FAO.org

Accueil > Agriculture de conservation > Actualité
Agriculture de conservation

Actualité

News - Dans certaines des régions les plus pauvres du sud et du centre du Kenya, de plus en plus de fermiers travaillent sur leurs terres et vendent leurs produits en tant que groupe, en se basant sur des accords conclus avec les acheteurs. Cette méthode d’exploitation agricole permet de donner aux agriculteurs plus de pouvoir de négociation et de pouvoir de marché. Elle les aide également à mieux planifier ce qu’ils vont cultiver et comment ils vont le faire. Ces derniers peuvent également se faire une idée plus claire du prix de leurs produits et du meilleur moment auxquels les vendre. Depuis 2015,...
News - Près de 70 pour cent de la population – dont principalement des femmes- dépendent de l’agriculture, le secteur joue donc un rôle fondamental dans la vie de la plupart des kenyans. Le potentiel agricole kenyan affiche pourtant une productivité relativement faible, caractérisée par une baisse constante ces dernières années. Cela est particulièrement vrai pour les familles vivant en zone rurale. Les zones arides et semi-arides représentent 80 pour cent du territoire kenyan mais leur potentiel agricole n’est pas complètement exploité. La FAO et l’Union européenne aident des petites agricultrices à produire plus et à gagner plus en pratiquant l’agriculture de conservation (AC) et en facilitant...
News - Munggah aq Amaq Genap, un paysan de 58 ans originaire du village indonésien de Sekaroh a l’air grave mais satisfait. Il est bâti comme un homme qui a pratiqué l’agriculture toute sa vie.  Amaq plantait du maïs une fois par an. S’il pleuvait, tout allait bien, mais si le temps était sec, il n’avait rien à récolter. Avec l’évolution du climat, il ne pouvait plus récolter suffisamment de maïs pour subvenir aux besoins de sa famille. Ces dernières années, le changement climatique a eu une incidence sur le moment de l’arrivée des pluies et sur leur abondance. Les normales saisonnières des températures...
News - Lorsque l’agriculture de conservation a été introduite au Zimbabwe, les zones rurales se sont trouvées parsemées de ce que les observateurs ont appelé des «parcelles d’ONG», c’est-à-dire des parcelles sur lesquelles les agriculteurs mettaient l’approche en oeuvre. Cependant, ces petites parcelles étaient entourées d’autres champs sur lesquels les agriculteurs poursuivaient leurs méthodes traditionnelles. Au départ, la FAO et d’autres groups de développement ont fourni aux agriculteurs assez de semences et d’engrais pour mettre en place une agriculture de conservation sur un hectare – assez pour se lancer. Mais le fait que les agriculteurs n’aient pas étendu ces parcelles montrait bien...
News - « Les exploitants familiaux doivent rester au cœur des efforts visant à intensifier l'agroécologie, » a affirmé M. José Graziano da Silva, Directeur général de la FAO, lors de son discours de clôture prononcé à l'occasion du 2ème Symposium International sur l'agroécologie, qui se tenait à la FAO, à Rome. « Il est temps d'accélérer la démocratisation de l'agroécologie. Nous avons réussi à dépasser le stade où nous parlions de ce qu'est l'agroécologie pour passer au stade où nous avons fixé des objectifs précis pour chaque programme qui doivent être atteints d'ici les prochaines années et où nous disposons d'un fort soutien en provenance de...
1 2