Commission des ressources génétiques pour l'alimentation et l'agriculture





Codes, Normes et Directives

Code international de conduite pour la collecte et le transfert de matériel phytogénétique

Le Code international de conduite pour la collecte et le transfert de matériel phytogénétique a pour objet de promouvoir la collecte rationnelle et l'utilisation durable des ressources génétiques, de prévenir l'érosion génétique et de protéger les intérêts tant des donateurs que des collecteurs de matériel génétique. Entre autres, il définit les seuils de compétences et d’obligations des agents de collecte, des commanditaires de leurs missions, des conservateurs de banques de gènes et des exploitants du matériel génétique recueilli, en portant à la fois sur les collectes et sur les transferts de matériel génétique. Le Code est essentiellement destiné aux gouvernements et doit être mis en œuvre en harmonie avec la Convention sur la diversité biologique et d'autres instruments juridiques assurant une protection intégrale ou partielle de la diversité biologique. Le Code a été adopté par la Conférence de la FAO en 1993, et négocié par le biais de la Commission, qui est également chargée de surveiller sa mise en œuvre et son examen.

Normes Applicables aux Banques de Gènes

En 1991, la Commission a jugé essentiel d’élaborer des normes appropriées pour les banques de gènes relevant du réseau international. La Commission a demandé qu’un groupe d’experts technique soit constitué et travaille en collaboration avec la FAO et le CIRP (Conseil international des ressources phytogénétiques, aujourd’hui: Bioversity International) afin d’évaluer et, si nécessaire, de redéfinir les normes applicables aux banques de gènes. Elle a également convenu que les normes doivent prendre en compte les progrès des techniques de stockage des semences ainsi que des critères régissant les semences d’espèces sauvages. Les normes applicables aux banques de gènes comportent une description des conditions de stockage des semences et régissent l’échange et la distribution de semences de collections actives.
 En 1993, les normes applicables aux Banques de Gènes ont été adoptées par la Commission.

En 2009, la Commission a demandé à la FAO de réviser les normes applicables aux banques de gènes, en coopération avec les organisations internationales concernées, en vue de s'assurer de conserver les ressources phytogénétiques selon des modalités actualisées.  Ce travail sera examiné à la treizième session ordinaire de la Commission.

Directives techniques pour une pêche responsable, développement de l'aquaculture – 3.Gestion des ressources génétiques

À sa onzième session ordinaire, la Commission a reconnu l'importance et la vulnérabilité des ressources génétiques aquatiques, leur rôle dans une approche écosystémique pour l'alimentation et l'agriculture, ainsi que leur contribution à la solution des problèmes posés par le changement climatique. En outre, la Commission a confirmé la nécessité d'élaborer des directives techniques pour la conservation et l'exploitation durable des ressources génétiques aquatiques, en rapport avec le Code de conduite de la FAO pour une pêche responsable. En collaboration avec le programme ordinaire de la FAO, le World Fisheries Trust et des spécialistes techniques, la Commission a soutenu la préparation des directives par le Département des pêches et de l'aquaculture de la FAO Développement de l'aquaculture – 3. Gestion des ressources génétiques.

Ces directives ont pour objet d’appuyer le Code de conduite de la FAO pour une pêche responsable. Elles proposent une série succincte d’outils permettant d’améliorer la gestion des ressources génétiques dans l'aquaculture et s'adressent aux décideurs ainsi qu'aux responsables des ressources, aux consommateurs et aux autres personnes s'intéressant à une pêche et à une aquaculture responsables.

Directives - Préparation de stratégies et de plans d'action nationaux concernant les ressources zoogénétiques

Les directives concernant lapréparation de stratégies et de plans d'action nationaux pour les ressources zoogénétiques ont été approuvées par la Commission à sa douzième session ordinaire. Elles aident concrètement à élaborer une stratégie et un plan d'action au niveau national, en donnant à l'utilisateur des détails sur la manière de lancer le processus de planification, d’en accompagner le déroulement et d’y mettre un terme – le point culminant en étant l'approbation du plan par le gouvernement. Le fait de préparer et de mettre en œuvre une stratégie et un plan d'action nationaux aidera les pays à mettre en application le Plan d'action mondial en le traduisant en une approche efficace et globale de l’exploitation durable, du développement et de la conservation de leurs ressources zoogénétiques.

Directives - Stratégies de sélection pour la gestion durable des ressources zoogénétiques

La Commission, à sa douzième session ordinaire, a approuvé les directives concernant les stratégies de sélection pour la gestion durable des ressources zoogénétiques, et a encouragé les pays à ne pas hésiter à les utiliser. Les directives sont destinées aux décideurs et aux organisations qui s'occupent de développement de l'élevage, l'objectif étant d'aider les pays à élaborer des programmes efficaces et durables d'amélioration génétique. Elles ont été validées lors d'une série d'ateliers. Au total, 120 scientifiques, techniciens et décideurs de toutes les régions ont contribué à leur élaboration.