Participez de multiples façons

Que ce soit le partage de données, l’introduction d’une nouvelle innovation ou la mobilisation de financements, nous apprécions toutes les formes de mobilisation pour atteindre nos objectifs de développement communs : 

Participez à un dialogue multipartite ou à des plateformes public-privé pour faire entendre le point de vue du secteur privé.

Dialogue sur les politiques 

Partagez ou mettez en commun les données pour atteindre des objectifs communs.

Partage et diffusion des données 

Associez-vous à nos initiatives de formation ou de développement des capacités au sens large pour transmettre votre expertise ou votre savoir-faire technique.

Renforcement des capacités 

Fournissez une expertise technique ou des équipements et des innovations.

Coopération technique 

Partagez des connaissances ou des résultats de recherche et participez à des études sur des sujets d’intérêt commun.

Connaissances et recherche

Démontrez comment les entreprises contribuent à la concrétisation des ODD.

Congruence avec les ODD 

Améliorez la visibilité et l’efficacité du plaidoyer aux niveaux mondial et local sur les questions de durabilité, les défis et les solutions pour atteindre les ODD.

Plaidoyer et communications, y compris ODD

Pourquoi nouer un partenariat avec la FAO ?

  • Pour les dernières informations, orientations, données et statistiques de pointe – La FAO est chef de file au plan mondial en ce qui concerne l’alimentation et l’agriculture et un mobilisateur du savoir pour les gouvernements. Elle dispose des chiffres et des conseils les plus récents sur un large éventail de questions liées à l’alimentation et à l’agriculture, depuis la production jusqu’à la consommation.
  • Pour les normes les plus rigoureuses La FAO est une organisation dispensatrice de normes de procédures et de normes techniques mondiales, garante de politiques au plan mondial, de traités internationaux et de codes de conduite et autres instruments contraignants et non contraignants, dispensant des normes appropriées dont peut se servir le secteur privé pour améliorer ses activités connexes au développement.
  • Pour le jumelage des intérêts – La FAO dispose d’un vaste réseau de bureaux régionaux et nationaux et d’un large éventail de relations avec divers acteurs. La FAO peut établir les liens nécessaires à la mise en œuvre de priorités, d’objectifs et d’investissements communs.
  • Pour la neutralité La FAO est un mobilisateur indépendant, neutre, objectif et honnête qui aide à sceller des alliances pluridisciplinaires, capable de faciliter la communication entre les gouvernements et le secteur privé ainsi qu’avec d’autres acteurs non étatiques.
  • Pour un développement durable qui ne laisse personne sur le bas-côté – En tant que promoteur de l’innovation et de la numérisation dans le domaine de l’alimentation et de l’agriculture durables et pour encourager la gestion durable des ressources naturelles, la FAO œuvre pour assurer la sécurité alimentaire, promouvoir le développement durable et favoriser le développement rural dans le monde entier, en particulier pour les petits exploitants agricoles. 
  • Pour ses réseaux étendus La FAO mobilise les réseaux publics et privés, et contribue au renforcement des données, des informations et des connaissances grâce à sa capacité à rallier et à réunir diverses parties prenantes.

Pourquoi la FAO a-t-elle besoin du secteur privé ?

  • Pour l’innovation – Le secteur privé peut nous aider à soutenir et à déployer l’innovation à l’échelle, et à mobiliser l’expertise scientifique et factuelle. 
  • Pour l’investissement – Nous voulons collaborer avec le secteur privé pour aider les entreprises à faire évoluer leur mode de fonctionnement dans le domaine du renforcement de la sécurité alimentaire et de l’agriculture, encourager les investissements dans les systèmes alimentaires et agricoles et combler les principaux déficits de financement qui entravent la concrétisation des ODD. 
  • Pour le renforcement des capacités – Le secteur privé peut jouer un rôle déterminant dans le développement des capacités des petits exploitants agricoles et des MPME. 
  • Pour le partage des données – Nous voulons travailler avec le secteur privé pour générer des données contribuant à accélérer l’innovation, la prise de décision éclairée et le suivi des ODD. 
  • Pour des objectifs communs de développement durable – Nous voulons aider le secteur privé à adopter des priorités et des stratégies commerciales qui intègrent et encouragent des pratiques durables et à reconnaître sa responsabilité sociétale de contribuer à la sécurité alimentaire et nutritionnelle de la population mondiale par des méthodes de production durables qui minimisent l’impact sur l’environnement.