informé
  • Grippe aviaire: mise en place de mesures sanitaires en Côte d'Ivoire
  • Grippe aviaire en Afrique : mobilisation des aides

3. Les Services vétérinaires du Burkina Faso publient régulièrement un flash d'information sur le site internet "Plateforme d'information sur la sécurité alimentaire au Burkina Faso" : http://www.sisa.africa-web.org/rubrique.php3?id_rubrique=65

 

 

 

 

 

N° d'appel téléphonique TAM-TAM volailles mortes :  99 61 17

 

Pour ne plus recevoir ces courriels d'information, répondre directement à ce message

 

Contact

Olivier Pinguet, Assistant Technique au MRA

opinguet@intnet.ne

 

 

 

 

 

Réseau SANI
Santé Animale au Niger

Grippe aviaire

 

Mercredi 26 avril

 

 

 

  

Grippe aviaire en Côte d'Ivoire

 

 

La maladie vient de faire son apparition pour la première fois en Côte d'Ivoire.

Deux foyers d'influenza aviaire hautement pathogène ont été signalés dans le district d'Abidjan (communes de Marcory Anoumabo et Treichville), dans la région des Lagunes. Les animaux atteints sont 7 poulets et 9 canards traditionnels de basse-cour élevés en liberté et un épervier.

Le diagnostic a été établi par le Laboratoire Vétérinaire Central du LANADA (Laboratoire national d'appui au développement agricole) à Bingerville et ensuite par l'Institut Pasteur de Côte d'Ivoire. Sa confirmation par le laboratoire de référence de l'OIE à Padoue (Italie) est attendue.

Ci-joint la déclaration officielle de l'OIE (Organisation Mondiale de la Santé Animale / Office International des Epizooties).

 

 

 


 

 

 

Evolution au Nigeria

Le Nigeria vient de signaler la progression de l’épizootie de grippe aviaire au cour de la semaine dernière dans trois nouveaux états : Bauchi, Katsina (frontalier de Maradi) et Plateau state. Ce qui porte à 15 ou 18/37 Etats touchés.

L’information nous est communiquée par les Bureaux OMS du Nigeria et du Niger.

 

 

 

 

 

N° d'appel téléphonique TAM-TAM volailles mortes :  99 61 17

 

Pour ne plus recevoir ces courriels d'information, répondre directement à ce message

 

 

Contact

Olivier Pinguet, Assistant Technique au MRA

opinguet@intnet.ne

 

 

 

 

 

Réseau SANI
Santé Animale au Niger

Grippe aviaire

 

Jeudi 20 avril

 

 

 

  

Informations Générales

 

 

Ci-joint plusieurs articles relevés sur la Grippe aviaire :

 

1. articles parus dans le journal "Le Sahel"

·         Assemblée nationale : Audition du Ministre des Ressources Animales.

·         Intervention du Ministre des Ressources Animales sur la grippe aviaire : M. Jina Abdoulaye donne des détails sur le combat mené par le gouvernement

2. veille d'information de l'École vétérinaire de Dakar

 

 

3. articles parus dans la presse africaine

 

 

 

 

 

N° d'appel téléphonique TAM-TAM volailles mortes99 61 17

 

Pour ne plus recevoir ces courriels d'information, répondre directement à ce message

 

 

Contact

Olivier Pinguet, Assistant Technique au MRA

opinguet@intnet.ne

 

 

 

 

Réseau SANI
Santé Animale au Niger

Grippe aviaire

Mercredi 19 avril

 

 

  

Magaria... et après

 

 

Ci-joint un article du Sahel Dimanche sur les opérations de police sanitaire qui se sont déroulées à Magaria les 9, 10 et 11 avril dernier. Une opération sans précédent au Niger, où près de 200 km² du territoire ont été "ratissés" pour s'assurer que plus aucune volaille ne puisse être à l'origine d'une "réplique" de l'épizootie.

Près de 15 000 volailles ont étés tuées et indemnisées à plus de 1500 familles.

 

Le bilan définitif de ces opérations est en cours. Il nécessite le dépouillement de plusieurs milliers de fiches d'abattage et d'indemnisation.

 

Une réunion de "débriefing" s'est tenue hier au Ministère des Ressources Animales qui a permis de révéler toutes les difficultés auxquelles une telle intervention a été exposée.

 

Une nouvelle réunion de la cellule du MRA consacrée à la lutte contre la grippe aviaire est programmée ce soir avec pour objet la définition des nouvelles priorités d’action du dispositif d’intervention. Y seront notamment débattues les points suivants :

 

Bilan des opérations de Magaria

·         Compte-rendu technique des opérations

·         Dépouillement des abattages et indemnisations réalisées

·         Inventaire des difficultés, des faiblesses et des anomalies constatées

·         Recommandations

·         Bilan financier de l’opération

 

Vide sanitaire dans le périmètre infecté

·         Acte réglementaire entérinant le vide sanitaire

·         Information sur le vide sanitaire auprès des autorités et des populations

·         Observation du vide sanitaire et contrôle de son application

 

Epidémiosurveillance active autour du périmètre infecté

·         Réalisation d’enquêtes de mortalités

·         Réalisation de prélèvements selon un plan d’épidémiosurveillance pré-établi.

 

Epidémiosurveillance active autour des sites de forte suspicion

·         Gouré (région de Zinder)

·         Dan Matsi, Gounga et Dogo Dogo (département de Magaria, région de Zinder)

·         Boumba (département de Gaya, déjà réalisé)

 

Vaccinations dans le périmètre sanitaire Grippe aviaire + Newcastle

·         Vaccination dans le cordon sanitaire

·         Vaccination des volailles introduites dans le périmètre infecté après le vide sanitaire

 

Epidémiosurveillance active sur le reste du territoire

 

Vaccinations dans reste du territoire :

·         Constitution d’un stock de vaccin Grippe aviaire  + Newcastle

·         Vaccination des pondeuses

·         Vaccination Newcastle dans zones infectées par Newcastle (Jema notamment)

·         Vaccination des oiseaux de haute valeur génétique ou commerciale (élevages d’autruches, parcs zoologiques)

 

 

 

 

 

N° d'appel téléphonique TAM-TAM volailles mortes :  99 61 17

 

Pour ne plus recevoir ces courriels d'information, répondre directement à ce message

 

 

 

Réseau SANI
Santé Animale au Niger

Grippe aviaire

 

Vendredi 14 avril

 

 

 

  

Informations Générales

 

 

Ci-joint les derniers articles sur la Grippe aviaire :

 

1. parus sur Africa.com. :

  • Burkina Faso: Lutte contre la grippe aviaire au Burkina : La contribution de Taïwan
  • Burkina Faso: La Grippe Aviaire au Faso : L'heure de la riposte a sonné
  • Burkina Faso: Abattage de la volaille : On compte et on recompte les poussins
  • Burkina Faso: Grippe aviaire: non à la psychose
  • Cameroun: Impact : près de 2 milliards Fcfa de pertes à l'Ouest
  • Cameroun: Foyer : sérénité légendaire à Malapé
  • Cameroun: Débat : la grippe aviaire existe-t-elle réellement au Cameroun ?
  • Burkina Faso: Chute des ventes de volailles et faible sensibilisation à la grippe aviaire
  • Burkina Faso: Niger: la filière volaille en ruine
     

2. relevés par la veille d'information de l'École vétérinaire de Dakar, notamment :

  • Grippe aviaire au Niger: début des opérations d`abattage des volailles
  • Abattage de volaille à la frontière du Niger et du Nigeria
  • Le Ghana enquête sur d`"étranges" décès de volailles
  • Grippe aviaire en Égypte, un 12eme cas humain confirmé

Bonne lecture et bon week-end de Pâques, au cours duquel nos amis chrétiens ne failliront pas à la tradition en cherchant des oeufs... bien cuits de préférence.

 

 

 

 

N° d'appel téléphonique TAM-TAM volailles mortes99 61 17

 

Pour ne plus recevoir ces courriels d'information, répondre directement à ce message

 

 

Contact

Olivier Pinguet, Assistant Technique au MRA

opinguet@intnet.ne

 

 

 

 

 

Réseau SANI
Santé Animale au Niger

Grippe aviaire

Mercredi 12 avril

 

 

  

Abattage sanitaire à Magaria - premier bilan

 

Les opérations d'abattage sanitaire dans le périmètre infecté autour des foyers de grippe aviaire de la commune de Magaria sont terminés depuis hier matin.

Les indemnisations des éleveurs sont normalement terminées depuis hier soir.

Le dépouillement des documents attestant de l'abattage puis de l'indemnisation prendra plusieurs jours. Il se fera à Niamey.

On peut d'ores et déjà avancer un premier bilan au vu des premiers recoupements qui sont opérés :

Selon les villages, le nombre de volailles abattues correspond en moyenne à 40 à 60 % des effectifs qui étaient recensés. La première explication de cette différence est probablement une surévaluation par les éleveurs du nombre réel de leurs volailles, voir dans certains cas la difficulté de ne pas compter 2 fois les mêmes volailles auprès de plusieurs interlocuteurs différents (le mari et sa femme dans une même famille déclare chacun de leur côté les mêmes volailles). L'autre explication est que certains éleveurs, sensibilisés au risque de la maladie ont sacrifié leurs volailles avant les opérations de police sanitaire.

