FAO.org

Accueil > Themes_collector > Peuples Autochtones > Nos piliers > Jeunes Autochtones
Peuples Autochtones

Global Indigenous Youth Caucus

La FAO et les jeunes autochtones travaillent ensemble pour réaliser l’objectif Faim Zéro

Le Caucus mondial des jeunes autochtones est composé de nombreux jeunes autochtones de divers Etats, organisations, milieux socio-économiques et culturels. Depuis la première session de l'Instance permanente des Nations Unies sur les questions autochtones (IPNUQA), de jeunes participants autochtones se sont réunis et ont élaboré des déclarations traduisant les préoccupations des jeunes.

Le Caucus mondial des jeunes autochtones a été officiellement inauguré en 2006 et depuis lors, il s’est réuni à chaque session annuelle de l’Instance permanente pour discuter des diverses questions et préoccupations des jeunes autochtones du monde entier. Ces discussions ont mené au développement collectif de plusieurs déclarations et à leur présentation à l’Instance permanente. En 2008, l'Instance permanente et son Secrétariat ont reconnu le Caucus mondial des jeunes autochtones comme un groupe de travail.

Cependant, beaucoup reste encore à faire. La poursuite du recrutement, de la participation et de la formation des jeunes de diverses communautés autochtones dans le monde est essentielle pour que l’Instance permanente, ainsi que divers mécanismes et organisations des droits autochtones, fonctionnent de manière appropriée et durable au fil des générations. La participation pleine et entière des jeunes autochtones peut assurer une représentation adéquate des différentes parties prenantes et renforcer les échanges culturels des jeunes autochtones dans le monde.

Dans ce contexte, la FAO a organisé une réunion avec le Caucus Mondial des Jeunes Autochtones du 5 au 8 avril 2017 pour mettre à jour et incorporer les préoccupations des jeunes autochtones dans le travail de l'Organisation. La réunion à Rome a permis aux représentants de la jeunesse autochtone d'interagir avec la FAO et de discuter des défis et des opportunités, et de promouvoir l'intégration des peuples autochtones - en particulier des jeunes autochtones - dans les domaines de travail de la FAO. En outre, les représentants du GIYC ont rencontré plus de 19 représentants permanents pour discuter des défis auxquels sont confrontés les jeunes autochtones dans le contexte de la sécurité alimentaire et de l'agriculture. La réunion a abouti à la "Déclaration de Rome", qui comprend des recommandations concernant la DNUDPA et les Objectifs de Développement Durable.

Alors que le monde se dirige vers la mise en œuvre du Programme de développement 2030, il est crucial que le rôle des jeunes autochtones pour l'identité, la préservation des savoirs traditionnels, la réduction de la pauvreté, les droits fonciers, les territoires et les ressources, l’accès et la protection à leurs systèmes alimentaires, et le développement durable soient reconnus par tous les acteurs et traités de manière adéquate dans le cadre de la mise en œuvre des ODD.