Action contre la désertification

Fidji

La déforestation, le relief accidenté, l’agriculture en plaine et la destruction des mangroves sont les principales causes de la dégradation des terres aux Fidji. Le pays perd plus de 50 tonnes de terre par hectare par année à travers le ruissellement, soit quatre fois la moyenne dans les zones tropicales. Le développement durable est également menacé par la montée du niveau de la mer, un résultat des changements climatiques.

Action contre la désertification vise à renforcer la résilience et accroître la productivité des paysages forestiers de Fidji, tout en améliorant les moyens de subsistance des populations locales à travers la restauration des terres dégradées et la gestion durable des ressources naturelles. Le projet couvre les activités suivantes :

Restauration des terres pour la petite agriculture: restauration de 2 000 hectares de terres communales.

Promotion des produits forestiers non ligneux : assistance à 2 000 fermiers, la moitié étant des femmes, à accroître leurs revenus à travers l'apiculture en vue de la production de miel et la pollinisation des cultures, la production de santal et gingembre sauvage, les potagers et la production et la commercialisation d'artisanat fait à partir de produits forestiers.

Renforcement des capacités : environ 240 fermiers et 540 membres de communautés ont été formés en récolte et traitement de semences forestières, pépinières et techniques de restauration, pratiques de gestion durable des terres et forêts et analyse de marché et développement. Près de 150 employés gouvernementaux sont formés dans des domaines spécialisés, tels que la sélection de plants, l'analyse des sols, l'aménagement du terroir et la cartographie des ressources, les systèmes d'information géographiques et la télédétection.


Action Contre la Désertification aux Fidji [en savoir plus]

  • Zone d'intervention: 64 villages sur 4 îles
  • Population: 11200 habitants
  • Superficie: 910 800 hectares (superficie totale des 8 provinces couvertes)