Une réunion technique de "débriefing" est déjà programmée au Ministère des Ressources Animales avec le retour des agents à Niamey.

Le nombre exact de volailles abattues et indemnisées ainsi que celui des éleveurs concernés ne sera pas disponible avant le dépouillement définitif des attestations et leur recoupement. Toutes ces informations seront centralisées à la Direction de la Santé Animale, qui rendra compte des résultats au bailleur de fonds (l'Agence Française de Développement) et au Comité National "Grippe aviaire".

 

 

 

 

 

N° d'appel téléphonique TAM-TAM volailles mortes99 61 17

 

Pour ne plus recevoir ces courriels d'information, répondre directement à ce message

 

 

Contact

Olivier Pinguet, Assistant Technique au MRA

opinguet@intnet.ne

 

 

 

 

 

Réseau SANI
Santé Animale au Niger

Grippe aviaire

 

Mardi 11 avril

 

 

 

  

Situation des suspicions et foyers du Niger

 

Les résultats des analyses réalisées sur les prélèvements de Jema, Gouré, N'Guigmi et Dosso par le laboratoire de Padoue ont été reçus le 31 mars. Ils ne sont pas définitifs mais permettent de faire le point suivant sur la situation au Niger.

A Dosso et Niamey, tous les prélèvements réalisés se sont avérés négatifs (Autruche, tourterelle, cigognes, jeune héron,...).

A Jema, il est définitivement établi que c'est une souche hautement pathogène du virus de la maladie de Newcastle qui est responsable des mortalités observées (près de 200 poules et autres volailles). Le département de Birni N'Konni est donc retiré de la zone d'interdit pour la zone de protection, les départements de Illela et Bouza sont retirés de la zone de protection pour rejoindre la zone de surveillance.

A Guidan Gona, qui faisait partie du périmètre infecté, des prélèvements viennent d'être réalisés en même temps que l'abattage sanitaire d'hier. Le département de Magaria reste en zone d'interdit pendant la durée du vide sanitaire (21 jours).

A Gouré, un unique prélèvement réalisé longtemps après les mortalités s'est révélé négatif. Ce résultat est insuffisant pour exclure la maladie observée qui répondait en tous point aux caractères de la grippe aviaire. La mise en place d'une enquête séro-épidémiologique avec recueil de prélèvements sur place paraît indispensable dans le secteur de Gouré.

A N'Guigmi, on reste en attente des résultats définitifs sur les tourterelles.

A Dan Matsi, Dogo Dogo et Gounga (département de Magaria, hors périmètre infecté), aucun prélèvement n'a pu encore être réalisé.

A Boumba (au sud de Falmeye), une forte suspicion n'a pas encore fait l'objet de prélèvements.

 

 

 

 

 

N° d'appel téléphonique TAM-TAM volailles mortes99 61 17

 

Pour ne plus recevoir ces courriels d'information, répondre directement à ce message

 

 

Contact

Olivier Pinguet, Assistant Technique au MRA

opinguet@intnet.ne

 

 

 

 

 

Réseau SANI
Santé Animale au Niger

Grippe aviaire

 

Lundi 10 avril - n°2

 

 

 

  

Informations Générales

 

Veuillez trouver ci-joint :

·         le rapport sur l’atelier de formation des formateurs régionaux sur la grippe aviaire qui s'est tenu à Zinder du 3 au 5 avril 2006

·         les derniers bulletins de veille de l'école vétérinaire de Dakar

·         le rapport de la réunion du Groupe d’experts sur le Mécanisme sous régional de Coordination de la Prévention et de la Riposte contre la grippe aviaire qui s'est tenue à Bamako (Mali) les 16 et 17 mars 2006

·         le compte-rendu du Comité national de lutte contre la grippe aviaire du Niger qui s'est tenu le 23 mars 2006 au SNIS à Niamey

 

 

 

 

 

N° d'appel téléphonique TAM-TAM volailles mortes :  99 61 17

 

Pour ne plus recevoir ces courriels d'information, répondre directement à ce message

 

 

Contact

Olivier Pinguet, Assistant Technique au MRA

opinguet@intnet.ne

 

 

 

 

 

Réseau SANI
Santé Animale au Niger

Grippe aviaire

 

Lundi 10 avril

 

 

 

  

Abattage sanitaire à Magaria

 

Les opérations d'abattage sanitaire débutées hier soir sont d'ores et déjà presque terminées dans la quasi-totalité des 47 villages (sauf 1, dont les volailles seront abattues demain).

 

La grosse difficulté a été l'organisation de l'indemnisation des éleveurs, 4 agents du Ministère des Finances ayant pu apporté leur concours sur les 25 espérés (25 = nombre d'équipes opérationnelles d'abattage). Il a fallu prévoir en urgence la mobilisation de 3 guichets mobiles d'indemnisation en plus du guichet fixe situé à Magaria ville. Il a également fallu convaincre les populations de la réalité des indemnisations en leur exhibant l'argent en nature, voire en confiant la somme équivalente aux indemnisations à un agent de la force publique placé à demeure dans les villages auprès de la personne qui y incarne l'autorité (chef de village).

Chaque formulaire d'abattage et chaque formulaire d'indemnisation était établi en 4 exemplaires différents (carnets à souche de feuillets autocopiants), répartis entre les différents acteurs du dispositif afin d'assurer un contrôle immédiat et a posteriori des opérations (1 copie à l'éleveur, 1 aux services de l'élevage, 1 aux services des finances et 1 pour le bailleur avec copie à la coordination centrale).

L'indemnisation s'est donc déroulée après abattage soit dans les villages directement auprès des éleveurs, soit à Magaria où le chef du village avait été dépêché pour recueillir les indemnisations de ses "administrés", sur la foi de ces documents.

Au total, il semble que le nombre de volailles abattues soit légèrement inférieur aux chiffres du recensement, certains éleveurs s'étant déjà débarrassé de leurs volailles avant l'opération.

Une réunion de bilan de l'opération a lieu ce soir à Magaria à 21h. Nous vous en communiquerons les conclusions.

Le dispositif est reconnaissant au projet PSEAU, financé par l'Agence Française de Développement, qui a rendu possible la mise en oeuvre financière de cette opération.

Il semble que cette opération, risquée et redoutée par beaucoup, peut d'ores et déjà être considérée comme un réel succès pour les Services Vétérinaires du Niger, même si elle intervient avec un certain retard, indépendant de leur volonté.

Une enquête épidémiologique a également été mise en oeuvre à cette occasion, avec le concours de la FAO. Elle a permis de procéder à de nombreux prélèvements sur les volailles abattues afin d'étudier la possibilité d'une circulation "silencieuse" du virus.

Il n'est pas prématuré de se féliciter de la réussite de cette intervention de police sanitaire, qui aura bénéficié aussi bien à la santé animale, à la santé publique qu'aux populations de Magaria.

Un vide sanitaire réglementaire de 21 jours devrait désormais être mis en oeuvre dans le périmètre infecté avant la possibilité d'un retour des volailles dans les villages.

 

 

 

 

 

N° d'appel téléphonique TAM-TAM volailles mortes :  99 61 17

 

Pour ne plus recevoir ces courriels d'information, répondre directement à ce message

 

 

Contact

Olivier Pinguet, Assistant Technique au MRA

opinguet@intnet.ne

 

 

 

 

 

Réseau SANI
Santé Animale au Niger

Grippe aviaire

Vendredi 7 avril - n°2

 

 

  

Abattage sanitaire à Magaria

 

Le lancement des opérations d'abattage sanitaire reste programmé pour dimanche.

Le Ministre des Ressources Animales vient de quitter ce matin Niamey pour Zinder.

Sur place, la Direction Régionale des Ressources Animales de Zinder prépare le terrain pour assurer la logistique des 25 équipes d'interventions prévues par le plan d'abattage à Magaria (copie ci-joint du PLAN OPÉRATIONNEL D’APPLICATION DES MESURES DE POLICE SANITAIRE DANS LE FOYER DE GRIPPE AVIAIRE HAUTEMENT PATHOGÈNE DANS LA COMMUNE DE MAGARIA), malgré le fait que le budget de l'intervention (44 755 121 F CFA) ne soit toujours pas bouclé à ce jour.

 

 

 


 

 

Coordination des opérations au Burkina Faso

 

Ci-dessous les informations qui nous sont transmises par le Dr Patrick RAIMBAULT, Chef du Projet ARIOPE (qui appuie les aviculteurs du Burkina). Elle permettent de mettre en perspective les réactions et difficultés réciproques de nos deux pays dans la mise en oeuvre des opérations :

"La commission épidémiologie créée dans le cadre du Plan National de riposte contre la Grippe Aviaire (GA) s'est réunie ce matin avec une audience plus étoffée, en raison de l'apparition de IAHP (Influenza Aviaire Hautement Pathogène) sur le territoire national.

