La résilience

République démocratique du Congo: la crise de la sécurité alimentaire pourrait s’aggraver dans les mois à venir

10/11/2021

D’après de nouvelles données, la crise alimentaire qui sévit en République démocratique du Congo ne semble pas près de s’apaiser et pourrait même, sans une transposition de l’assistance à plus grande échelle, empirer dans les mois à venir, ont annoncé aujourd’hui l’Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO) et le Programme alimentaire mondial (PAM). 

Quelque 27 millions de personnes, soit un quart de la population du pays, font face à une insécurité alimentaire aiguë correspondant à des conditions de crise ou d’urgence, une situation qui s’explique par de mauvaises récoltes, des déplacements de populations engendrés par des vagues de violence, des maladies et l’effondrement des infrastructures, d’après la dernière analyse en date du Cadre intégré de classification de la sécurité alimentaire (IPC), publiée ce jour.

Dans le pays, le nombre de personnes en phase de crise (IPC 3), selon la classification de l’insécurité alimentaire aiguë établie par le Cadre intégré, est le plus élevé de tous les pays étudiés par l’IPC. 

Partagez