FAO.org

Accueil > En action > projects > Institutionnaliser le droit à l’alimentation dans les programmes et stratégies à l’échelon sous-national > Ouganda
Institutionnaliser le droit à l’alimentation dans les programmes et stratégies à l’échelon sous-national
© FAO

Ouganda

Le projet aide le gouvernement ougandais à intégrer les problématiques de la sécurité alimentaire et de la nutrition aux programmes de développement des districts et des sous-comtés ougandais. Au terme du projet, on s’attend à ce que les autorités régionales soient capables de formuler, gérer et assurer le suivi des programmes de développement des districts fortement axés sur la sécurité alimentaire et la nutrition. Le projet se concentre sur la région nord de l'Ouganda, néanmoins, les résultats attendus seront importants pour tous les districts du pays. Sept districts pilotes ont été sélectionnés, à savoir Nebbi, Yumbe et Zombo (Ouest du Nil), Gulu (Acholi/Lango) et Soroti, Serere et Abim (Teso/Karamoja).

Ces districts ont été choisis en fonction de leurs indicateurs de pauvreté, d’insécurité alimentaire et de malnutrition élevés par rapport au reste du pays.
Dans lesdits districts, le projet va évaluer la part des problématiques de sécurité alimentaire et nutrition dans les programmes sous-nationaux, identifier les difficultés majeures et suggérer des solutions. Parallèlement, des lignes directrices pour l’intégration de la sécurité alimentaire et la nutrition aux programmes seront projetées, mises à l'épreuve et affinées par la suite.

Ce projet fournira au gouvernement local une assistance technique et renforcera ses capacités afin qu’il soit en mesure de glaner et d'analyser des données sur la sécurité alimentaire, les traduire en actions concrètes budgétisées et comprises dans les programmes, et de définir des indicateurs, des cibles et des objectifs pour évaluer si les actions ont les résultats attendus (réduction de la malnutrition et de la vulnérabilité).

Ce projet va par ailleurs donner aux membres de la société civile la possibilité de s'impliquer activement dans l'établissement des priorités, l'élaboration du programme, la mise en œuvre et le suivi des activités et du budget. De nombreux conseils de districts modifient actuellement leur base juridique pour accorder plus d’importance à la sécurité alimentaire en rédigeant des projets de règlement administratifs (ordonnances). Cette prise de conscience de l’importance du cadre juridique et des ordonnances liées à la sécurité alimentaire présente une occasion unique de promouvoir les mécanismes de recours et de responsabilisation au niveau sous-national.

Le Conseil de sécurité alimentaire et de nutrition, qui sera formellement institué par la loi sur l'alimentation et la nutrition, peut favoriser les activités au niveau des districts par un environnement de politiques nationales favorable. Les activités comprendront la divulgation d’informations et de matériel, la lutte pour des budgets plus conséquents, le renforcement des capacités et l'organisation d'évènements d'échange d'expériences.

RESSOURCES

Guide de référence, 2013.
Ce guide de référence s'adresse aux fonctionnaires techniques de l'échelon des districts et des sous-comtés en Ouganda qui participent à la préparation de plans de développement des gouvernements locaux supérieurs et inférieurs dont l'axe transversal doit être la sécurité alimentaire et nutritionnelle. Ce guide a pour but de répondre aux besoins des fonctionnaires en matière de capacités, car ceux-ci n'ont pas toujours les outils nécessaires pour préparer des plans de sécurité alimentaire et nutritionnelle justifiés et articulés. Il les oriente également quant à la manière d'appliquer de façon significative la perspective des droits humains, en particulier le droit à l'alimentation, à l'échelon sous national.

Disponible en: English