FAO.org

Accueil > En action > Les nouvelles technologies améliorent les moyens de subsistance traditionnels au Kazakhstan

Les nouvelles technologies améliorent les moyens de subsistance traditionnels au Kazakhstan

L’application Collect Mobile de la FAO améliore les revenus et les vies des producteurs laitiers

Points clés

Au Kazakhstan, entre 2 et 2,5 millions de familles gagnent leur vie dans le secteur des produits laitiers, et 80 pour cent du lait du pays provient de petits producteurs qui possèdent au maximum quatre vaches. A l’intérieur des vastes frontières du Kazakhstan, le neuvième plus grand pays du monde, les animaux assurent un rôle essentiel pour les moyens de subsistance et la sécurité alimentaire des populations.

L'industrie laitière du Kazakhstan est confrontée à de nombreux défis, mais la plupart d'entre eux sont directement liés aux grandes distances que le lait doit parcourir pour être traité et à la forte fragmentation des approvisionnements en lait. Le pays ne dispose pas de suffisamment de centres de collecte de lait pour être en mesure de satisfaire son grand nombre de producteurs de lait ou de répondre à la demande des transformateurs de lait, et le trajet qui va des fermes aux usines de transformation de produits laitiers peut s'étendre sur des centaines de kilomètres, occasionnant ainsi des coûts de transport élevés et des risques de détérioration.

En utilisant le potentiel des technologies pour trouver des solutions créatives, la FAO en collaboration avec la Banque européenne pour la reconstruction et le développement (BERD) ont mis au point une application mobile et l’ont adaptée au secteur laitier. Cette application appelée Collect Mobile aide les transformateurs de lait à géolocaliser les fournisseurs de lait cru actuels et potentiels, dont la plupart sont des petits exploitants ou des agriculteurs familiaux. Cette mise en relation permet d'améliorer leur production et par conséquent leurs moyens de subsistance.

Des systèmes alimentaires inclusifs et efficaces contribuent à améliorer les moyens de subsistance et aident en fin de compte à éradiquer la fin.

Une vieille tradition

Le lait a une longue histoire au Kazakhstan. Le pastoralisme nomade y était autrefois un mode de vie et le nom du pays nous le rappelle: Kazakhstan signifie la «terre des vagabonds.» Le bétail est une partie intrinsèque de la vie des Kazakhs et cela apparaît clairement dans leur cuisine et leur culture. Le lait aigre ou le lait bouilli occupe une place importante dans de nombreux plats traditionnels. Par exemple, le kurut est un produit traditionnel important fabriqué à partir de lait bouilli qui fermente, se sépare et devient un fromage salé et sec. Le kajmak, une crème préparée avec du lait cru, est un autre plat populaire que l’on sert souvent avec du thé.

La production laitière existe depuis bien longtemps. Toutefois, ce mode de vie traditionnel est en train de changer. Comme dans beaucoup de pays, de nombreux jeunes délaissent les zones rurales pour se rendre dans des villes en quête de meilleurs débouchés.

Bénéficiant dune maigre retraite, les personnes âgées qui restent dans les zones rurales essaient de compléter leur revenu par la vente de lexcédent de lait provenant de leurs vaches. Toutefois les ventes sont habituellement limitées et informelles. Plus de 40 pour cent de la population du Kazakhstan qui vit dans des régions rurales se procure du lait directement à partir de leurs vaches ou de celles de leurs voisins. 

Tout se fait localement

Victoria – du village de Zhaman Zhol dans la région de Karaganda au Kazakhstan – raconte, «avant l’implantation du centre de collecte de lait, je devais refroidir le lait manuellement. Je prenais de nombreuses bouteilles en plastique, je les remplissais avec de l’eau et je les congelais. Je m’en servais ensuite de frigo pour le lait. Pendant les mois plus chauds, je devais remplacer les bouteilles plusieurs fois jusqu’à ce que la camionnette arrive. Cela représentait beaucoup de travail et d’efforts.»

Cette situation a changé avec la création du centre de collecte de lait. «Quand l'usine a annoncé qu'ils allaient mettre sur pied le centre de collecte et de refroidissement du lait dans notre village, nous étions tous contre ce projet: personne ne voulait transporter son lait dans tout le village.Maintenant que le Centre est opérationnel, nous comprenons vraiment ses avantages pour notre communauté. Tout d'abord, nous ne devons plus congeler ces bouteilles. Deuxièmement, je ne dois plus me lever la nuit pour vérifier la température du lait. Et enfin, nous disposons de plus de temps pour les activités agricoles, et donc pour nos moyens de subsistance. Nous sommes très contents d'avoir ce centre dans notre village.»

