Bureau régional de la FAO pour l'Afrique

" L’alimentation traditionnelle et le terroir pour la sécurité alimentaire et nutritionnelle ”

La 5ème Journée africaine de la sécurité alimentaire et nutritionnelle les remet au 1er plan

Les participants au Symposium

3 novembre 2014, Kinshasa - Une centaine d’experts en sécurité alimentaire et nutritionnelle ainsi que des membres des communautés diplomatiques et du développement venus de l’ensemble du continent africain ont échangé sur la grande diversité et la valeur nutritive potentielle des régimes alimentaires africains traditionnels et indigènes.

C’était au cours des travaux du symposium axé sur cette thématique, tenu le dimanche 2 novembre 2014, à Kinshasa, en République Démocratique du Congo, à la veille de la 5ème Journée africaine de la sécurité alimentaire et nutritionnelle.

Au cours de ces assises, les participants ont relevé l’importance capitale de ces régimes et ont développé une stratégie pour leur réintroduction au niveau des systèmes de production et consommation. Cela permettra de favoriser une compréhension commune sur leur rôle dans l’amélioration de la sécurité alimentaire et nutritionnelle et le contrôle des problèmes de santé publique auxquels fait face le continent.

« Il y a urgence à ce que plus de visibilité soit donnée aux régimes alimentaires traditionnels, délaissés au profit des aliments transformés ayant un faible taux d’éléments nutritifs importants », a indiqué dans son intervention, le Commissaire des Affaires Sociales de l’Union Africaine, le Dr. Mustapha Sidiki Kaloko.

Il a appelé de ses voeux à des interventions axées sur les espèces indigènes, disponibles localement et culturellement acceptées, riches en protéines, en vitamines, en minéraux et à teneur élevée en graisses insaturées, en sucres naturels et en antioxydants. Un effort doit être fourni pour assurer l’éducation des jeunes et encourager l’utilisation des média sociaux pour changer les perceptions à l’égard des produits alimentaires africains afin de renforcer leur production et consommation.

Pour sa part, le Chef du bureau de la Délégation de l’Union européenne a affirmé que son Institution a fait de la sécurité alimentaire et nutritionnelle son chef de bataille. Il a promis de poursuivre son appui financier aux programmes du Gouvernement congolais afin d’améliorer l’état nutritionnel des populations congolaises.

Les Agences du Système des Nations Unies intervenant dans ces secteurs et la FAO de manière spécifique font la promotion d’une agriculture familiale et sensible aux enjeux nutritionnels à travers diverses initiatives de partenariat et de renforcement des capacités.

« Investir dans la lutte contre la faim et la malnutrition se justifie du point de vue économique. Car cela permet d’améliorer la productivité, la croissance économique et la promotion de la santé publique », a affirmé le Représentant de la FAO en RDC, M. Ndiaga Gueye, « sans oublier la nutrition qui est notre priorité avec la tenue de la deuxième Conférence internationale sur la nutrition, les 17-19 novembre prochain, à Rome ».

Organisé conjointement par la Commission de l’Union Africaine, la FAO et l’Union Européenne, ce symposium se tient en prélude à la Journée Africaine pour la Sécurité Alimentaire et Nutritionnelle (JASAN) célébrée ce 3 novembre 2014 à Kinshasa. La décision de l’Union Africaine, au cours de sa 19ème session extraordinaire de déclarer 2014 « Année de l’agriculture et de la sécurité alimentaire en Afrique » est perçue, en rapport avec son cadre stratégique 2063, comme une importante étape et une opportunité de repositionner l’agriculture et la sécurité alimentaire comme une priorité au développement socio-économique de l’Afrique pour une croissance inclusive et un développement durable.

Autres détails sur les liens:

http://www.fao.org/about/meetings/icn2/fr/

http://www.fao.org/about/who-we-are/director-gen/faodg-statements/detail/en/c/213162/

http://www.nepad.org/fr/foodsecurity/news/3505/des-régimes-alimentaires-traditionnels-pour-une-sécurité-alimentaire-et-nutri 

 

Contact:

Gilles Eric FOADEY | (+243) 903 346 015 et (+278) 35 559 696 | Email: [email protected]

Xavier FARHAY | Chargé de Communication |  (+243) 998 087 535 et  (+243) 824 158 265 | Email: [email protected]

 

Share this page