FAO.org

Accueil > Sustainable Forest Management > Boîte à outils GDF > Modules > Exploitation du bois > Notions de base

Gestion Durable des Forêts (GDF) Boîte à outils

Exploitation du bois

Le module sur l’Exploitation du bois fournit des directives aux gestionnaires forestiers sur les bonnes pratiques d’exploitation du bois. Il analyse les principaux aspects des opérations de récolte, y compris la planification, la construction des routes, la coupe, l’extraction, le transport et l’évaluation après récolte.

Le module fournit des informations de base et des données plus exhaustives sur la récolte du bois, ainsi que des liens vers des outils et études de cas présentant des exemples d’exploitation efficace.

Exploitation du bois contribue aux ODD:

L’exploitation du bois comprend la coupe, l’extraction, la transformation sur place ou sur la jetée et le chargement des arbres, troncs ou autres parties de l’arbre sur des camions. L’exploitation du bois a un impact durable sur la structure de la forêt et le fonctionnement de l’écosystème. Les opérations d’exploitation du bois et de transport des arbres respectueuses de l’environnement sont donc des éléments essentiels de la gestion durable des forêts. Les bonnes pratiques commencent par une planification soignée, mise en œuvre par des travailleurs formés et motivés, eux-mêmes dirigés par des superviseurs techniquement compétents. Six étapes sont particulièrement importantes dans la recherche de durabilité, à savoir: la planification, les routes, la coupe, l’extraction, le transport longue distance et l’évaluation après récolte.

D’une manière générale, la planification se fait à trois niveaux: stratégique, tactique et opérationnel. Les plans stratégiques couvrent de longues périodes et de vastes zones. Les plans tactiques portent sur des périodes plus brèves au niveau, par exemple, d’un paysage ou d’un bassin versant. Les plans opérationnels comprennent les actions nécessaires pour conduire les opérations.

Les routes construites à des fins d’exploitation sont classées normalement comme routes de débardage et vont de la jetée à la scierie ou au lieu d’embarcation, les routes de desserte servent à réduire les distances de débusquage/portage, les chemins forestiers pour l’extraction du bois vont de la souche à la jetée, et les routes d’accès sont destinées aux mouvements de la main-d’œuvre et du matériel ainsi qu’à établir la liaison avec les centres administratifs. Les mauvaises pratiques peuvent être très nuisibles et coûteuses, causant par exemple l’érosion et des glissements de terrain. Un personnel compétent devrait être recruté pour la planification et la construction des routes. Il faudrait aussi disposer de cartes adéquates. Les domaines importants comprennent le drainage, l’évitement des pentes escarpées et des zones sensibles et le franchissement des cours d’eau.

La coupe devrait être faite de façon à favoriser l’extraction et éviter d’endommager les arbres résiduels, c’est-à-dire une forme de transport du bois; cette technique est parfois appelée coupe dirigée. La coupe a lieu à l’aide de haches, scies, scies à chaîne, abatteuses-empileuses ou abatteuses-tronçonneuses.

L’extraction par traînage des troncs ou des billes sur le sol s’appelle débusquage. Le débusquage peut être fait par des hommes, des animaux de trait ou des machines appelées débusqueuses.  Le débardage se rapporte au transport des troncs ou billes par des hommes ou sur une remorque tirée par un animal ou une machine (porteur). Les débusqueuses et les porteurs peuvent être à roues ou à chenilles. Les tracteurs à chenilles (bulldozers) sont souvent utilisés pour le débusquage dans les forêts tropicales denses.

Il existe de nombreux systèmes d’exploitation forestière. Aucun n’est intrinsèquement meilleur ou pire. Ces systèmes sont classés de la manière suivante: exploitation par arbres entiers lorsque les arbres sont extraits et empilés sur la jetée ou l’engin avec toute la cime, exploitation par fûts entiers lorsque les cimes et les branches ont été éliminées avant l’extraction, et exploitation en bois court lorsque la coupe des cimes, l’ébranchage et le tronçonnage s’effectuent près de la souche. L’exploitation par arbres entiers est rarement entreprise. Celle par fûts entiers est la méthode la plus répandue pour le bois industriel, elle prédomine dans les opérations réalisées dans les forêts tropicales naturelles. L’exploitation en bois court va en augmentant. «L’exploitation à impact limité » dans les forêts denses se fait normalement en appliquant le système par fûts entiers avec extraction à l’aide de tracteurs à chenilles, débusqueuses ou câbles.

Les évaluations après récolte comprennent la vérification que les normes opérationnelles ont été suffisantes et que les prescriptions juridiques et les politiques de gestion ont été respectées. Les interventions après récolte pourraient inclure la fermeture des chemins forestiers et la remise en état des zones exploitées et des jetées.