34 Personnes autour du Ministre du MRA, son SG, son DGSV (Directeur Général des Services Vétérinaires) : 2 représentants de la BM, 1 du PNUD, 1 de l'UNICEF, 2 représentants de la FAO, parmi les bilatéraux seule l'Ambassade des US avec 2 représentants (et l'Ambassade de France).

Au niveau national: 1 représentant (rep) du Ministre (Min) de l'information, 1 du Min de l'Agriculture, INERA, MDA (5 Rep) et les directions du MRA dont le labo (DLNE) très représenté, l'ENESA.

Points abordés par la réunion :

- Le propriétaire du Pharaon est détenu à la police, pour échapper au lynchage de ses voisins

- Mise en oeuvre de la Surveillance épidémiosurveillance active avec visites sur le terrain des équipes de la DLNE (labo)

- Débat sur la vaccination et autres mesures dans la zone d'interdiction : après enquête épidémiologique préalable toutes les volailles seront vaccinées, "villageoises" comme "modernes".

- Tout le pays est considéré comme zone de surveillance

- Un groupage de prélèvements réalisés sur l'ensemble du territoire depuis le 15 mars partira sur Padoue semaine prochaine

- Le représentant de l'UNICEF signale de nombreuses mortalités sur volailles villageoises dans la région de DIAPAGA (est du pays, proche de ARLI).

- La commission, comme il était prévue dans le plan de riposte, se réunira chaque semaine deux fois (mardi et vendredi matin à 9H) jusqu'à nouvel ordre

- La Communication et sa méthodologie a été le point focal de la réunion

- Contribution de l'UNICEF suggérant d'utiliser ses bénéficiaires dans les villages pour transmettre les infos par vélo

- Proposition de la BM de créer une cellule de crise pour communication permanente sur la GA

- Le DCPM (Dir de la Comm et presse Min) a été chargé de communiquer quotidiennement avec ses confrères privés

- La vice Présidente de la MDA demande au Ministre, lors de sa conférence de presse, de dédramatiser. La consommation d'oeufs s'effondre depuis le 3 avril

- Appui français : disponibilités financières du projet ARIOPE (20 000 Euros)

- 200 mallettes pédagogiques commandées à l'EISMV

- Demande de la DLNE de réactifs: Actuellement la DLNE peut diagnostiquer l'IAHP groupe A et la différencier des autres grippes humaines entre autres. Sur suggestion du chef de projet TCP/RAF de la FAO basé à Bko et présent à Ouaga, le projet pourrait financer dès la semaine prochaine l'achat d'un réactif de diagnostic de l'Antigène et de l'Antiserum IA qui permettrait pour 2 Millions de Fcfa d'obbtenir 240000 tests pour poser le diagnostic différentiel entre A, B et C d'une part, H5 et H7 d'autre part ainsi qu'avec NCD (Newcastle).

- Demande de la FAO à ARIOPE d'appuyer une petite cellule du Min de l'Agriculture, (DGPSA/DPAP/SCISA) qui écrit et édite les flash infos FAO/MRA pour une centaine de privilégiés par voie électronique....Aucune Direction Provinciale des Ressources Animales (DPRA) ne reçoit ce bulletin. Le résultat attendu est la diffusion en province par des moyens de courrier et d'envoi par bus. Un devis sera présenté au SCAC mardi 11."

 

 

 

 

 

 

N° d'appel téléphonique TAM-TAM volailles mortes :  99 61 17

 

Pour ne plus recevoir ces courriels d'information, répondre directement à ce message

 

 

Contact

Olivier Pinguet, Assistant Technique au MRA

opinguet@intnet.ne

 

 

 

 

 

Réseau SANI
Santé Animale au Niger

Grippe aviaire

Vendredi 7 avril

 

 

  

Abattage sanitaire

 

 

Deux jours après avoir reçu les résultats officiels de l'infection par le virus H5N1 sur leur territoire, les Services vétérinaires du Burkina Faso ont commencé les opérations d'abattage systématique et d'indemnisation des oiseaux domestiques dans un rayon de 3 kilomètres autour de leur premier foyer.

  • les résultats ont été reçu le lundi 3 avril de Padoue.
  • l'Arrêté Portant Déclaration d'Infection (APDI) a été signé le mardi soir 4 avril.
  • l'isolement du site est effectif depuis mercredi matin 5 avril. Étant situé au bord de la grande route nationale de l' Est (la route du Niger) il était difficile d'installer un rotoluve mais des pédiluves devraient l'être prochainement autour du site.
  • la barrière de sécurité (environ 50 hommes en armes) sert davantage à contenir les journalistes et les villageois qui veulent s'assurer que les mesures d'abattage, dont leurs volaille vont faire l'objet, sont bien exécutées sur l'ensemble de tous les oiseaux du foyer.
  • les agents des Services vétérinaires et des autres autorités qui pénètrent sur le site portent les masques et combinaisons livrés par la Délégation Burkinabé de la FAO.

A Magaria, au Niger, Les opérations d'abattage sanitaire de volailles autour des foyers de grippe aviaire devraient commencer Incha Allah ce week-end, 40 jours après les résultats et la déclaration officielle de la maladie, le Ministre des Ressources Animales devant assurer officiellement le lancement des opérations ce dimanche.

 

 

 

 

N° d'appel téléphonique TAM-TAM volailles mortes :  99 61 17

 

Pour ne plus recevoir ces courriels d'information, répondre directement à ce message

 

 

Contact

Olivier Pinguet, Assistant Technique au MRA

opinguet@intnet.ne

 

 

 

Réseau SANI
Santé Animale au Niger

Grippe aviaire

Jeudi 6 avril

 

 

  

Abattage sanitaire à Magaria

 

 

Les deux derniers blocages au démarrage des opérations d'abattage sanitaire des volailles à Magaria sont levés. Il s'agissait de l'établissement de :

 

- la grille d'indemnisation des propriétaires de volailles abattues :

Elle a été adoptée par arrêté du Ministère des Ressources Animales avec visa favorable du Ministère des Finances (en date du 4 avril). Vous trouverez ci-joint copie de cet arrêté, qui précise les modalités d'indemnisation qui "s'opère sur place". Cette dernière disposition explique toutes les précautions dont la coordination s'entoure afin d'éviter toute dérive et faire que cette opération demeure exemplaire.

 

- le fond d'indemnisation :

L'arrêté suit de peu la décision de ce même Ministère des Finances (reçu par l'AFD le 3 avril) d'approuver l'affectation par l'AFD de 152 499 euros au dispositif de prévention et de lutte contre la Grippe aviaire, par l'entremise de son projet PSEAU, dont 27 millions sont consacrés au fond d'indemnisation.

Cette contribution de l'Agence Française de Développement au dispositif "Santé Animale" est la première contribution financière de cette importance à aboutir, plus d'un mois après la déclaration du premier foyer au Niger (27 février).

 

 

 

 

 

N° d'appel téléphonique TAM-TAM volailles mortes :  99 61 17

 

Pour ne plus recevoir ces courriels d'information, répondre directement à ce message

 

 

Contact

Olivier Pinguet, Assistant Technique au MRA

opinguet@intnet.ne

 

 

 

Réseau SANI
Santé Animale au Niger

Grippe aviaire

Jeudi 6 avril

 

 

  

Abattage sanitaire à Magaria

 

 

Les deux derniers blocages au démarrage des opérations d'abattage sanitaire des volailles à Magaria sont levés. Il s'agissait de l'établissement de :

 

- la grille d'indemnisation des propriétaires de volailles abattues :

Elle a été adoptée par arrêté du Ministère des Ressources Animales avec visa favorable du Ministère des Finances (en date du 4 avril). Vous trouverez ci-joint copie de cet arrêté, qui précise les modalités d'indemnisation qui "s'opère sur place". Cette dernière disposition explique toutes les précautions dont la coordination s'entoure afin d'éviter toute dérive et faire que cette opération demeure exemplaire.

 

- le fond d'indemnisation :

L'arrêté suit de peu la décision de ce même Ministère des Finances (reçu par l'AFD le 3 avril) d'approuver l'affectation par l'AFD de 152 499 euros au dispositif de prévention et de lutte contre la Grippe aviaire, par l'entremise de son projet PSEAU, dont 27 millions sont consacrés au fond d'indemnisation.

Cette contribution de l'Agence Française de Développement au dispositif "Santé Animale" est la première contribution financière de cette importance à aboutir, plus d'un mois après la déclaration du premier foyer au Niger (27 février).

