Country information

FAO in emergencies app

Download now!

Search project highlights

Donor
Recipient
Reported date

Connect with us

Restauration rapide des moyens d’existence des ménages vulnérables victimes de l’insécurité et des aléas climatiques au centre et au nord du Mali dans le contexte de la pandémie de covid-19

Restauration rapide des moyens d’existence des ménages vulnérables victimes de l’insécurité et des aléas climatiques au centre et au nord du Mali dans le contexte de la pandémie de covid-19

Full title of the project:

Restauration rapide des moyens d’existence des ménages vulnérables victimes de l’insécurité et des aléas climatiques au centre et au nord du Mali dans le contexte de la pandémie de covid-19

Target areas:

Mopti et Tombouctou

Recipient:
Donor:
Contribution:
USD 250 000
01/06/2020-31/03/2021
Project code:
OSRO/MLI/002/BEL
Objective:

Améliorer le cadre de vie des ménages de déplacés et des ménages d’accueil dans les régions de Mopti et de Tombouctou.

Key partners:

Ministère en charge de l’agriculture, directions régionales de l’agriculture de Mopti et de Tombouctou, direction régionale des productions et industries animales de Mopti et organisations non gouvernementales (ONG).

Beneficiaries reached:

1 270 ménages bénéficiaires.

Activities implemented:
  • Distribution de 6 tonnes de boutures de pommes de terre (10 kg/ménage) et de semences maraîchères, à savoir 6 kg d’oignons (10 g/ménage), 6 kg de tomates (10 g/ménage), 6 kg d’échalotes (10 g/ménage), 3 kg d’amarantes (5 g/ménage) et 30 kg de moringas (50 g/ménage) au profit de 600 ménages, dont 410 femmes. Des outils maraîchers ont également été distribués, notamment 600 arrosoirs et 600 binettes (deux outils/ménage).
  • Distribution de 9 tonnes de semences de riz (15 kg par ménage) et de 15 tonnes d’engrais de phosphate diammonique (25 kg/ménage) au profit de 600 ménages agricoles producteurs de riz, dont 240 dirigés par des femmes.
  • Distribution de noyaux d’embouche ovines et bovines, notamment 200 béliers au profit de 45 ménages bénéficiaires, dont 28 dirigés par des femmes et 70 bovins au profit de 25 ménages, dont 15 dirigés par des femmes.
  • Distribution d’un total de 25,4 tonnes d’aliments pour bétail et de produits vétérinaires aux 70 ménages bénéficiaires de l’appui aux activités d’élevage.
  • Formation de 80 bénéficiaires, dont 64 femmes, sur les techniques de production maraîchère; de 35 bénéficiaires sur les techniques rizicoles; de 23 bénéficiaires, dont 13 femmes, sur l’embouche; et de 10 bénéficiaires sur les techniques agricoles spécifiques à leurs activités.
  • Formation de 70 ménages sur les bonnes pratiques d’entretien en matière d’alimentation et de soins des animaux.
  • Formation de 138 bénéficiaires sur l’importance de la coexistence pacifique et le renforcement de la cohésion sociale en collaboration avec l’ONG partenaire et les services techniques de l’État.
  • Aménagement d’un périmètre maraîcher de 2 ha à Tombouctou et dotation d’un groupe électrogène de 85 KWA pour l’amélioration de l’approvisionnement en eau du site maraîcher de Kabara à Tombouctou.
Impact:
  • Production d’un total de 232 952 tonnes de cultures maraîchères et de 1 185 tonnes de cultures rizicoles, permettant de couvrir les besoins alimentaires de 790 ménages (4 740 personnes) pendant 12 mois. De plus, la paille du riz sert également à nourrir le bétail, améliorant ainsi l’alimentation du cheptel.
  • Création d’un revenu tiré de la vente du surplus de production de 29 875 965 XOF pour l’ensemble des 600 ménages bénéficiaires, soit un revenu de 71 133 XOF/ménage (133 USD/ménage).
  • Contribution à la réduction du chômage et à l’emploi des jeunes en raison notamment de l’intensification de la production, ce qui a permis à plusieurs femmes bénéficiaires du projet d’employer des jeunes pour l’arrosage.
  • Augmentation et diversification de la production des ménages bénéficiaires et accroissement de la consommation de légumes, permettant d’améliorer leur nutrition et leurs revenus, à travers notamment la vente du surplus de production.
  • Restauration des élevages des femmes et diversification de leurs activités et de leurs sources de revenus, grâce à la distribution des noyaux d’embouche, contribuant ainsi à renforcer leur résilience face aux effets du changement climatique et à l’insécurité alimentaire.
  • Renforcement des capacités des ménages bénéficiaires en matière de bonnes pratiques agricoles et d’élevage, ainsi que concernant la cohésion sociale et la coexistence pacifique entre les communautés d’accueil et les ménages de déplacés.
  • Amélioration de l’approvisionnement en eau grâce à la mise en place d’un système de pompage de l’eau alimenté par le groupe électrogène.
  • Augmentation du rendement des cultures et amélioration de la production des ménages bénéficiaires grâce à la mise en place du périmètre maraîcher (protection des cultures, notamment relative à la divagation des animaux et amélioration de la qualité de la production grâce aux semences de qualité fournies, de l’encadrement rapproché des bénéficiaires et de la disponibilité en eau).