Le centre de collecte a été l’une des premières étapes du renforcement des capacités des petits producteurs et de l’amélioration de la qualité de leurs produits.

Puis l’application a vu le jour

L'industrie du lait du Kazakhstan affiche un potentiel de croissance considérable, mais il est encore confronté à de nombreux problèmes. Les petits exploitants produisent actuellement environ 80 pour cent de la production laitière nationale. Cependant, en raison de la longueur et de la complexité des chaînes de valeur, les producteurs et les transformateurs de lait ont des difficultés en entrer en contact, ce qui entraine un manque de compréhension mutuelle des défis relatifs à la production et à la livraison de lait de haute qualité. Lorsqu’il n’y pas de rapports directs, il est difficile pour les transformateurs de communiquer leurs exigences en matière de qualité et pour les producteurs de fournir les informations permettant une collecte de lait efficace.

C’est ici que l’application Collect mobile entre en jeu. Les transformateurs de lait mènent des enquêtes sur le terrain et utilisent ensuite l’application Collect Mobile, dont le but est de valider et analyser les données sur la disponibilité de lait. À l’aide d’appareils Android équipés d’un GPS, les transformateurs utilisent l’application pour géolocaliser les fournisseurs de lait cru potentiels et actuels.

Les entreprises laitières kazakhes s’appuient sur des centaines de fournisseurs de lait éparpillés sur l’ensemble du vaste territoire national. L’application aide à localiser et à mieux gérer le grand nombre de producteurs, ce qui permet de consacrer moins de temps aux tâches administratives. Elle aide également à optimiser les tournées de collecte afin de réduire les coûts de transport et de prévoir les besoins en matière de capacité des cuves de refroidissement et de transport frigorifique.

L’application Collect Mobile favorise en outre une interaction directe entre les transformateurs et les agriculteurs et permet aux entreprises laitières de fournir des conseils sur divers sujets, de l'amélioration de l'hygiène à la gestion agricole. Grâce à cette application et à cette méthode de collecte de données, les transformateurs reçoivent des informations précises sur les sources existantes de lait cru, y compris le volume, la disponibilité saisonnière, les caractéristiques de qualité et, plus important encore, le potentiel de croissance de chaque fournisseur. Cela les aide à déterminer les raisons qui empêchent les agriculteurs de produire davantage de lait de meilleure qualité.

Une touche de modernité améliore les méthodes traditionnelles

L'objectif de cette application est de moderniser les pratiques en vue d’aider les agriculteurs à devenir plus compétitifs et d'instaurer une relation de confiance entre les agriculteurs et les transformateurs de lait. En d'autres termes, l’application Collect Mobile contribue à renforcer les capacités des producteurs laitiers, en particulier les agriculteurs familiaux et les petits exploitants agricoles, en vue d'accroître leur production et la qualité de leur lait. Elle aide aussi le secteur privé à prendre des décisions éclairées sur la gestion et l’expansion de leurs chaînes d'approvisionnement.

Tout le monde tire parti de cette approche: les agriculteurs augmentent leurs revenus du fait de la stabilité de leurs ventes et améliorent leur production grâce à la disponibilité accrue d’informations; les transformateurs gagnent en efficacité dans la gestion de leurs chaînes d'approvisionnement; et le consommateur final peut se procurer un produit kazakh de haute qualité.

La FAO et la Banque européenne pour la reconstruction et le développement (BERD) ont également créé une série de vidéos d'animation appelée «Smart Milk» afin de sensibiliser la population aux bonnes pratiques en matière de production laitière.

La BERD est le plus grand investisseur institutionnel au Kazakhstan. En aidant à renforcer le secteur agricole du pays, la FAO et la BERD renforcent ensemble le potentiel du Kazakhstan et soutiennent la diversification de l'économie.

L’un des objectifs de la FAO est de veiller à ce que les petits exploitants soient inclus dans les systèmes agroalimentaires. Des systèmes alimentaires inclusifs et efficaces contribuent à améliorer les moyens de subsistance et aident en fin de compte à atteindre l’objectif Faim Zéro.

Partagez