 

 

 

 

 

N° d'appel téléphonique TAM-TAM volailles mortes :  99 61 17

 

Pour ne plus recevoir ces courriels d'information, répondre directement à ce message

 

 

Contact

Olivier Pinguet, Assistant Technique au MRA

opinguet@intnet.ne

 

 

 

Réseau SANI
Santé Animale au Niger

Grippe aviaire

 

Mercredi 15 mars

 

  

 

  

Situation au Nigeria et au Cameroun

 

 

Ci-dessous la carte qui nous est adressée par M. Souleymane GUEYE, de OCHA Sénégal et que vous pouvez retrouver sur le site :

http://www.humanitarianinfo.org/westafrica/mapcenter.htm  

 

 

 

 

 

  

 

d'appel téléphonique TAM-TAM volailles mortes99 61 17

 

Pour ne plus recevoir ces courriels d'information, répondre directement à ce message

 

 

Contact

Olivier Pinguet, Assistant Technique au MRA

opinguet@intnet.ne

 

 

 

 

 

Réseau SANI
Santé Animale au Niger

Grippe aviaire

 

Mardi 14 mars - n°2

 

  

 

  

Matériel de protection

 

 

L'Ambassade des États-unis, représentée par le Consul des États-unis à Niamey vient de remettre ce matin au Ministère des Ressources Animales du Niger une importante livraison de matériel de protection, à l'usage des agents des Services vétérinaires appelés à intervenir sur les foyers de Grippe aviaire.

 

 

 

 

 

N° d'appel téléphonique TAM-TAM volailles mortes :  99 61 17

 

Pour ne plus recevoir ces courriels d'information, répondre directement à ce message

  

Contact

Olivier Pinguet, Assistant Technique au MRA

opinguet@intnet.ne

 

 

 

Réseau SANI
Santé Animale au Niger

Grippe aviaire

 

Mardi 14 mars

 

   

  

Prélèvements

 

 

Nous venons d'apprendre que les prélèvements réalisés à Gouré, N'Guigmi, Jema et Dosso, qui avaient quitté Niamey mardi 7 mars dernier par avion ne sont toujours pas arrivés à Montpellier.

Espérons que la Compagnie aérienne qui en avait la charge aura pu les conserver au froid, faute de quoi tout pourrait être à refaire...

 

 

 

 N° d'appel téléphonique TAM-TAM volailles mortes :  99 61 17

 

Pour ne plus recevoir ces courriels d'information, répondre directement à ce message

  

Contact

Olivier Pinguet, Assistant Technique au MRA

opinguet@intnet.ne

 

 

 

 

 

Réseau SANI
Santé Animale au Niger

Grippe aviaire

 

Lundi 13 mars

 

  

 

  

Epidémiosurveillance

 

 

Une nouvelle suspicion de la maladie a été enregistrée par la Direction Départementale des Ressources Animales de Magaria dans la localité de Guidan Gona, à quelques kilomètres à l'ouest de Magaria.

Elle concerne la mortalité subite fin février de la presque totalité des canards du village, suivie par la mortalité de plusieurs dizaines de pintades.

 

La Direction Régionale des Ressources Animales de Zinder, qui rentre demain de Niamey avec une première trousse d'intervention, devrait dépêcher sur place une équipe pour y réaliser des prélèvements.

 

 

Ceux qui souhaiteraient appuyer les Services vétérinaires peuvent leur adresser directement leur soutien moyennant information à la coordination centrale :

·         Secrétaire Général du MRA : sg_mra@yahoo.fr

·         Directeur de la Santé Animale : kioseini@yahoo.fr

·         Directeur du Laboratoire National Vétérinaire : maikanoissoufou@yahoo.fr

·         Réseau SANI : opinguet@intnet.ne

 

  

 N° d'appel téléphonique TAM-TAM volailles mortes :  99 61 17

 

Pour ne plus recevoir ces courriels d'information, répondre directement à ce message

  

Contact

Olivier Pinguet, Assistant Technique au MRA

opinguet@intnet.ne

 

 

 

 

 

Réseau SANI
Santé Animale au Niger

Grippe aviaire

 

Samedi 11 mars

 

 

 

Fin des premières journées techniques vétérinaires

 

 

Les Premières journées techniques vétérinaires se sont achevées hier au stade Seini Kountché.

Vous en trouverez ci-joint les Recommandations et le Communiqué Final.

 

Les Vétérinaires et agents de Services Vétérinaires présents se sont retrouvés aujourd'hui au Ministère des Ressources Animales puis au laboratoire national vétérinaire pour une démonstration de prélèvements, d'abattage sanitaire et de désinfection, avec quelques volailles de figuration achetées pour l'occasion. Tous ont ainsi bénéficié de l'expérience acquise par l'équipe opérationnelle de retour de Magaria.

 

Ce fut également l'occasion de distribuer aux agents les premières trousses d'intervention (une pour chaque DDRA et DRRA) constituées grâce aux contributions de l'Ambassade de France à Niamey, de l'Ambassade des Etats-Unis à Dakar (USDA APHIS) et de la FAO. Chaque trousse d'intervention est constituée par :

·         une sacoche en cuir

·         2 brochures comprenant le plan d'intervention ainsi que les fiches opérationnelles et techniques.

·         2 combinaisons (à usage unique)

·         3 paires de gants latex (à usage unique)

·         1 masque de protection (à usage unique)

·         1 paire de lunettes de protection

·         une dizaine d'écouvillons avec milieux spéciaux de conservation (prélèvements)

·         2 accumulateurs de froid (ice-packs) pour l'envoi de prélèvement

·         5 sachets de 50 gr. de désinfectant

C'est encore modeste (voire dérisoire), mais cela a suffit à vider le stock national du dispositif de lutte (!).

 

Une première dotation en carburant a également été distribuée aux DRRA.

 

Ceux qui souhaiteraient appuyer les Services vétérinaires peuvent leur adresser directement leur soutien moyennant information à la coordination centrale :

·         Secrétaire Général du MRA : sg_mra@yahoo.fr

·         Directeur de la Santé Animale : kioseini@yahoo.fr

·         Directeur du Laboratoire National Vétérinaire : maikanoissoufou@yahoo.fr

·         Réseau SANI : opinguet@intnet.ne

 

 

 N° d'appel téléphonique TAM-TAM volailles mortes :  99 61 17 

Pour ne plus recevoir ces courriels d'information, répondre directement à ce message 

Contact

Olivier Pinguet, Assistant Technique au MRA

opinguet@intnet.ne

 

 

 

Réseau SANI
Santé Animale au Niger

Grippe aviaire

 

Jeudi 9 mars - n°3

 

 

 

 

 

Formation aux prélèvements et à l'abattage sanitaire

 

 

Le Secrétaire Général des Ressources Animales vient d'annoncer, au terme de la première journée technique vétérinaire, qu'à la demande du Ministère des Ressources Animales et grâce à l'appui de la FAO, une troisième journée sera ajoutée à cette rencontre, le samedi 10 mars.

Elle sera entièrement consacrée à la formation des vétérinaires et agents des Ressources Animales présents, à la pratique des prélèvements et aux modalités pratiques  de l'abattage sanitaire dans les périmètres infectés.

Cette formation sera notamment assurée par le Dr Seini Aboubacar (Directeur de la Santé Animale) et le Dr Issoufou Maïkano (Directeur des Laboratoires Vétérinaires) actuellement à pied d'oeuvre avec une équipe Nigériane dans le périmètre infecté de Magaria.

 

 

 

 

N° d'appel téléphonique TAM-TAM volailles mortes :  99 61 17

 

Pour ne plus recevoir ces courriels d'information, répondre directement à ce message

 

 

Contact

Olivier Pinguet, Assistant Technique au MRA

opinguet@intnet.ne

 

 

 

 

 

 

Réseau SANI
Santé Animale au Niger

Grippe aviaire

 

Jeudi 9 mars - n°3

 

 

 

 

 

Formation aux prélèvements et à l'abattage sanitaire

 

 

Le Secrétaire Général des Ressources Animales vient d'annoncer, au terme de la première journée technique vétérinaire, qu'à la demande du Ministère des Ressources Animales et grâce à l'appui de la FAO, une troisième journée sera ajoutée à cette rencontre, le samedi 10 mars.

Elle sera entièrement consacrée à la formation des vétérinaires et agents des Ressources Animales présents, à la pratique des prélèvements et aux modalités pratiques  de l'abattage sanitaire dans les périmètres infectés.

Cette formation sera notamment assurée par le Dr Seini Aboubacar (Directeur de la Santé Animale) et le Dr Issoufou Maïkano (Directeur des Laboratoires Vétérinaires) actuellement à pied d'oeuvre avec une équipe Nigériane dans le périmètre infecté de Magaria.

 

 

 

 

N° d'appel téléphonique TAM-TAM volailles mortes99 61 17

 

Pour ne plus recevoir ces courriels d'information, répondre directement à ce message

 

 

Contact

Olivier Pinguet, Assistant Technique au MRA

opinguet@intnet.ne

 

 

 

 

 

Réseau SANI
Santé Animale au Niger

Grippe aviaire

Jeudi 9 mars - n°2

 

 

 

Bulletin d'information de l'EISMV

 

 

Ci-joint le dernier bulletin d'information de l'École Vétérinaire de Dakar.

On peut notamment y lire les articles suivants :

 

 

07/03/2006

Du matériel pour aider le Niger à lutter contre la grippe aviaire

NIAMEY (AP) - Le Niger vient de recevoir du matériel de lutte contre la grippe aviaire, maladie dont la souche mortelle H5N1 a été décelée à Magaria, ville frontalière du Nigeria, et entamera cette semaine son action contre l'épizootie, a annoncé mardi le ministre nigérien des Ressources animales, Abdoulaye Jina.

