Organisation des Nations Unies pour l'alimentation et l'agriculture

16 octobre 2021

Journée mondiale de l'alimentation

Plus de 3 milliards de personnes (près de 40 pour cent de la population mondiale) ne peut pas se permettre une alimentation saine.
Près de 2 milliards de personnes sont en surpoids ou obèses à cause d’une mauvaise alimentation et une vie sédentaire. 
Le coût sanitaire pourrait dépasser 1,3 billion d’USD d’ici 2030. 
Les systèmes agroforestiers mondiaux emploient actuellement 1 milliard de personnes, plus que n’importe quel autre secteur. 
Les petits exploitants agricoles produisent plus de 33 pour cent de la nourriture mondiale, malgré les défis tels que la pauvreté et le manque d’accès à la finance, à la formation et à la technologie. 
À l’échelle mondiale, le nombre de femmes de 25-34 ans en situation d’extrême pauvreté est supérieur de 20 pour cent par rapport à celui des hommes et plus de 18 pour cent des femmes autochtones vivent avec moins de 1,90 USD par jour. 
Aujourd’hui, les systèmes agroalimentaires mondiaux sont responsables de plus de 33 pour cent de la totalité des émissions de gaz à effet de serre d’origine anthropique. 
14 pour cent des aliments mondiaux sont perdus du fait de récoltes, de manipulations, de stockages et d’acheminements inadéquats et 17 pour cent sont gaspillés à l’échelle des consommateurs. 
55 pour cent de la population mondiale réside en ville et ce chiffre atteindra 68 pour cent d’ici 2050
10 pour cent des personnes sont victimes d’approvisionnements d’aliments pas sûrs contaminés par des bactéries, des virus, des parasites ou des substances chimiques. 
Le changement climatique affecte les populations rurales pauvres et les rendements ou la productivité agricoles, et il peut contribuer à modifier la composition nutritive des principales cultures de base, en induisant notamment une réduction des protéines et d’autres minéraux et vitamines essentiels.
La biodiversité est en souffrance et les sols subissent une dégradation du fait d’une intensification de l’agriculture, d’une augmentation de la consommation d’aliments qui mobilisent des ressources considérables, et de la conversion des écosystèmes naturels en espaces agricoles ou en pâturages.

L’avenir de l’alimentation est entre nos mains

Le terme ‘système agroalimentaire’ est complexe et peut sembler éloigné de votre réalité, mais savez-vous que nos vies en dépendent? Chaque fois que vous mangez, vous participez au système. Les aliments que nous choisissons et la façon dont nous les produisons, préparons, cuisinons et conservons fait de nous des parties intégrantes et actives du fonctionnement du système agroalimentaire.

Un système agroalimentaire durable est un système où l’on dispose d’une variété d’aliments suffisants, nutritifs et sains, et où personne n’a faim ni ne souffre d’aucune forme de malnutrition. Les rayons sont remplis au marché local ou au magasin d’alimentation mais moins de nourriture est gaspillée et la chaîne d’approvisionnement alimentaire est plus résiliente aux chocs comme les phénomènes météorologiques extrêmes, la flambée des prix ou les pandémies, et atténue la dégradation de l’environnement ou le changement climatique au lieu de les aggraver. De fait, les systèmes agroalimentaires durables sont source de sécurité alimentaire et de nutrition pour tous, sans compromettre les bases économiques, sociales et environnementales, pour les générations futures. Ils entraînent une amélioration de la production, une amélioration de la nutrition, une amélioration de l’environnement et une amélioration des conditions de vie pour tous.

Amélioration de la production, amélioration de la nutrition,
amélioration de l’environnement et
amélioration des conditions de vie

Pourquoi s’inquiéter?

Les systèmes agroalimentaires emploient 1 milliard de personnes à travers le monde, plus que n’importe quel autre secteur économique. En outre, la façon dont nous produisons, consommons et, malheureusement, gaspillons la nourriture a de lourdes conséquences pour notre planète et pèse sur les ressources naturelles, l’environnement et le climat. Trop souvent, la production alimentaire dégrade ou détruit nos habitats naturels et contribue à l’extinction des espèces. Une telle inefficience nous coûte des billions de dollars mais, ce qui est pire, c’est que les systèmes agroalimentaires actuels font apparaître les profondes inégalités et injustices de notre société mondiale. Trois milliards de personnes n’ont pas accès à une alimentation saine, tandis que le surpoids et l’obésité ne cessent d’augmenter à l’échelle de la planète.

