FAO.org

Accueil > SAVE FOOD: Initiative mondiale de réduction des pertes et du gaspillage alimentaires > Nouvelles et multimédia > Nouvelles > News Details
SAVE FOOD: Initiative mondiale de réduction des pertes et du gaspillage alimentaires

Le Pacte de politique alimentaire urbaine de Milan: faire face au gaspillage alimentaire et promouvoir des systèmes alimentaires durables

23 Oct 2015

Avec plus de 100 Villes ayant adhéré, le Pacte a été récemment signé pour entrer en action.

Le phénomène de l’urbanisation croissante dans les pays en développement et en transition va de pair avec la question des pertes et du gaspillage alimentaires. Trouver des solutions à ce problème global est d’autant plus difficile que le niveau des revenus, des inégalités et de l’industrialisation varient, souvent très considérablement, dans les différentes régions du monde.

Afin de réduire l’impact des pertes et du gaspillage alimentaires sur les ressources naturelles, l’environnement et la production alimentaire durable dans les centres urbains, plus de 100 villes du monde entier ont signé le Pacte de politique alimentaire urbaine de Milan, présenté à l’occasion de l’Expo de Milan, le 16 Octobre 2015, lors de la Journée mondiale de l’alimentation.

Actions recommandées: prévenir le gaspillage alimentaire

Réunir les principaux acteurs des systèmes alimentaires afin d’évaluer et surveiller la réduction des pertes et du gaspillage alimentaires pendant toutes les phases de la chaîne d’approvisionnement alimentaire de la région métropolitaine visée et assurer une planification et une conception holistiques, la transparence, la responsabilité et l’intégration politique.

Sensibiliser le public sur les pertes et le gaspillage alimentaires par le biais d’évènements et de campagnes ciblées; identifier des points de référence tels que les établissements scolaires, les marchés communautaires, les magasins d’entreprise et d’autres initiatives de solidarité ou d’économie circulaire.

Collaborer avec le secteur privé, ainsi qu’avec des organismes communautaires, scolaires et de recherche, afin de développer et réviser, le cas échéant, les politiques et les règlementations municipales visant à prévenir le gaspillage ou récupérer en toute sécurité les aliments et leurs emballages, en utilisant à la fois une hiérarchie axée sur l’emploi de la nourriture et non pas sur le gaspillage.


Conserver la nourriture tout en favorisant la récupération et la redistribution d’aliments sains et nutritifs pour la consommation humaine, et, le cas échéant, d’aliments qui risquent d’être perdus,  jetés ou gaspillés dans le processus de production, transformation, vente au détail, restauration, commerce de gros ou dans le secteur hôtelier.

Source: Pacte de politique alimentaire de Milan

Axé sur les principes de durabilité des systèmes alimentaires et sur la justice sociale, le Pacte a pour but de soutenir la cohérence politique et coordonner les politiques alimentaires internationales. Il a été élaboré grâce à l’assistance technique de la FAO.

Tout en soulignant le besoin accru de systèmes alimentaires durables qui emploient le potentiel des zones urbaines pour délivrer des aliments sains, nutritifs et abordables même aux plus pauvres, le Directeur Général de la FAO, Graziano da Silva, a remarqué qu’il y a eu des exemples positifs en la matière, tels que l’expansion de la petite agriculture urbaine et périurbaine, susceptibles de contribuer à la diversification des régimes et à l’amélioration de la nutrition dans les ménages urbains.

En se penchant directement sur la question du gaspillage alimentaire, M. da Silva a critiqué l’écartement des chaînes d’approvisionnement alimentaires à grande échelle, de fruits et légumes comestibles, seulement pour des raisons superficielles, soient-elles esthétiques ou de symétrie. « Entre autres, souvent les consommateurs urbains ne choisissent pas les fruits et les légumes qui ne sont pas très beaux à voir, bien qu’ils soient parfaitement frais » il a dit.

Outre la réduction des déchets alimentaires, l’accord vise à promouvoir la durabilité des systèmes alimentaires, sensibiliser le grand public à une alimentation saine, et assurer des aliments sains pour tous. Il s’agit là de 49 bonnes pratiques qui ont été rassemblées dans le livre numérique: “le Pacte de politique alimentaire urbaine de Milan. Les bonnes pratiques des Villes”.  Le Pacte, document cadre d’action et de bonnes pratiques, a été élaboré grâce à l’assistance technique de la FAO.

Share this page