Ce lot de 1.000 équipements complets de lutte contre la grippe aviaire provenant du Nigeria est composé de combinaisons de protection, de bottes, de gants, de masques, de produits de désinfection et de pulvérisateurs à pression.

Le matériel est déjà disponible à Magaria depuis le week-end dernier et a été réceptionné officiellement lundi, a indiqué le ministre au cours d'un point de presse.

Cinq formateurs nigérians accompagnent ce matériel pour former les agents aux différentes méthodes d'intervention, a-t-il poursuivi.

"Pour mieux renforcer le dispositif national déjà existant, le matériel a été reparti par région pour permettre une réaction rapide de proximité au cas ou la maladie venait à être déclarée dans d'autres localités du Niger", a précisé M. Jina.

"Je me réjouis de notre capacité à pouvoir agir de manière instantanée pour lutter contre le fléau de la grippe aviaire et éradiquer totalement cette maladie sur toute l'étendue du territoire national", a-t-il encore affirmé.

L'abattage de la volaille commence cette semaine et s'effectuera sur un rayon de 100 kilomètres autour de Magaria, premier foyer déclaré. Le gouvernement nigérien a en outre décidé d'indemniser les propriétaires de la volaille abattue.

http://fr.news.yahoo.com/07032006/5/du-materiel-pour-aider-le-niger-lutter-contre-la-grippe.html

 

 

07/03/2006

Lutte contre la grippe aviaire : La Banque mondiale octroie 300 millions de FCFA pour le plan de riposte

Libéria, le Burkina Faso et la Guinée, Hats Karlsson ont procédé, le 2 février 2006, à une signature de convention d’un montant de 300 000 000 de FCFA.

C’est une réponse à l’appel du gouvernement burkinabè dans le but de faire face à la grippe aviaire. Le ministre Jean Baptiste Compaoré a salué la promptitude avec laquelle la Banque mondiale a réagi à cette doléance.

« Ce fonds vient, a-t-il dit, s’ajouter à ce que le gouvernement a déjà mis en place, et nous permettra d’envisager une riposte efficace contre cette maladie qui tend à devenir une épizootie ».

Il est prévue dans les jours à venir une rencontre avec tous les partenaires pour en discuter.

« Cette convention marque » a-t-il conclu, un bon départ des relations que la Banque mondiale veut nouer avec nous

http://www.lefaso.net/article.php3?id_article=12827&id_rubrique=3

 

 

 

NDLR : la Banque Mondiale devrait également prochainement apporter son soutien au dispositif de lutte du Ministère des Ressources Animales

 

 

02/03/2006

GRIPPE AVIAIRE VACCINATION - Medical International Technologies annonce un système d'injection sans aiguille spécialement conçu pour la vaccination contre la grippe aviaire.

Le système d'injection sans aiguille, conçu spécifiquement pour permettre des injections rapides, précises et sécuritaires, est en train de s'établir rapidement comme un instrument indispensable dans la lutte contre les maladies chez les humains et les animaux .

(...)

 

 

 

 

 

 

 

N° d'appel téléphonique TAM-TAM volailles mortes99 61 17

 

Pour ne plus recevoir ces courriels d'information, répondre directement à ce message

 

 

Contact

Olivier Pinguet, Assistant Technique au MRA

opinguet@intnet.ne

 

 

 

 

 

Réseau SANI
Santé Animale au Niger

Grippe aviaire

Jeudi 9 mars

 

 

 

Premières journées techniques vétérinaires

 

 

Les Premières journées techniques vétérinaires, consacrées à la Grippe Aviaire, organisées par le Conseil National de l'Ordre des Vétérinaires du Niger avec l'appui de la FAO, viennent de débuter au Stade Seyni Kountché (et non au Palais des Sports voisin comme indiqué dans notre message de mercredi).

 

Vous trouverez ci-dessous et ci-joint le discours d'ouverture prononcé à 10h00 par le Ministre des Ressources Animales, dans lequel le Ministre remercie les premiers contributeurs du dispositif de lutte :

·         la FAO (Organisation Mondiale pour l'Agriculture et l'Alimentation),

·         le Gouvernement du Nigeria,

·         l’USDA-Aphis à Dakar,

·         l’AFD (Agence Française de Développement)

·         la Coopération Française

 

ALLOCUTION D’OUVERTURE DU MINISTRE DES RESSOURCES ANIMALES

 

F                Excellence Monsieur le Ministre d’Etat

F                Messieurs les membres du Gouvernement 

F                Excellence Mesdames et Messieurs les Ambassadeurs

F                Madame la Représentante de la FAO

F                Mesdames Messieurs les Représentants des Organisations Internationales

F                Monsieur le Président du Conseil National de l’Ordre des Vétérinaires du Niger

F                Messieurs les Experts

F                Honorables Invités,

F                Mesdames, Messieurs, chers participants ;

 

C’est avec un véritable satisfecit que je me trouve ici parmi vous pour procéder  à l’ouverture officielle des Premières Journées Techniques Vétérinaires sur l’Influenza aviaire ou grippe aviaire et la maladie de Newcastle.

Je voudrais d’abord remercier vivement tous ceux qui ont répondu à notre invitation et à l’Ordre National des Vétérinaires du Niger pou avoir initié cette rencontre  louable.

 

Mesdames, Messieurs

                                               Chers participants 

Permettez- moi de rappeler que le secteur de l’élevage, avec un effectif de bétail estimé à plus de (7) millions d’UBT toutes espèces confondues et un secteur avicole dominé par l’élevage traditionnel dont la valeur est estimée à trente sept milliards de francs CFA occupe une place prépondérante  dans la vie économique et sociale de notre pays,  notamment dans la lutte contre la pauvreté, la malnutrition et  l’insécurité alimentaire.

C’est pourquoi dès l’adoption du Document Cadre de Relance du Secteur de l'Elevage par le Gouvernement le 12 Mars 2002, notre département ministériel s’est attelé à la mise en oeuvre des douze Programmes Prioritaires identifiés et en particulier le Programme de Lutte Contre les Epizooties et de Veille Sanitaire qui vise entre autres objectifs :

 Ø                 L’amélioration  des connaissances sur les maladies animales sévissant dans notre pays; 

Ø                 Le renforcement de la lutte contre les principales maladies épizootiques;

Ø                 L'intensification de la surveillance épidémiologique des maladies épizootiques;

Ø                 Le renforcement des infrastructures de base et de l'encadrement.

 

Mesdames et Messieurs

Chers participants

 

La Maladie de Newcastle et tout récemment la grippe aviaire, objet des Journées Techniques, constituent un facteur limitant du développement de l’aviculture. Ces  deux maladies, presque similaires, peuvent occasionner sur le plan économique l’effondrement de la filière avicole car pouvant entraîner 100 p100 de mortalité de l’effectif volaille.

Quant à la grippe aviaire, elle est aujourd’hui devenue un enjeu majeur à l’échelle planétaire à cause surtout de la transmission de l’infection de l’oiseau à l’homme et d’un risque de transmission interhumaine de la maladie avec des lourdes conséquences d’apparition d’une pandémie. 

 

Le Niger a enregistré pour la première fois de son histoire, un foyer de grippe aviaire. Il s’agit de la grippe aviaire au virus  H5N1 identique  à celui diagnostiqué au Nigéria voisin. La première  notification a été faite par le Laboratoire de référence de l’Organisation Mondiale de la Santé animale de  Padova (Italie) le 27 Février 2006.

Mais bien avant cette date, et compte tenu de la menace réelle de la maladie sur notre pays, le gouvernement, sur instruction de son Excellence Tandja Mamadou, Président de la République, Chef de l’Etat a pris d’importantes  mesures dont entre autres :

F                L’Arrêté interministériel N°072/MRA/MHE/LCD/MSP/LCE/MCI/PSP du 06 décembre 2005 portant interdiction d’importation des produits d’origine aviaire et de leurs sous produits

F                L’Arrêté N°0021/MRA/MHE/LCD/MSP/LCE/MCI/PSP  du 16 Février 2006 modifiant et complétant le précédent arrêté

F                La Création d’un Comité Interministériel  «  Grippe Aviaire » chargé de l’élaboration  d’un Plan  National de Prévention et de Lutte contre la Grippe Aviaire au Niger et de sa mise en œuvre en cas d’apparition de la maladie

F                La mise en place au sein du Ministère des Ressources Animales d’une cellule de Coordination, de Suivi et de riposte contre la grippe aviaire

F                Mais aussi et surtout la conduite de huit missions gouvernementales d’information et de sensibilisation des populations sur la grippe aviaire dans toutes les huit régions du pays, ce qui a permis à nos compatriotes de cerner au mieux le contour de cette maladie

Après la notification des cas de grippe aviaire, le gouvernement de la République du Niger a renforcé les mesures conservatoires citées plus haut et a procédé à  l’application des règles de police sanitaire édictées à de telles circonstances

 

Honorables invités,

Mesdames, Messieurs,

La tenue de ces premières journées techniques vétérinaires  sur la grippe aviaire et la maladie de Newcastle organisées par l’Ordre National des Vétérinaires du Niger avec l’appui de la FAO, tombent donc à point nommé et  cadrent parfaitement  avec l’engagement du Président de la République et du gouvernement à éradiquer ces maladies.

