FAO.org

Accueil > Faim zéro > detail

Les écosystèmes et les services qu'ils fournissent – Parlons des faits

Les services écosystémiques sont le fondement de tous les systèmes alimentaires et agricoles


03 Feb 2016

Les services écosystémiques rendent la vie humaine possible, notamment en fournissant des aliments nutritifs et de l'eau propre, en régulant les maladies et le climat, en contribuant à la pollinisation des cultures et à la formation des sols et en procurant des avantages récréatifs, culturels et spirituels. En 2014, la valeur des services écosystémiques a été estimée à la somme colossale de 125 milliards d’USD. Les services écosystémiques fournis par la biodiversité, sont essentiels à la production alimentaire et la lutte contre la pauvreté et la faim.

 

Découvrez 10 faits intéressants que nous avons recueillis pour vous sur les quatre types de services que les écosystèmes de la planète fournissent et partagez-les dans vos réseaux!

L'eau, les aliments, le bois, entre autres, font partie des avantages matériels provenant de ce que l'on appelle les «services d'approvisionnement» des écosystèmes.

 

 

Le monde produit aujourd'hui 17 pour cent de plus de denrées alimentaires par personne qu'il y a trente ans, la croissance de la production alimentaire ayant été plus rapide que celle de la population au cours des deux dernières décennies. De tous les services écosystémiques, la production alimentaire est celui qui, ces dernières années, a affiché en permanence une tendance à la progression.

 

Les écosystèmes fournissent un large éventail de produits, notamment du bois, des biocarburants et des fibres, qui proviennent d'espèces végétales ou animales. Par exemple, les animaux fournissent différents types de matières premières telles que des fibres (laine, mohair), des peaux, et des sous-produits (os, sang) utilisés dans la fabrication d'aliments destinés à la consommation humaine ou animale.

 

 

Les cultures sont fortement tributaires de l'eau douce; en effet, près de 60 pour cent de tous les prélèvements mondiaux d'eau douce sont destinés à l'irrigation. Les systèmes de culture améliorés peuvent accroître la capacité de rétention d'eau du sol et renforcer l’approvisionnement en eau.

 

Des médicaments essentiels, comme la Quinine qui combat efficacement le paludisme, proviennent d'arbres forestiers. Les connaissances traditionnelles ont beaucoup à nous apprendre sur d'autres remèdes naturels possibles, mais il faut veiller à préserver le fragile équilibre des écosystèmes forestiers.

Le maintien de la qualité de l'air et du sol, la maîtrise des inondations et des maladies ou encore la pollinisation des cultures font partie des «services de régulation» assurés par les écosystèmes.

 

Traitement des eaux usées: Certains écosystèmes, notamment les marais, filtrent les effluents, décomposent les déchets au moyen de l'activité biologique des micro-organismes et éliminent les agents pathogènes nocifs.

 

Le parasitisme par des nématodes gastro-intestinaux fait partie des principales maladies qui mettent en difficulté l'élevage de petits ruminants dans les zones subtropicales et tropicales. Il est possible de lutter biologiquement contre les nématodes gastro-intestinaux des ruminants en utilisant des champignons prédateurs.

 

L’élevage peut avoir une influence négative sur la qualité de l'air local, notamment à cause des émissions d’ammoniac (NH3) provenant des systèmes d'élevage à forte densité. Il peut être judicieux d’installer des filtres dans les granges pour réduire cet impact.

La fourniture d'un espace de vie aux végétaux et aux animaux et la préservation de la diversité des espèces végétales et animales, constituent des «services de soutien» et sont le fondement de tous les écosystèmes et de leurs services.

 

 

Les écosystèmes d'eau de mer et d'eau douce sont des habitats essentiels pour des millions d'espèces aquatiques (les récifs coralliens abritent par exemple 25 pour cent des espèces aquatiques marines et constituent une précieuse source d'aliments pour plus d'un milliard de personnes de par le monde) qui font l'objet d'une exploitation commerciale ou sont consommées localement.

 

Depuis les années 1900, environ 75 pour cent de la diversité génétique des cultures a été perdue du fait que partout dans le monde, les exploitants agricoles ont abandonné leurs innombrables variétés et races locales pour produire des variétés à haut rendement, uniformes sur le plan génétique. Le maintien de la diversité génétique est essentiel en vue de s’adapter à l'évolution des conditions environnementales.

  

Les avantages immatériels que les populations obtiennent des écosystèmes sont appelés «services culturels». Ces services sont, notamment, l'inspiration esthétique, l'identité culturelle, le sentiment d'appartenance et l'expérience spirituelle liés à l'environnement naturel.

 

 

En matière de tourisme, les récifs coralliens sont très appréciés, ce qui leur donne une valeur particulière. La pêche récréative est un secteur du tourisme en pleine expansion, elle est pratiquée par 118 millions de personnes dans le monde industrialisé.

Partagez