La pandémie de Covid-19 a montré l’urgence d’un changement de direction. À cause d’elle, les exploitants agricoles – qui déjà se débattaient face aux phénomènes climatiques variables et extrêmes – ont eu encore plus de mal à vendre leurs récoltes, et la pauvreté croissante fait que de plus en plus les personnes qui vivent en ville ont recours aux banques alimentaires et que des millions de personnes font appel aux aides alimentaires d’urgence. Nous avons besoin de systèmes agroalimentaires durables qui soient capables de nourrir 10 milliards de personnes d’ici 2050.

Que faire?

Des solutions existent. Les gouvernements doivent à la fois réviser leurs anciennes politiques et en adopter de nouvelles qui favorisent la production durable d’aliments nutritifs abordables et encouragent la participation des exploitants agricoles. Les politiques doivent promouvoir l’égalité et la formation, guider l’innovation, stimuler les revenus ruraux, offrir des filets de sécurité aux petits exploitants et créer de la résilience climatique. Ils doivent aussi tenir compte des nombreux liens entre les domaines qui influencent les systèmes alimentaires, comme l’éducation, la santé, l’énergie, la protection sociale, la finance et autres, et trouver des solutions adéquates. Ils doivent aussi être soutenus par des investissements responsables plus conséquents et des mesures importantes pour réduire les effets négatifs environnementaux et sociaux dans tous les secteurs, en particulier le secteur privé, la société civile, la recherche et le monde académique.

Le Secrétaire général des Nations Unies a convoqué le tout premier Sommet sur les systèmes alimentaires en septembre 2021 pour créer un consensus autour de nouvelles actions audacieuses visant à transformer la façon dont le monde produit et consomme les aliments, et dans le but de reprendre le chemin vers la réalisation des Objectifs de développement durable.

Agir pour l’avenir

Les gouvernements, le secteur privé, la société civile, les organisations internationales et le monde académique auront aussi besoin de notre aide. Nous devons influencer ce qui est produit en augmentant notre demande d’aliments nutritifs produits de manière durable et, en même temps, adopter des comportements plus durables au quotidien, en tout premier lieu en réduisant les pertes et le gaspillage alimentaires. Il est aussi de notre responsabilité de faire passer le mot, en sensibilisant les gens à l’importance d’un mode de vie sain et durable. Les efforts pour atténuer les effets du changement climatique, la dégradation de l’environnement et notre bien-être, tout dépendra de ça. Nous devons mettre en place un mouvement pour l’alimentation qui prône un changement ambitieux.

Qu’est-ce qu’un système agroalimentaire?

Explorez les différentes composantes du système agroalimentaire pour démystifier toutes les implications dans la production de nos produits agricoles alimentaires et non alimentaires, et analysez la façon dont nous, consommateurs, producteurs, commerçants, pouvons agir le changement et rendre ces systèmes adéquats pour l’avenir.

Série d’articles sur la transformation des systèmes agroalimentaires: Partie 1 – Comportements des consommateurs et demande collective

SDG 02 - Zero HungerSDG 03 - Good Health and Well-BeingSDG 12 - Responsible Consumption and Production

La Journée mondiale de l’alimentation – Votre journée!

Grâce à une action collective déployée dans 150 pays, la Journée mondiale de l’alimentation est l’une des manifestations les plus suivies du calendrier des Nations Unies. Des centaines d’événements et d’activités rassemblent gouvernements, entreprises, ONG, médias et le grand public. Le but est de sensibiliser l’opinion tout en incitant à l’action au profit des populations victimes de la faim et en faveur d’une alimentation plus saine pour tous.

La #JournéeMondialeDelAlimentation 2021 sera tributaire pour la deuxième fois du climat créé par la pandémie mondiale de Covid-19. Il est temps de regarder vers l’avenir que nous devons construire ensemble.

Puisse la #JournéeMondialeDeAlimentation être votre journée – partagez en ligne votre action ou rejoignez l’appel en créant un événement ou une activité virtuelle.