En effet, la présence de la grippe aviaire dans notre pays, en plus de la maladie de Newcastle, fragilise d’avantage notre aviculture. C’est pourquoi, la mobilisation de tous  et de chacun, notamment les différentes organisations  socioprofessionnelles à l’instar de  l’Ordre  National des Vétérinaires du Niger est indispensable et salutaire pour faire face  à ces fléaux.

L’Ordre National des Vétérinaires du Niger est sur une bonne voie et cela nous rassure.

Vu la pertinence des thèmes à débattre, j’exhorte tous les acteurs intervenant dans la filière avicole, publics et privés, les mandataires sanitaires, les associations d’aviculteurs, les cadres du MRA, de s’y impliquer pleinement pour la réussite de ces premières journées techniques pour la sauvegarde de notre volaille.

Mesdames, Messieurs,

Chers participants,

 C’est donc à juste titre que notre attente des conclusions de vos travaux soit grande et je suis convaincu qu’au vu  de l’importance et de la qualité des experts et des participants  ici réunis,  ces vœux seront exhaussés

 C’est pourquoi j’exhorte chacun et chacune de vous à donner le maximum de lui même afin qu’au terme de vos journées, vous parveniez à des résultats forts enrichissants.

Mon département ministériel suivra avec la plus grande attention le déroulement de vos travaux et se tiendra prêt à vous apporter tout le soutien qu’il faut pour la réussite de ces journées.

Avant de terminer mon propos je tiens déjà à porter à votre connaissance que nous avons commencer à recevoir du matériel de lutte contre la grippe aviaire et des aides substantielles provenant de la FAO, du Nigéria, de l’USDA-Aphis à Dakar, de l’AFD (Agence Française de Développement) et de la Coopération Française.

C’est le lieu de les remercier pour l’appui apporté à notre pays dans la lutte contre la Grippe aviaire. 

C’est sur ces mots que je déclare ouvertes les Premières Journées Techniques Vétérinaires sur l’Influenza Aviaire ou Grippe Aviaire et la Maladie de Newcastle.

 

Je vous remercie.

 

M. Jina Moussa Abdoulaye, Ministre des Ressources Animales du Niger

 

 

 

 

 

N° d'appel téléphonique TAM-TAM volailles mortes99 61 17

 

Pour ne plus recevoir ces courriels d'information, répondre directement à ce message

 

 

Contact

Olivier Pinguet, Assistant Technique au MRA

opinguet@intnet.ne

 

 

 

 

 

Réseau SANI
Santé Animale au Niger

Grippe aviaire

Mercredi 8 mars - n°3

 

 

 

Les prélèvements sont arrivés à Montpellier

 

 

Une partie des prélèvements réalisés sur les sites des suspicions de N'Guigmi, de Gouré et de Jema ont été pris en charge par la mission du CIRAD avec son retour en France. C'est heureux car le dispositif ne dispose pas de nouvelles ressources pour l'envoi de prélèvements.

La Direction de la Santé Animale remercie M. Alexandre CARON, épidémiologiste au CIRAD, qui a bien voulu faciliter cet envoi.

Une partie sera reconditionnée à Montpellier et envoyée au Laboratoire international de référence pour la Grippe aviaire à Padoue, en Italie. Le délai de réponse était d'à peine 1 semaine lors de l'envoi des prélèvements de Magaria.

 

 


 

 

SANI en ligne

 

 

Une partie des messages envoyés par SANI sont désormais disponibles en ligne sur le site de la FAO / GIEWS (Global Information and Early Warning System) :

 

http://www.fao.org/giews/french/otherpub/NigerAvianFlu.htm

 

Merci à la FAO pour cette initiative.

 

 


 

  

Le point sur l'acquis du dispositif

 

 

La réunion des bailleurs de lundi au PNUD, consacrée à la grippe aviaire, n'a apporté aucune nouvelle perspective de contribution au dispositif de lutte.

 

Vous trouverez ci-joint le tableau mis à jour de ces contributions au 8 mars 2006. La plupart ont été attribuées sous forme de dons en nature. La seule contribution financière existant à ce jour est celle de l'Association SOS Faune Sauvage du Niger, que la Direction de la Santé Animale remercie à nouveau.

 

Cela fait 1 mois que la maladie est déclarée au nord Nigeria (8 février).

Cela fait 23 jours que la maladie est suspectée au Niger (13 février).

Cela fait 9 jours que la maladie est confirmée au Niger (27 février).

 

 

 

 

N° d'appel téléphonique TAM-TAM volailles mortes :  99 61 17

 

Pour ne plus recevoir ces courriels d'information, répondre directement à ce message

 

 

Contact

Olivier Pinguet, Assistant Technique au MRA

opinguet@intnet.ne

 

 

 

 

 

Réseau SANI
Santé Animale au Niger

Grippe aviaire

Mercredi 8 mars - n°2

 

 

 

Protection des agents des Services vétérinaires

 

 

Alors que le monde entier constitue des réserves d'anti-viraux (Tamiflu™, Relanza™,...), les agents des Services vétérinaires du Niger interviennent dans le périmètre infecté de Magaria sans aucune prophylaxie médicale.

 

La Direction de la Santé Animale en appelle aux opérateurs de santé publique au Niger pour savoir si un stock de Tamiflu y serait disponible ainsi que des vaccins contre la grippe humaine, pour limiter les risques de recombinaison virale, réassortiment qui pourrait être à l'origine d'une pandémie de grippe humaine.

 

 

 

 

 

N° d'appel téléphonique TAM-TAM volailles mortes :  99 61 17

 

Pour ne plus recevoir ces courriels d'information, répondre directement à ce message

 

 

Contact

Olivier Pinguet, Assistant Technique au MRA

opinguet@intnet.ne

 

 

 

 

 

Réseau SANI
Santé Animale au Niger

Grippe aviaire

Mercredi 8 mars

 

 

 

Grandes Rencontres Vétérinaires

 

 

Le Conseil National de l'Ordre des Vétérinaires du Niger organise les jeudi 9 et vendredi 10 mars prochain, au Palais des Sports, avec l'appui de la FAO, les Premières journées techniques vétérinaires, consacrées en particulier à la Grippe Aviaire. Y seront représentés les Services vétérinaires déconcentrés (Toutes les Directions Régionales ainsi que les Directions Départementales frontalières du Nigeria) ainsi que les praticiens privés.

 

Ci-joint le programme de la rencontre.

 

 


 

 

Dispositif de lutte contre la Grippe aviaire

 

 

Vous trouverez ci-joint le plan d'intervention de l'Unité Santé Animale. L'Élaboration de ce plan n'a bénéficié d'aucun des appuis financiers prévus en appui aux plans d'intervention d'urgence (FAO notamment). C'est pourtant le seul document consacré au dispositif opérationnel disponible à ce jour.

 

Les premières aides en nature commencent à arriver :

·         Un envoi de l'USDA-APHIS (Dakar) arrive ce jour par avion avec une première dotation constituée par :
- 30 paires de bottes
- 30 combinaisons de protection
- du petit matériel de prélèvement
 

·         Une livraison hier auprès du laboratoire national vétérinaire de kits diagnostic de la part de la FAO
 

·         L'arrivage à Magaria lundi de la dotation du Nigeria avec une équipe d'agents Nigerians qui oeuvrent en ce moment même avec des agent Nigériens pour la mise en place des mesures de police sanitaire dans le périmètre infecté :
- 200 litres de désinfectant
- 20 pulvérisateurs
- 1000 combinaisons de protection
 

·         L'Ambassade de France s'apprête à remettre officiellement une importante quantité de bons carburant aux Services vétérinaires déconcentrés qui seront représentés à l'occasion des premières rencontres techniques vétérinaires (voir article précédent).

Même modestes, ces premières contributions constituent un bol d'oxygène pour les Services vétérinaires.

Chacun peut appuyer les Services vétérinaires en leur adressant directement son soutien avec information à la coordination centrale :

·         Secrétaire Général du MRA : sg_mra@yahoo.fr

·         Directeur de la Santé Animale : kioseini@yahoo.fr

·         Directeur du Laboratoire National Vétérinaire : maikanoissoufou@yahoo.fr

·         Réseau SANI : opinguet@intnet.ne

 

 


 

  

Sensibilisation et Outils pédagogiques

 

 

L'École Vétérinaire de Dakar (EISMV) vient de concevoir une malette de Sensibilisation à la Grippe Aviaire, à l'usage de tous les acteurs de la sensibilisation sur le terrain (agents des services vétérinaires, praticiens vétérinaires privés, animateurs, encadreurs et vulgarisateurs des programmes de développement, responsables de la filière avicole,...)

Ci-joint la présentation de cet outil de sensibilisation

Un manuel spécifique sur la grippe aviaire est également en préparation en partenariat avec AVSF (Vétérinaires Sans Frontières), à l'intention des auxiliaires d'élevage, vaccinateurs villageois et autre éleveurs formés en santé des volailles.

