FAO.org

Accueil > En action > projects > Voices of the Hungry > Contexte
Voices of the Hungry

Établir au niveau mondial un système de mesure de l'insécurité alimentaire fondée sur l'expérience vécue

La collecte régulière d'informations fiables au niveau national et leur diffusion rapide permettent de renforcer la prise de décisions fondées sur des éléments concrets afin d'améliorer la sécurité alimentaire. Pour aider les pays à accomplir cette tâche, un nouveau système mondial d'évaluation de l'insécurité alimentaire – l'échelle de mesure de l'insécurité alimentaire vécue – a été mis au point dans le cadre du projet «Voices of the Hungry».

L'échelle de mesure de l’insécurité alimentaire vécue est un système de mesure fondé sur l'expérience personnelle, qui permet de déterminer le degré de gravité de l’insécurité alimentaire à partir des réponses que donnent les personnes interrogées sur l’accès à une alimentation adéquate. À partir d'éléments concrets tirés de systèmes de mesure analogues mis en place dans de nombreux pays depuis une vingtaine d'années, on a élaboré, dans le cadre du projet «Voices of the Hungry», les protocoles d'analyse nécessaires pour obtenir des estimations valables et fiables sur la population confrontée à l'insécurité alimentaire et pouvoir ainsi faire des comparaisons entre différents pays et entre différentes cultures. 

Les quatre composantes essentielles de la sécurité alimentaire sont les volumes disponibles, l’accès à la nourriture, l’utilisation des aliments et la stabilité. L'échelle de mesure de l'insécurité alimentaire vécue est conçue pour mesurer la deuxième composante, l’accès à la nourriture, à partir des informations communiquées par les personnes interrogées, au niveau de l’individu ou au niveau du ménage. L'échelle est un outil important, qui complète utilement les systèmes de mesure existants, appliqués à d'autres aspects de la sécurité alimentaire. 

Avantages de l'utilisation de l'échelle de mesure de l’insécurité alimentaire vécue

  • production rapide de données fiables et significatives sur l’adéquation de l’accès à la nourriture, au niveau individuel et au niveau du ménage;
  • application facile et économique dans le cadre de n’importe quelle enquête, menée au niveau des individus ou au niveau des ménages;
  • mesure directe de l'insécurité alimentaire telle que vécue par les individus et les ménages;
  • production d'estimations du taux de prévalence de l'insécurité alimentaire, comparables d'un pays à l'autre et entre différentes cultures;
  • possibilité d'analyser les différences entre les sexes s'agissant de l’insécurité alimentaire, lorsque l'échelle est appliquée au niveau individuel;
  • possibilité d'analyser l’insécurité alimentaire au niveau infranational, lorsque l'échelle est intégrée à de vastes enquêtes qui permettent de recenser les personnes en situation d'insécurité alimentaire et de déterminer où elles vivent;
  • meilleure compréhension des déterminants et des conséquences de l’insécurité alimentaire des individus et des ménages, lorsque l'échelle est utilisée avec d'autres indicateurs dans le cadre des enquêtes sur la population;
  • contribution à la mise en évidence des liens qui existent entre l'insécurité alimentaire et d'autres domaines, par exemple la nutrition et l'agriculture, lorsque l'échelle est utilisée pour suivre et évaluer des politiques et des programmes.

Promouvoir l'utilisation au niveau des pays de l'échelle de mesure de l'insécurité alimentaire vécue 

S'agissant de la production de statistiques susceptibles d'étayer la formulation de politiques, les possibilités offertes par l'échelle de mesure de l’insécurité alimentaire vécue sont pleinement exploitées lorsque cet outil est appliqué dans le cadre d'enquêtes de population menées au niveau national qui permettent une analyse plus détaillée de la situation de l'insécurité alimentaire selon différents critères: niveau de revenu, sexe, âge, race, appartenance ethnique, situation migratoire, handicap, lieu géographique et autres caractéristiques présentant un intérêt pour une action éventuelle. C'est déjà le cas dans plusieurs pays.

Les acteurs du projet «Voices of the Hungry» sont déterminés à renforcer les capacités au niveau des pays sous forme d’assistance technique aux institutions nationales ou d’ateliers régionaux et nationaux afin que l'échelle de mesure soit utilisée dans le cadre d'enquêtes nationales.

The FIES is building momentum!

Cette carte montre les pays qui sont à différents stades de l'adoption de la FIES, l'objectif étant de pouvoir rendre compte de l'indicateur 2.1.2 des objectifs de développement durable, ainsi que d'utiliser leurs résultats pour éclairer la politique nationale de sécurité alimentaire.