FAO.org

Accueil > Partenaires > Nouvelles > news article

La FAO et l’Université de Liège annoncent un nouveau partenariat


Soutenir la subsistance des populations en Afrique francophone

04/10/2017 - 

En vue des contributions précieuses et largement reconnues de l’Université de Liège (ULiège) dans la recherche scientifique et dans l’éducation, et en particulier dans les domaines touchant aux missions de la FAO, les deux institutions ont convenu d’officialiser un partenariat par le biais d’un Mémorandum d’Accord. Ce mémorandum s’accompagne d’un programme de travail sur trois ans, qui propose un cadre de coopération et qui vise généralement à soutenir la subsistance des populations en Afrique francophone.

La cérémonie de signature du Mémorandum d’Accord s’est tenue le 3 octobre 2017 à Gembloux Agro-Bio Tech (ULiège), en présence de Cristina Amaral, Directrice du Bureau de Liaison de la FAO en Belgique, et d’Albert Corhay, Recteur de l’Université de Liège.

Ce nouveau partenariat concerne un certain nombre de domaines prioritaires spécifiques, identifiées par la FAO, l’ULiège et la Faculté de Gembloux Agro-Bio Tech, sur lesquels ils ont déjà travaillé en collaboration. Ces secteurs clés comprennent le développement de compétences concernant les risques émergents de pandémies de zoonoses, sous la supervision One Health Initiative ; la mise en place d’un nouveau diplôme de Master à l’ULiège concernant la Gestion Intégrée des Risques liés à la Santé dans l’Hémisphère Sud ; une recherche commune concernant les liens entre le réchauffement climatique et les migrations, ainsi que son impact sur les populations rurales jeunes et l’agriculture ; l’étude de sources d’énergie renouvelables pour les populations déplacées, afin de réduire la déforestation et les émissions de gaz à effet de serre ; la prévention et la gestion des organismes nuisibles aux végétaux ainsi que des risques de maladie ; et enfin la promotion de solutions de sécurité alimentaire sur le long terme, grâce à un financement commun des programmes de doctorat concernant la paix et la subsistance, proposés au Centre pour les Partenariats et la Coopération au Développement de l’Université de Liège, à Kinshasa, en République Démocratique du Congo.

Cristina AMARAL, Directrice du bureau de liaison de la FAO en Belgique, dit « Ce nouvel accord, que nous signons aujourd’hui, se base sur une vision commune de la conception d’actions internationales visant à mettre en place des systèmes agroalimentaires durables. La FAO espère que cet accord entrainera le développement de nouvelles actions dans ce domaine, ce qui sera crucial pour atteindre les Objectifs en matière de Développement Durable. »

Bien que la FAO et Gembloux Agro-Bio Tech (ULiège) collaborent de manière bilatérale depuis 2016, la signature d’un accord opérationnel est un choix stratégique pour les deux institutions, qui devrait renforcer l’efficacité de leurs actions. Ce partenariat permettra aux parties de travailler dans un cadre qui peut s’adapter aux besoins internationaux, qui évoluent sans cesse, et leur permettra d’identifier de nouvelles manières d’atteindre les objectifs  du Programme 2030 des Nations Unies pour le Développement Durable.

En reconnaissance de la contribution du Directeur Général de la FAO, José Graziano da Silva, pour le rôle qu’il a joué dans la conception d’une articulation entre la sécurité alimentaire et la résistance ou la réconciliation, l’Université de Liège a remis à Graziano, en juin 216, un Doctorat Honoris Causa lors de la Conférence de Gembloux sur la Paix, les Conflits et la Sécurité Alimentaire.