 

 

 

 

 

N° d'appel téléphonique TAM-TAM volailles mortes99 61 17

 

Pour ne plus recevoir ces courriels d'information, répondre directement à ce message

 

 

 

Réseau SANI
Santé Animale au Niger

Grippe aviaire

Mardi 7 mars

 

 

  

Situation à Konni

 

 

De retour de Zinder, la mission de la Coordination Régionale du PACE-Bamako , ramène à Niamey les prélèvements réalisés à Jema (près de 200 volailles mortes) par une équipe du laboratoire vétérinaire de Tahoua, dépêchée sur place par la DRRA de Tahoua.
Les prélèvements seront traités par le laboratoire vétérinaire central de Niamey, dans la limite des tests diagnostics encore disponibles (4).

 

 

 

 

 

N° d'appel téléphonique TAM-TAM volailles mortes99 61 17

 

Pour ne plus recevoir ces courriels d'information, répondre directement à ce message

 

 

Contact

Olivier Pinguet, Assistant Technique au MRA

opinguet@intnet.ne

 

 

 

Réseau SANI
Santé Animale au Niger

Grippe aviaire

Dimanche 5 mars - n°2

 

 

  

Les Missions d'appui se multiplient

 

 

En même temps que l'aide financière s'organise, les missions d'appui technique et logistique se multiplient :

·         Une délégation du Nigeria (Ministre de l'Agriculture du Nigeria notamment) a été reçue hier par les autorités du Niger à Niamey (Ministre des Ressources Animales du Niger notamment). Elles est venue annoncer l'arrivée dimanche à Magaria d'une équipe d'agents du Nigeria accompagnée de matériels et d'équipements destinés aux mesures de Police sanitaire et d'épidémiosurveillance sur place. Une équipe du Ministère des Ressources Animales du Niger est parti hier de Niamey à leur rencontre.
 

·         Une mission CIRAD est déjà à pied d'oeuvre depuis une semaine dans les régions de Zinder puis de Gaya pour réaliser des prélèvements sur l'avifaune sauvage, en collaboration avec 3 agents du Ministère de l'Environnement du Niger. De nombreux prélèvements ont d'ores et déjà été réalisés et seront envoyés pour analyse à Montpellier (France).
 

·         Une mission de la Coordination du PACE à Bamako s'est rendue hier dans la région de Zinder et en particulier à Magaria et à Gouré. En plus du concours technique qui sera apporté aux équipes sur place, les prélèvements réalisés sur les sites de suspicion seront ramenés à Niamey pour analyse.
 

·         Un consultant international dépêché par la FAO se rendra en mission 3 semaines au Niger à partir du 12 mars pour évaluer l'action des Services vétérinaires Nigériens face à la grippe aviaire.

 

 

 

N° d'appel téléphonique TAM-TAM volailles mortes :  99 61 17

 

Pour ne plus recevoir ces courriels d'information, répondre directement à ce message

 

 

Contact

Olivier Pinguet, Assistant Technique au MRA

opinguet@intnet.ne

 

 

 

Réseau SANI
Santé Animale au Niger

Grippe aviaire

Dimanche 5 mars

 

 

  

Police Sanitaire

Restrictions de circulation des volailles

 

 

En raison de l'évolution des suspicions de grippe aviaire :

·         les départements de Birni N'Konni et de N'Guigmi devraient prochainement être placés dans la zone d'interdit.

·         les départements de Illela et Bouza devraient prochainement être placés en zone de protection.

 

 

Rappel des Mesures de Police Sanitaire préconisées par zone

1. en zone d'interdit

• Marchés de volailles interdits. En cas de non respect = saisie des volailles et destruction (par le feu ou par enfouissement, sans indemnisation). Prendre attache des services de santé pour avoir des vêtements de protection (port du masque obligatoire, la contamination humaine se fait par voie respiratoire).

• Transport et Circulation des volailles interdites dans tout la zone - non respect = saisie des volailles et destruction (sans indemnisation).

• Destruction des volailles ou produits venant du Nigeria ou d'une autre zone d'interdit (sans indemnisation).

a. dans le périmètre infecté

Toutes les volailles vivantes sont tuées et détruites (avec indemnisation). Le site du foyer est désinfecté. La circulation des biens et des personnes étrangères au périmètre est interdite. Aucune volaille ne peut être réintroduite dans le périmètre avant la levée de la déclaration d’infection.

b. dans le périmètre sanitaire

La circulation des biens et des personnes est systématiquement contrôlée.

Les volailles sont confinées et mises en quarantaine : aucune volaille ne peut sortir du périmètre.

En cas de recours à la vaccination, toutes les volailles du cordon sanitaire sont vaccinées (vaccination périfocale).

2. en zone de protection

• Marchés de volailles sous haute surveillance : en cas de mortalités importantes (plus de 50%) et subites (en moins de 2 jours), interdiction immédiate du marché, saisie des volailles et destruction (avec indemnisation) et adresser immédiatement un rapport écrit synthétique au chef du réseau d'épidémiosurveillance et/ou au Directeur de la Santé animale.

• Interdiction du transport des volailles vers un autre département : En cas de non respect = saisie des volailles (sans indemnisation).

• Saisie et destruction des volailles ou produits venant du Nigeria ou de la zone d'interdit (sans indemnisation).

3. en zone de surveillance

• Marchés de volailles sous surveillance : en cas de mortalités importantes (plus de 50%) et subites (en moins de 2 jours), interdiction immédiate du marché, saisie des volailles et destruction (avec indemnisation) et adresser immédiatement un rapport écrit synthétique au chef du réseau d'épidémiosurveillance et/ou au Directeur de la Santé animale.

• Interdiction du transport des volailles vers une autre région (sauf à Niamey depuis les région de Dosso et Tillabéri). En cas de non respect = saisie des volailles (sans indemnisation).

• Saisie et destruction des volailles ou produits venant du Nigeria, de la zone d'interdit ou de la zone de protection (sans indemnisation).

 

 

 

N° d'appel téléphonique TAM-TAM volailles mortes :  99 61 17

 

Pour ne plus recevoir ces courriels d'information, répondre directement à ce message

 

 

Contact

Olivier Pinguet, Assistant Technique au MRA

opinguet@intnet.ne

 

 

 

 

 

 

Réseau SANI
Santé Animale au Niger

Grippe aviaire

Samedi 4 mars - n°2

 

 

  

Epidémiosurveillance active, ça continue.

 

 

La Direction Départementale de Birni N'Konni a mis à profit les premiers bons carburant reçu de l'Ambassade de France (20 000 F) pour se rendre près de la frontière.

Résultat : une nouvelle suspicion enregistrée à Jema, au sud-ouest de Koni à la limite avec la frontière du Nigeria.

Il s'agit de la mortalité subite de près de 200 poules et autres volailles il y a 5 à 7 jours.

 

La Direction Régionale des Ressources Animales de Tahoua a demandé au laboratoire vétérinaire de Tahoua de se rendre sur place sur le champ pour réaliser des prélèvements.

 

Chacun peut appuyer les Services vétérinaires en adressant son soutien directement à la Direction Départementale des Ressources Animales de Birnin' Koni, à la Direction Régionale de Tahoua ou au laboratoire vétérinaire de Tahoua, avec information à la coordination centrale :

·         Secrétaire Général du MRA : sg_mra@yahoo.fr

·         Directeur de la Santé Animale : kioseini@yahoo.fr

·         Directeur du Laboratoire National Vétérinaire : maikanoissoufou@yahoo.fr

·         Réseau SANI : opinguet@intnet.ne

·          

 

 

 

 

 

N° d'appel téléphonique TAM-TAM volailles mortes99 61 17

 

Pour ne plus recevoir ces courriels d'information, répondre directement à ce message

 

 

Contact

Olivier Pinguet, Assistant Technique au MRA

opinguet@intnet.ne

 

 

 

 

 

Réseau SANI
Santé Animale au Niger

Grippe aviaire

Samedi 4 mars

 

 

  

Epidémiosurveillance active, c'est parti.

 

 

Les premiers bons carburant sont arrivés dans les services vétérinaires de Magaria, Gouré, N'Guigmi, Matameye et Mirriah. C'est encore modeste, mais cela permet de sortir les motos et commencer à répondre aux premières alertes et déclarations de mortalité transmises. Les agents se rendent sur site pour vérifier l'authenticité des suspicions et pour réaliser des prélèvements.

 

La Direction Régionale des Ressources Animales de Zinder a également pu se rendre à Magaria pour préparer le dispositif de police sanitaire dans le périmètre infecté et dans le cordon sanitaire.

 

Chacun peut appuyer les Services vétérinaires en adressant son soutien directement aux Directions Départementales des Ressources Animales, avec information à la coordination centrale :

·         Secrétaire Général du MRA : sg_mra@yahoo.fr

·         Directeur de la Santé Animale : kioseini@yahoo.fr

·         Directeur du Laboratoire National Vétérinaire : maikanoissoufou@yahoo.fr

·         Réseau SANI : opinguet@intnet.ne

Les départements frontaliers avec le Nigeria ont les besoins les plus urgents.

