Objectifs de développement durable

Indicateur 2.a.1 - Indice d’orientation agricole des dépenses publiques

L’indice d’orientation agricole des dépenses publiques est défini comme la part des dépenses publiques affectée à l’agriculture divisée par la part de l’agriculture dans le PIB – l’agriculture étant entendue comme englobant l’agriculture au sens strict, la foresterie, la pêche et la chasse. Il s’agit d’une mesure indépendante de la monnaie correspondant au rapport entre ces deux parts. Cet indicateur mesure les progrès accomplis au regard de la cible 2.a des ODD.

Cible 2.a

Accroître, notamment grâce au renforcement de la coopération internationale, l’investissement dans l’infrastructure rurale, les services de recherche et de vulgarisation agricoles et la mise au point de technologies et de banques de plantes et de gènes d’animaux d’élevage, afin de renforcer les capacités productives agricoles des pays en développement, en particulier des pays les moins avancés.

Impact

Les données sur les dépenses publiques permettent d’améliorer la sécurité alimentaire, réduire les inégalités, faciliter une croissance économique inclusive et créer des emplois décents.

Résultats clés

Les dépenses publiques consacrées à l’agriculture dans le but d’améliorer la capacité de production du secteur créent un environnement porteur pour les investissements de soutien des autres acteurs. Cependant, en général, le secteur agricole continue de perde du terrain par rapport aux autres secteurs s’agissant de comparer les dépenses publiques consacrées à l’agriculture par rapport à sa contribution à l’économie totale.

L’indice d’orientation agricole des dépenses publiques (IOA), qui compare les moyens que le gouvernement central consacre à l’agriculture à la part du PIB que ce secteur représente, n’a cessé de baisser, passant de 0,42 (en 2001) à 0,26 (en 2017). Pour la période 2015-2017, l’IOA moyen était le plus élevé en Asie occidentale et en Afrique du Nord (0,42) et le plus faible en Afrique subsaharienne (0,20).

Partagez