FAO.org

Accueil > Plan d’action International pour la Conservation et la Gestion des Requins > Contexte > Sur le PAI-Requins
Plan d’action International pour la Conservation et la Gestion des Requins

Sur le PAI-Requins

Objectifs

Le Plan d'action international pour la gestion et la conservation des requins (PAI-REQUINS) a pour but d'assurer la conservation et la gestion des requins et leur utilisation durable à long terme. Le terme "requin" vise toutes les espèces de requins, raies et chimères (classe des Chondrichthyes). Le PAI-REQUINS s'applique aux États dans les eaux desquels des requins sont capturés par leurs propres navires ou par des navires étrangers ainsi qu’aux pays dont les navires pratiquent la capture de requins en haute mer.

Mise en œuvre

  • Les États devraient adopter et appliquer un plan d’action national pour la conservation et la gestion des stocks de requins (Plan-requins) si leurs bateaux pratiquent directement la capture de requins ou s’ils capturent régulièrement des requins comme prises accessoires. Lors de l’élaboration d’un Plan-Requins, il conviendra de tenir compte, le cas échéant, de l’expérience acquise par les organisations régionales et sous-régionales de gestion des pêches.
  • Les États, dans le cadre de leurs compétences respectives et dans le respect de la législation internationale, s’efforceront de coopérer par le truchement d’organisations ou de dispositifs régionaux ou sous-régionaux de gestion des pêches, ou d’autres formes de coopération, afin de garantir la durabilité des stocks de requins, y compris le cas échéant, en mettant au point des Plans-requins régionaux.
  • Les États qui appliquent le Plan-requins évalueront régulièrement, au moins tous les quatre ans, sa mise en œuvre afin d’identifier des stratégies performantes permettant d’améliorer son efficacité.
  • Les États qui estiment qu’un Plan-requins n’est pas nécessaire réexamineront cette décision sur une base régulière, compte tenu de l’évolution de leurs pêcheries, mais ils devront, au minimum, rassembler des données sur les captures, les débarquements et le commerce.
  • Lorsque des stocks chevauchants de requins et des stocks de requins grands migrateurs sont exploités par deux ou plusieurs États, ceux-ci s’efforceront de garantir l’efficacité de la conservation et de la gestion des stocks.
  • Les États s’efforceront de collaborer, par l’intermédiaire de la FAO et de dispositifs internationaux, dans le domaine de la recherche, de la formation et de la production d’information et de matériel didactique.
  • Dans le cadre du rapport biennal prévu par le Code de conduite pour une pêche responsable, les États feront rapport sur les progrès réalisés dans l’évaluation, l’élaboration et la mise en œuvre de leurs Plans-requins

Objectifs du Plan-Requins

  • Garantir la durabilité des captures de requins, ciblées et non ciblées.
  • Évaluer les menaces qui pèsent sur les populations de requins, déterminer et protéger les habitats critiques et appliquer des stratégies d’exploitation compatibles avec les principes de la durabilité biologique et de l’utilisation économique rationnelle à long terme.
  • Identifier plus particulièrement les stocks de requins vulnérables et menacés et leur accorder une attention spéciale.
  • Améliorer ou établir un cadre pour la mise en place et la coordination d’un processus efficace de consultation de toutes les parties prenantes dans les initiatives de recherche, de gestion et de sensibilisation aux niveaux national et international.
  • Réduire au minimum les prises accidentelles inutilisées de requins.
  • Contribuer à la protection de la diversité biologique et de la structure et des fonctions des écosystèmes.
  • Réduire au minimum le gaspillage et les déchets lors de la pêche au requin, conformément aux dispositions du paragraphe 7.2.2.g) du Code de conduite pour une pêche responsable (par exemple en exigeant la rétention des requins amputés de leurs ailerons).
  • Encourager l’utilisation totale des requins morts.
  • Faciliter la collecte de données sur les captures et débarquements par espèces et la surveillance des pêcheries de requins.
  • Faciliter l’identification et la notification de données biologiques et commerciales portant sur chaque espèce.

Rôle de la FAO

  • Conformément aux instructions données par la Conférence, la FAO fournira un appui aux pays pour l’application du PAI-REQUINS, y compris pour la préparation de Plans-requins.
  • Conformément aux instructions données par la Conférence, la FAO appuiera l’élaboration et la mise en œuvre des Plans-requins par le biais de projets d’assistance technique spécifiques à l’échelon des pays.
  • La FAO aidera à identifier des experts en cas de besoin, et des mécanismes permettant de fournir une assistance technique aux départements nationaux des pêches des pays, à l’occasion de la mise en œuvre des programmes de gestion de la pêche au requin.
  • Par l’intermédiaire de son Comité des pêches, la FAO fera rapport tous les deux ans sur les progrès réalisés dans la mise en application du PAI-REQUINS.

Base juridique

La participation au PAI-REQUINS est facultative. Le PAI-REQUINS a été élaboré dans le cadre du Code de conduite pour une pêche responsable, conformément à l'Article 2 d). Tous les États intéressés sont encouragés à l’appliquer.