La résilience
Le Directeur général de la FAO M. Qu Dongyu s'adressant à la cent soixante-neuvième session du Conseil de la FAO. ©FAO/ Alessandra Benedetti

Crise en Ukraine: le Directeur général de la FAO estime que le monde peut encore en amortir les effets sur la sécurité alimentaire mondiale en adoptant les bonnes politiques

08/04/2022

M. Qu Dongyu s’adresse aux Membres de la FAO réunis pour débattre des conséquences du conflit sur l’offre alimentaire mondiale.

La guerre en Ukraine aura des répercussions pour les consommateurs du monde entier, car la hausse des prix des aliments, de l’énergie et des engrais qu’elle entraîne met en péril les prochaines récoltes dans le monde, a mis en garde aujourd’hui M. Qu Dongyu, Directeur général de l’Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO). 

D’après lui, cependant, une crise alimentaire mondiale de l’ampleur de celle de 2008 peut encore être évitée.

Dans une allocution prononcée lors de la cent soixante-neuvième session du Conseil de la FAO, convoquée pour aborder les conséquences de la guerre en Ukraine sur la sécurité alimentaire mondiale, M. Qu a souligné l’importance de maintenir le fonctionnement des chaînes d’approvisionnement mondiales et a mis en avant le travail effectué par la FAO sur le terrain.

Cette réunion s’inscrit dans un contexte marqué par une augmentation de 12,6 pour cent des prix des produits alimentaires par rapport au mois de février, avec un nouveau niveau record atteint en mars, et une flambée des prix des céréales et des huiles végétales, comme l’indique le dernier Indice FAO des prix des produits alimentaires.

Partagez