FAO.org

Accueil > Region_collector > Afrique > Nouvelles > detail-news
Bureau régional de la FAO pour l'Afrique

Partenariat Rwanda/FAO pour promouvoir l’agro-business chez les jeunes

Grand potentiel dans l’élevage de la volaille et l’aquaculture

Exemple d'entreprenariat dans la pecherie (Cote-d'Ivoire)

Le19 novembre 2014 – Kigali, Rwanda – Le Gouvernement du Rwanda et la FAO ont conjointement lancé un projet de lutte contre la malnutrition et la pauvreté en milieu rural à travers des activités destinées à créer des emplois décents dans le secteur de l’agriculture et à améliorer la chaine de valeur de la filière - avicole

Au Rwanda, les principales interventions sociales mises en œuvre  pour améliorer les conditions de vie des populations rurales comprennent entre autres, le programme vision 2020 Umurenge (VUP), le programme d’’une vache par famille, les cantines scolaires, les jardins potagers  et les cultures fortifiées.

Parlant au nom du Ministère de l’Agriculture et des Ressources Animales (MINAGRI), le Dr. Christine Kanyandekwe, Directrice-adjointe chargée des ressources animales au niveau de l’Office Rwandais de Développement de l’Agriculture (RAB) a exprimé son appréciation pour la collaboration de la FAO en appui aux paysans rwandais.

La mise en œuvre de ce nouveau projet devra nous permettre d’accélérer nos efforts pour éradiquer la pauvreté et créer des emplois pour nos jeunes. Ce projet s’inscrit dans le cadre d’une stratégie prévue dans le Plan Stratégique  du Gouvernement pour la Transformation de l’Agriculture au Rwanda,’’ a-t-elle ajouté.  

Le projet, financé par le Fonds Fiduciaire Africain de Solidarité visera directement  les sous-secteurs de la production avicole et de la commercialisation des œufs  le long de la chaine de valeur en créant des opportunités d’affaires pour les jeunes (hommes et femmes), envieux de débuter le business dans la  production  de poussins d’un jour,  l’élevage de la volaille et la vente des œufs,  et en aidant les petits producteurs à augmenter leur production de manière soutenue en améliorant la disponibilité des aliments du bétail. Le projet interviendra également pour développer des liens commerciaux efficaces entre les coopératives et les associations de producteurs et de commerçants.  

 ’’Cette initiative qui s’étale sur une période de trois ans vise essentiellement les jeunes ruraux  et les ménages pauvres/ vulnérables, surtout les ménages gérés par les femmes comme bénéficiaires. L’élevage de la volaille leur offrira des revenus supplémentaires tout en améliorant la qualité nutritionnelle  du régime alimentaire des familles’’, a dit Oumar Diall,  principal fonctionnaire chargé de l’élevage au bureau sous-régional de la  FAO en Afrique de l’Est, basé à Addis-Abeba.   

 Le Rwanda fait partie  des quatre pays de l’Afrique de l’Est (Burundi, Kenya, Rwanda et Uganda) à bénéficier de ce projet du bureau sous-régional (SFE) financé par le Fonds de Solidarité.  Le Fonds a été  lancé en 2013  en tant qu’une initiative africaine unique pour améliorer la situation de l’agriculture et  de la sécurité alimentaire  dans la région.

 La situation nutritionnelle au Rwanda: Un bref aperçu

 En dépit  de l’amélioration  remarquable de la situation alimentaire sur le plan national,  le Rwanda est toujours confronté à de sérieux problèmes de malnutrition chronique chez les enfants âgés de moins de cinq ans. Selon les statistiques récentes issues  de l’Enquête sur la Démographie et  la Santé (DHS, 2010), alors que le taux de malnutrition aigüe a considérablement  chuté de 5% en 2005 à 3% en 2010, celui de la malnutrition chronique/retard de croissance demeure élevé à un taux de 44% sur l’échelle nationale. En outre, 38% des enfants de moins de 5 ans et 17% des femmes  âgées de 15 à 49 ans sont anémiques.  Face à cette situation, le Rwanda s’est engagé à combattre la malnutrition avec la collaboration d’autres partenaires.       

 Contribution Agences des Nations Unies au Rwanda dans la lutte contre la malnutrition.

 La FAO avec la collaboration des autres agences onusiennes présentes au Rwanda, notamment l’UNICEF, le PAM et l’OMS travaille sur un autre projet de lutte contre la malnutrition chronique infantile dans deux des provinces les plus affectées, du Sud (District de Nyamagabe) et de l’Ouest (District de Rutsiro). Le projet est financé par la Coopération Suisse pour le Développement (SDC) et l’Ambassade des Pays-Bas au Rwanda.  

 “Cette intervention conjointe de la FAO et des agences sœurs des Nations unies  a pour objectif de promouvoir la production et la consommation locales d’aliments nutritifs et sains. L’accent est particulièrement mis sur les activités importantes contribuant à augmenter la disponibilité des protéines d’origine animale par la distribution des animaux à cycle court adaptés au milieu rural comme petits ruminants et la mise en place de jardins potagers par l’approvisionnement des intrants nécessaires aux populations vulnérables, pour garantir des moyens de subsistance et renforcer leur niveau  de résilience,’’ a dit Otto Vianney Muhinda, Représentant adjoint de la FAO au Rwanda. Environ 649 ménages du District  Nyamagabe et 2.120 du District de Rutsiro bénéficieront directement de cet effort conjoint.

 Le nouveau projet financé par le Fonds Africain de Solidarité sera consacré au deuxième groupe de Districts  les plus touchées par la malnutrition au Rwanda, notamment : Bugesera, Gisagara, Gakenke et Ruhango.

 

Share this page