 

  

 


 

  

  

Problématique des prélèvements.

 

 

La confirmation de la grippe aviaire ne peut être réalisée qu'en laboratoire. Toute suspicion doit faire l'objet de prélèvements qui doivent être recueillis et analysés par un laboratoire.

 

Réalisation des prélèvements

Les premiers prélèvements réalisés sur le terrain arrivent au laboratoire vétérinaire de Niamey et témoignent de ce qu'il est urgent de renforcer les compétences des services déconcentrés en la matière. En attendant de leur faire bénéficier d'un minimum de formation, une fiche technique en cours d'élaboration leur sera envoyée.

Les Services vétérinaires ont également pour consigne de s'approcher des Services de Santé publique pour faciliter l'acquisition d'écouvillons, de seringues, d'aiguilles, de tubes et de milieux de conservation ainsi que pour stocker les prélèvements au froid avant expédition.

 

Acheminement des prélèvements

Les prélèvements réalisés pour recherche virale (virus de la grippe aviaire ou de la maladie de Newcastle par exemple) doivent être acheminés sous couvert du froid. Cela nécessite l'acquisition de conditionnements étanches avec réserves de froid (ice packs).

Une fois conditionnés, les prélèvements sont ensuite acheminés via une des compagnies de bus du pays jusqu'à Niamey, voire préalablement par un taxi-brousse quand le service n'est pas desservi par les grandes lignes.

 

Traitement des prélèvements

Seul le laboratoire vétérinaire central de Niamey peut pour l'instant traiter les prélèvements. Les 2 laboratoires de Zinder et de Tahoua pourraient prochainement traiter directement les prélèvements réalisés dans leur zone, sous réserve qu'on puisse leur transmettre une certaine compétence. Les tests disponibles à Niamey permettent d'identifier facilement le virus inflenza de type A, et prochainement le virus de sous-type H5. Malheureusement, au dernier pointage, il restait moins de 5 tests sur les 20 du kit d'analyse français.

 

Confirmation des résultats

Un foyer de la maladie n'est officiellement confirmé que par le résultat d'un laboratoire de référence au niveau international. C'est la raison pour laquelle les prélèvements effectués à Magaria avaient été envoyés à Padoue, en Italie. Cela nécessite un conditionnement très particulier et surtout des démarches administratives lourdes, compliquées par le zèle de responsables et d'agents qui s'imaginent qu'on attrape la maladie aussi facilement qu'en manipulant des cartons d'emballage, alors que les prélèvements y sont conditionnés dans des récipients hermétiques et étanches répondants à des normes de sécurité internationales.

 

 

Pour l'achat des matériels de prélèvement, des emballages et conditionnements, des kits d'analyse, pour l'envoi des prélèvements par bus, chacun peut appuyer les Services vétérinaires en adressant son soutien directement aux Services déconcentrés, avec information à la coordination centrale :

·         Secrétaire Général du MRA : sg_mra@yahoo.fr

·         Directeur de la Santé Animale : kioseini@yahoo.fr

·         Directeur du Laboratoire National Vétérinaire : maikanoissoufou@yahoo.fr

·         Réseau SANI : opinguet@intnet.ne

 

 

 

 

N° d'appel téléphonique TAM-TAM volailles mortes99 61 17

 

Pour ne plus recevoir ces courriels d'information, répondre directement à ce message

 

 

Contact

Olivier Pinguet, Assistant Technique au MRA

opinguet@intnet.ne

 

 

 

Réseau SANI
Santé Animale au Niger

Grippe aviaire

Vendredi 3 mars - n°2

 

 

  

Appel entendu, l'Aide se mobilise

 

 

Soulagement au Ministère des Ressources Animales.

Plusieurs partenaires se sont manifestés pour participer au Plan d'intervention de la Direction de la Santé Animale :

·         L'Ambassade de France est sur le point d'appuyer les interventions d'urgence des Services vétérinaires sur les foyers de Magaria, notamment par l'intermédiaire du projet PSEAU, financé par l'Agence Française de Développement, avec un 1er programme établi sur 6 semaines : prise en charge des déplacements des équipes d'intervention, carburant, équipement en matériel de protection et de prélèvement, éléments de la chaîne du froid.

·         La FAO a passé commande d'équipements de protection, de désinfectant, de kits d'autopsie, de matériel de prélèvement, de kits diagnostic,... Une dotation en carburant devrait également permettre aux agents de réaliser l'épidémiosurveillance dans les zones de suspicion.

·         La Banque mondiale se tient prête à débloquer une première aide d'urgence, probablement pour les interventions nécessaires sur le département de Gouré.

·         La Banque Africaine de Développement pourrait apporter son aide pour les interventions sur le département de N'Guigmi.

·         L'USAID APHIS à Dakar vient d'envoyer au Ministère des Ressources Animales des équipements de protection et des boîtes de prélèvement qui devraient arriver ce soir par avion.

·         Le PACE pourrait mobiliser des fonds pour l'indemnisation des éleveurs et la commande de vaccins.

  • L’Association SOS FAUNE du NIGER vient d’adresser une contribution au Ministère des Ressources Animales.

Les choses s'organisent peu à peu autour de ces premières contributions. La DRRA de Zinder est sur place à Magaria pour préciser les contours du périmètre infecté et du cordon sanitaire.

De son côté, l'Unité "Suivi et évaluation" étudie la meilleure manière de rendre compte en toute transparence de la situation du dispositif afin de conserver la confiance de ses partenaires.

 

  

 


 

  

En attendant l'Aide...

 

 

Ci-dessous une nouvelle dépêche de l'AFP qui témoigne des grandes difficultés auxquelles sont confrontées les acteurs de la lutte contre la maladie.

 

Grippe aviaire: le manque de moyens perturbe la lutte dans le sud nigérien

Par Natasha BURLEY

DAN ISSA (Niger), 3 mars 2006 (AFP) - Abo Massabi Ibra, commandant de la brigade de Dan Issa (50 km au sud de Maradi), estime que "la vigilance est de mise", mais que les moyens manquent au niveau local et national pour mettre en place un véritable cordon sanitaire de protection face à la grippe aviaire.

"Nous travaillons avec les services concernés pour détruire toute saisie de produits avicoles effectuée par la douane", explique Ibrahim Salissou, du service élevage de cette localité située dans la région de Zinder, d'où l'épizootie est rentrée au Niger en provenance du Nigeria.

"Mais dans l'état actuel des choses, et avec les moyens dont nous disposons, nous ne pouvons pas vraiment faire face a cette épidémie", regrette-t-il.

Pour ceinturer les zones jugées dangereuses et contrôler la situation a l'intérieur des villes et villages concernés, un comité départemental tente de mettre en place un cordon sanitaire autour des zones infectées, indique le directeur départemental des ressources animales de Maradi, Dickou Issoufou.

Les volailles d'aspect malade sont égorgées puis brûlées dans un trou d'un mètre de profondeur, et tout transport de produits avicoles d'une ville à une autre est strictement interdit, détaille-t-il.

Cependant, le Dispositif opérationnel de lutte contre la grippe aviaire ne dispose pas des ressources logistiques pour intervenir sur le terrain et la situation dans le sud-est du pays devient critique, dénoncent plusieurs agents locaux.

"Les distances dans le département sont énormes, et sans voiture ni carburant, nous sommes prisonniers", explique le docteur Mamane Adamou, du service des ressources animales du département de Magaria, à quelque 250 kilomètres à l'est de Dan Issa, le long de la frontière nigéro-nigériane.

"Nous n'avons même pas encore pu payer les équipes de gendarmes et de police qui nous ont aidés dans nos saisies de volailles importées illégalement", poursuit-il.

Un dispositif de police sanitaire devait être progressivement mis en place autour de Magaria, mais un responsable du service des ressources animales de la région déclarait jeudi sous couvert d'anonymat "ne pas avoir eu de nouvelles des autorités de Niamey".

Un épervier trouvé mort jeudi matin près de Dakoro, au nord de Maradi, et des morts suspectes de volatiles à N'Guigmi, près de la frontière tchadienne (est), élargissent le champ de surveillance et amenuisent le personnel disponible, regrette-t-il.

Au marché de volailles de Maradi, une centaine de vendeurs attendent toujours la visite des services vétérinaires.

"On nous a promis la présence d'un vétérinaire et nous n'avons pas eu une seule visite ni inspection, ni des autorités, ni de la police", déplore Moutari Al Hassane, vendeur de poulets.

Rare exception de la région, la plus grande ferme avicole privée de Maradi reçoit quotidiennement la visite des services vétérinaires et les employés, qui portent des masques, ont été formés à reconnaître les symptômes de la grippe aviaire, rapporte Sunana Hayabana, un des employés.

 

 

 

 

 

N° d'appel téléphonique TAM-TAM volailles mortes :  99 61 17

 

Pour ne plus recevoir ces courriels d'information, répondre directement à ce message

 

 

Contact

Olivier Pinguet, Assistant Technique au MRA

opinguet@intnet.ne