Bureau régional de la FAO pour l'Afrique
©FAO/J.C. Henry

Cadre pour stimuler le commerce intra-africain des produits et services agricoles

Le Cadre pour stimuler le commerce intra-africain (BIAT) des produits et services agricoles est un plan directeur pour favoriser l’expansion du commerce entre les pays africains dans le cadre de l’accord sur la Zone de libre-échange continentale africaine (ZLECAf). Il vise aussi à libérer le potentiel du secteur agricole à contribuer à une croissance durable et inclusive en Afrique.

Consulter en ligne

Ressources et multimédias

Vidéos

L'agrobusiness comme outil durable pour atténuer l'exode rural des jeunes au Kenya-Ruth Story

FAO Biometric Mobile Money Cash Transfer Modality in Somalia

Une histoire de coexistence intercommunautaire dans le Greater Karamoja Cluster

Galeries de photos

Publications et documents

L’annuaire statistique de la FAO contient des informations statistiques qui aideront toutes les parties prenantes à accéder rapidement et facilement à une série de statistiques sur l’alimentation et l’agriculture liées aux thèmes et aux domaines d’intérêt actuels de la région. Ces statistiques et indicateurs portent sur un large éventail de thèmes: production agricole, productivité et croissance, investissement, population et niveau de vie dans les zones rurales, pauvreté, emploi rural, parité hommes-femmes, sécurité alimentaire, sécurité sanitaire des aliments et nutrition, utilisation des ressources naturelles pour les activités agricoles (par exemple, la terre, l’eau et les forêts), changement climatique, pollution et biodiversité.

La présente publication est une autre tentative de la FAO pour fournir cet appui au continent. Elle propose des mesures institutionnelles, politiques et législatives clés à mettre en place pour favoriser l'engagement durable des communautés locales à la gestion et au développement des forêts. En outre, le document met en exergue l'importance d'une vision collective, d'un partage équitable des avantages et du développement de la valeur des produits et de leur accés aux marches afin de rendre la foresterie communautaire attrayante tant pour les gouvernements que pour les communautés cibles. Le document est destine à l'usage des décideurs et des professionnels de la foresterie en Afrique sub­saharienne.

Le Gouvernement de la République du Congo a demandé l’appui de la FAO pour le montage d’un projet d’atténuation et d’adaptation aux changements climatiques pour soumissionau financement du Fond Vert pour le Climat. FAO a engagé un consultant international pour une étude d’identification, d’analyse et de gestion des risques environnementaux et sociaux, ainsi que pour développer le cadre de gestion de ces risques. L’étude a été faite entre mi-mai et la fin juillet, 2019. Vers la fin des travaux sur le terrain, l’équipe de projet a fait la découverte de 13 villages où résident des populations autochtones dans le District de Ngo. Le consultant chargé de l’analyse et gestion des risques a également fait une analyse de la situation de ces autochtones et a élaboré un cadre de planification des peuples autochtones, qui fait l’objet d’un rapport séparé.