FAO.org

Accueil > Le Programme de Développement pour l'après 2015 et les OMD > Nouvelles > Detail
Le Programme de Développement pour l'après 2015 et les OMD

Nouvelles manifestations pour donner forme au Programme de l’après-2015

19/02/2014

Un trio d’initiatives au cours de ces prochains mois devrait permettre de donner une forme plus ample au Programme de développement pour l’après-2015, menant ainsi à la conception d’un cadre qui succédera aux Objectifs du Millénaire pour le Développement.

Suite à la conclusion des « sessions d’évaluation » (voir : rapport des co-présidents) le 7 février, le GTO des Nations Unies sur les Objectifs de Développement Durable passe à la phase de négociation  entre mars et juillet, dans le but d’élaborer une série d’objectifs de développement durable pour les proposer dans son rapport  à l'Assemblée Générale des Nations Unies (AGNU) en septembre.

Le GTO, un forum composé de 30 membres dont chaque siège est partagé entre un et quatre Etats Membres, se réunira les 3–5 mars ; 31 mars – 4 avril ; 5–9 mai ; 16–20 juin; et 14–18 juillet.

Alors que les huit sessions de consultations thématiques du GTO (février-juin 2013 ; et novembre 2013-février 2014) furent façonnées par des rapports techniques préparés par les agences des Nations Unies (voir : GTO8 avec des rapports codirigés par la FAO et le PNUE) et caractérisés par des manifestations parallèles accueillant des « Groupes Majeurs » et d’autres parties prenantes, la nouvelle phase verra les états membres jouer un rôle moteur dans l’élaboration d’un ensemble d’objectifs.

Fondé sur le Document Final (L’avenir que nous voulons) de la Conférence des Nations Unies sur le Développement Durable (Rio+20) en 2012, les ODD doivent être « limités en nombre, ambitieux et faciles à communiquer, adressant les trois dimensions du développement durable (sociale, économique et environnementale) ».

 

Présence des parties prenantes

La société civile, le secteur privé, les institutions universitaires et d’autres parties prenantes seront éminemment présents lors d’une initiative parallèle pour l’après-2015 parrainée par John Ashe, Président de la 68ème session de l’Assemblée Générale des Nations Unies.

Autour du thème « Le Programme de Développement pour l'après 2015 : préparons le terrain ! », le Président de l’Assemblée Générale tiendra trois manifestations de haut-niveau sur :

  • Les femmes, la jeunesse et la société civile (6-7 Mars)
  • Coopération Sud-Sud, coopération triangulaire et Technologies de l’Information et de la Communication (TIC) pour le développement (20-21 Mai)
  • Les droits de l’homme et l’état de droit (17-18 Juin)

 

Et trois débats thématiques sur :

  • L’eau, l’assainissement et l’énergie durable (18-19 février)
  • Le rôle des partenariats (9-10 avril)
  • Comment des sociétés stables et pacifiques peuvent contribuer au développement (24-25 avril) 

Parmi les principales agences des Nations Unies qui fournissent des directives techniques lors des manifestations, la FAO contribue à la préparation des trois manifestations de haut-niveau et des débats thématiques sur le rôle des partenariats et sur le thème de l’eau, l’assainissement et l’énergie durable.

Lors d’une séance d’information interactive des représentants mondiaux de la société civile à la huitième session du GTO à New York, John Ashe a souligné l’importance d’un consensus concernant l’après-2015.

« Vous et vos nombreuses organisations êtes les partenaires de confiance des Nations Unies » a dit Mr. Ashe.

« En tant que président de la 68ème session de l’Assemblée Générale, je ne vois pas de meilleure tâche durant mon mandat que celle de soutenir ce processus essentiel qui vise à obtenir le cadre et le contenu du programme de développement pour l’après-2015, afin que partout dans le monde chacun puisse vivre dignement et jouir des opportunités de s’épanouir dans leurs sociétés et économies…

« Je suis convaincu que nous pouvons tous nous entendre sur un programme de développement durable mondial, en mettant l’éradication de la pauvreté au centre et avec une véritable prise en charge égale de la part des acteurs gouvernementaux et non-gouvernementaux ».

 

Nouvelles consultations pour l’après-2015

Parallèlement, la société civile et les autres parties prenantes joueront un rôle-clé lors de la deuxième série de consultations dans le processus de l’après-2015, qui est actuellement organisé par le Programme des Nations Unies pour le développement (PNUD). Avec une attention particulière sur les « moyens de mise en œuvre », les nouvelles consultations se tiendront cette fois au niveau national sous la direction mondiale des entités des Nations Unies.

Les thèmes proposés sont les suivants :

  • Définir le Programme de développement pour l’après-2015
  • Aider à renforcer les capacités et les institutions
  • Un suivi participatif et des formes de responsabilité nouvelles ou déjà mises en place
  • Partenariats avec la société civile et autres acteurs ; Partenariats avec le secteur privé
  • Culture et développement

La FAO contribuera d’un point de vue technique aux deux thèmes relatifs au partenariat ainsi qu’à la consultation concernant le suivi participatif et les formes de responsabilité nouvelles ou déjà mises en place.

Les premières consultations pour l’après-2015 avaient accueilli plus de 1.3 million de personnes venant du monde entier, entre août 2012 et avril 2013. La FAO et le PAM ont codirigé la Consultation en ligne sur la Faim et la Sécurité alimentaire et nutritionnelle, qui a abouti à la Déclaration de Madrid et fut intégrée dans le rapport des Nations Unies « Le futur que nous voulons » (voir : Un million de voix).