Objectifs de développement durable

Indicateur 2.c.1 - Indicateur des anomalies tarifaires pour les denrées alimentaires

L’indice d’anomalies des prix des denrées alimentaires mesure le nombre d’anomalies constatées dans le prix d’un produit alimentaire de base sur une période donnée. Cet indicateur rend compte des progrès accomplis au regard de la cible 2.c des ODD.

Cible 2.c

Adopter des mesures visant à assurer le bon fonctionnement des marchés de denrées alimentaires et de produits dérivés et à faciliter l’accès rapide aux informations relatives à ces marchés, y compris le niveau des réserves alimentaires, afin de contribuer à limiter l’extrême volatilité des prix alimentaires.

Indicateur des anomalies tarifaires pour les denrées alimentaires (en anglais)

 

Impact

Identifier les tendances actuelles et futures sur les marchés alimentaires mondiaux est essentiel pour prévenir de potentielles crises. Les informations fournies de façon régulière par cet indicateur sur un panier de denrées alimentaires de base permettent de prendre des mesures adéquates afin de compenser les hausses des prix.

Résultats clés

Au niveau mondial, la proportion de pays touchés par la hausse des prix des aliments a diminué en 2017 - 2018, mais plus d’un quart d’entre eux ont pâti d’une forte volatilité des prix.

Entre 2017 et 2018, la proportion de pays touchés par des prix anormalement ou modérément élevés des aliments a baissé par rapport à 2015-2016. La baisse la plus importante a été enregistrée en Asie de l’Est et en Asie du Sud-Est, provoquée par la diminution des cours des produits agricoles, dans un contexte d’appréciation des monnaies, notamment en Asie du Sud-Est.

En revanche, parmi les pays touchés par des prix anormalement ou modérément élevés des aliments, ceux d’Asie centrale et d’Asie du Sud ont enregistré une hausse, accentuée par la réduction des produits de base disponibles et la dépréciation des monnaies dans certains pays d’Asie du Sud.

De façon générale, les prix sont plus faibles qu’en 2015-2016, mais ils ont continué de peser sur plus d’un tiers des pays en Asie de l’Ouest et en Afrique du Nord en 2017-2018 en raison de l’effet conjugué de la dépréciation des monnaies, de la baisse des récoltes et d’un rebond des cours mondiaux du pétrole entre la mi-2017 et la mi-2018.

Les prix alimentaires élevés ont touché une proportion relativement plus faible de pays en Amérique du Nord et en Europe, ainsi qu'en Amérique latine et dans les Caraïbes, où la part des pays en proie à des prix anormalement ou modérément élevés a globalement reculé en 2017-2018, grâce à une production satisfaisante de produits agricoles de base. En Océanie, les indices des prix ne sont disponibles que pour une poignée de pays. Il est par conséquent impossible de tirer des conclusions sur la volatilité des prix des denrées alimentaires de la région dans son ensemble.

Partagez