FAO.org

Accueil > La plateforme mondiale sur la sécurité sanitaire des aliments pour animaux > Arrière-plan > Partenariat multipartite en matière de sécurité des aliments pour animaux
La plateforme mondiale sur la sécurité sanitaire des aliments pour animaux

Qu’est-ce que le partenariat multipartite pour la sécurité des aliments pour animaux?

Le partenariat multipartite pour la sécurité des aliments pour animaux est un partenariat dirigé par la FAO pour le développement de compétences pour la sécurité alimentaire ; il a pour objectif de renforcer les compétences des acteurs concernés tout au long de la chaîne de création de valeur de l’alimentation humaine et animale, en vue de produire et fournir des aliments pour animaux plus sûrs -– et contribuer par-là à la santé et au bien-être animal et encourager la sécurité et la salubrité alimentaire.  

Le partenariat traite de la sécurité des aliments pour animaux dans leur globalité : ingrédients et composants, pratiques d’affouragement, traitement, emballage, transport, entreposage et fabrication. Les activités du partenariat auront un impact sur tous les principaux aliments pour animaux et produits animaux et les chaînes logistiques qui s’y rapportent. Certaines activités profiteront à tous les acteurs au niveau mondial, alors que d’autres traiteront de questions plus locales. Les premiers bénéficiaires seront les producteurs et les décideurs dans les pays producteurs d’aliments pour animaux et de bétail. Les producteurs profiteront du développement des compétences dans les questions de sécurité des aliments pour animaux.  

Le partenariat vise notamment à: 

  • renforcer et développer les capacités techniques et fonctionnelles des producteurs, décideurs et autres opérateurs tout au long de la chaîne logistique et de production ; 

  • partager les bonnes pratiques et les mesures basées sur les risques pour prévenir et contrôler les dangers liés à la production des aliments pour animaux ; 

  • soutenir les petits exploitants en réduisant les risques sanitaires pour leurs animaux et les pertes en denrées alimentaires et aliments pour animaux ; et 

  • créer et partager des connaissances scientifiques sur de nouveaux aliments pour animaux et de nouvelles technologies.  

Toutes les activités du partenariat multipartite pour la sécurité des aliments pour animaux suivront une approche visant au renforcement des capacités. Le renforcement des capacités se joue à différents niveaux : i) celui de l’individu ; ii) de l’organisation ; iii) de l’environnement propice. Il considère les aspects sociaux, économiques et logistiques, tout comme techniques, et confère un rôle prépondérant aux parties prenantes et aux pays un rôle pour garantir la viabilité des activités.  

Et comment cela fonctionne-t-il?  

Le renforcement des capacités au niveau individuel permet de faire évoluer les compétences, les comportements et les attitudes des acteurs des secteurs de l’élevage et de l’alimentation humaine et animale. Les moyens mis en œuvre sont la formation, le partage des connaissances et la mise en réseau. Renforcer les capacités au niveau organisationnel consiste à prendre des mesures pour améliorer le fonctionnement et la performance générale d’une organisation ou institution. Agir à ce niveau permet d’avoir une influence directe sur la manière dont les individus au sein de l’organisation développent et utilisent leurs compétences. L’environnement propice est le lieu où les capacités sont renforcées, c’est-à-dire le contexte dans lequel les individus et les organisations mettent leurs compétences en action. Cela inclut : i) un engagement et une vision politiques ; ii) un cadre stratégique, légal et économique ; iii) des allocations et des processus budgétaires ; iv) des structures de gouvernance et de pouvoir ; v) des normes incitatives et sociales.  

Le renforcement des capacités techniques et fonctionnelles à ces trois niveaux est fondamental pour assurer la sécurité des aliments pour animaux. Les individus ont besoin de compétences techniques pour s’engager à assurer la sécurité des aliments pour animaux. Ces compétences comprennent entre autres la capacité d’implémenter de bonnes pratiques agricoles, de bonnes pratiques de production, de commercialisation et de laboratoire. Les compétences fonctionnelles sont nécessaires pour entreprendre et soutenir les changements au niveau gouvernemental, agricole, industriel et professionnel et s’assurer que le savoir-faire technique est incorporé de manière durable dans les systèmes et processus locaux. 

Partagez