Observation de la Terre


Partenaires de développement scientifique et technique
Le programme de calcul de l'indice de stress hydrique (ASI) a été mis au point par l'Institut flamand de recherche technologique (VITO) à partir d'une méthodologie proposée par la FAO. Le VITO a également mis au point les procédures pour le calcul de l'ASI et le tracé des cartes synthétiques disponibles sur ce site.

Le VITO collabore en permanence avec la FAO, en fournissant les données pluviométriques du CEPMPM et les images composites METOP-AVHRR à l'échelle mondiale tous les dix jours.

À la mi-2014, le VITO collabore avec la FAO en vue de mettre au point une version avancée d'ASIS utilisable au niveau national.
 
Le CCR a participé à la mise au point méthodologique d'ASIS et fait partie du comité de direction du projet ASIS. La platerforme ASIS bénéficie également de l'expérience acquise en matière de prétraitement et de traitement des données de télédétection dans le cadre des contrats MARSOP (MARS opérationel) du CCR avec le VITO. Le programme SPIRITS (Traitement et interprétation des séries temporelles d'images de télédétection) comprend des modules permettant d'effectuer les opérations de traitement de base ASIS qui avaient été mises au point dans le cadre du projet ASIS financé par la FAO.
L’Université de Twente, Faculté des Sciences de l'information géographique et de l'observation de la Terre (ITC), aux Pays-Bas, fait partie du comité de direction du projet ASIS.
Partenaire de financement
Le développement d'ASIS 2 bénéficie du programme UE/FAO sur l'"amélioration de la gouvernance mondiale pour la réduction de la faim".