FAO.org

Accueil > Objectifs de développement durable > Aperçu > La FAO et l'après-2015
Objectifs de développement durable

La FAO et le Programme de développement pour l’après-2015

La FAO croit que la sécurité alimentaire peut être un fil conducteur entre les différents défis auquel le monde doit faire face pour construire un futur durable.

Grâce à son expérience et à son expertise dans les trois dimensions de la durabilité, l’Organisation a aidé les décideurs à élaborer l’Agenda 2030. Au début du processus post-2015, les États membres ont aidé la FAO à identifier 14 domaines thématiques (ajouter le lien) pour mettre ses connaissances techniques à la disposition du Groupe de travail ouvert (GTO) sur les Objectifs de développement durable (ODD). Ces thèmes se basent sur les objectifs mondiaux de l'Organisation - l'éradication de la faim, de l'insécurité alimentaire et de la malnutrition, l'élimination de la pauvreté, et la gestion et l'utilisation durable des ressources naturelles. Ils sont aussi étroitement liés aux cinq objectifs stratégiques de la FAO.

Voir l'ensemble complet: les 14 rapports thématiques de la FAO.

La FAO a codirigé la préparation des rapports inter-agences (lien vers la page du GTO) sur l’agriculture durable (avec le FIDA) et sur la sécurité alimentaire et la nutrition (avec le PAM et le FIDA) lors de la 3ème session du GTO en mai 2013. La FAO a également codirigé avec le PNUE la préparation de rapports techniques sur les océans et les mers, les forêts et la biodiversité, lors de la 8ème session du GTO en février 2014.

La FAO a codirigé des contributions techniques dans trois des 17 ODD proposés par le GTO: sécurité alimentaire, nutrition et agriculture durable (avec le FIDA  et le PAM); ressources marines, océans et mers; et écosystèmes et biodiversité, tout en fournissant son expertise dans plusieurs autres domaines clés.

L’Organisation a aussi contribué à la préparation de rapports techniques sur les thèmes suivants: l’eau et l’assainissement ; la sécheresse, la dégradation des terres et la désertification, l’emploi et le travail décent, la protection sociale, la jeunesse, la santé, la croissance économique inclusive, la politique macroéconomique, le commerce, l’énergie, les moyens de mise en oeuvre, les besoins des pays qui connaissent des situations particulières, les droits de l'Homme, la gouvernance mondiale, la production et la consommation durables, le changement climatique et la réduction des risques de catastrophe, l’égalité des sexes.

La FAO a continué à fournir un soutien technique pendant la phase de négociations du processus post-2015, en identifiant notamment des indicateurs viables et des moyens appropriés de mise en œuvre. Elle a aussi contribué à parrainer et à organiser des événements post-2015 qui ont permis d’informer et d’engager les Etats membres, les parties prenantes et le grand public.

Vaste consultation – La conversation mondiale

Un objectif clé du cadre post-2015 était d’inclure le grand public et les autres parties prenantes -- la société civile et les petits exploitants, les entreprises et le secteur privé, les institutions de recherche et les universités - pour aider à définir de nouveaux objectifs de développement.

Le système des Nations Unies a joué un rôle de facilitateur dans cette conversation mondiale. Parallèlement à près de 100 consultations nationales et régionaleset à une enquête publique, le Groupe des Nations Unies pour le Développement a identifié 11 thèmes, autour desquels il a invité plusieurs agences des Nations Unies à organiser des réunions formelles et informelles avec les différentes parties prenantes sur les défis actuels et à venir, tout en soulignant les priorités clés pour le nouveau programme.

La faim, l'alimentation et la nutrition

La FAO et le PAM ont mené une consultation thématique mondiale sur la faim, la sécurité alimentaire et la nutrition, avec le soutien du FIDA et d’autres agences et programmes de l’ONU, y compris l'Équipe spéciale de haut niveau sur la sécurité alimentaire mondiale, l’UNICEF et la Banque mondiale. Les Gouvernements de l'Espagne et de la Colombie ont parrainé la consultation.

Visant à mobiliser un large éventail d'acteurs et à recueillir les points de vue sur les leçons à tirer des OMD et sur le Programme de développement pour l'après-2015, la Consultation thématique s’est déroulée en trois phases et a abouti à la Déclaration de Madrid.

Le Consultation thématique mondiale sur la faim, la sécurité alimentaire et la nutrition

  1. Une discussion en ligne (voir: Rapports thématiques en français)
  2. Une consultation du Comité de la sécurité alimentaire mondiale (CSA) organisée par le PAM et la FAO (voir: Une vision et des éléments constitutifs pour un programme mondial)
  3. Une consultation de haut niveau organisée avec le parrainage des Gouvernements de l'Espagne et de la Colombie, à Madrid, le 4 avril 2013

Sous la direction de différentes agences des Nations Unies, la FAO a également participé à huit autres Consultations thématiques mondiales - durabilité environnementale, éducation, gouvernance, inégalités, dynamique de populations, croissance et emploi, eau et assainissement, énergie.

"Nous pouvons mettre un terme durable à la faim, à l'insécurité alimentaire et à la malnutrition d'ici à 2025. L'éradication de la faim et de la malnutrition doit être définitive et irréversible, en vertu du droit de chacun à une alimentation saine, suffisante, nutritive et abordable. Cette vision peut être concrétisée. Une action urgente s'impose, tant moralement que politiquement, une action audacieuse et efficace''.

- Extrait du Rapport de Synthèse de la Consultation de haut niveau sur la faim, la sécurité alimentaire et la Nntrition, Madrid, Mars 2013

En 2014, une deuxième série de consultations impliquant les parties prenantes s’est concentrée sur les moyens de mise en œuvre du Programme de l’après-2015 et s'est tenue au niveau national et sous la direction des entités des Nations Unies au niveau mondial.

Partagez