Pourquoi une Année internationale de la pêche et de l’aquaculture artisanales?

Le système alimentaire mondial est confronté à de nombreux défis complexes, notamment la faim, la malnutrition et les maladies liées à l’alimentation, l’accroissement incessant de la population mondiale, qui a besoin d’aliments sains en quantité suffisante, la nécessité de réduire les pertes et le gaspillage alimentaires, l’épuisement des ressources naturelles et le changement climatique, ainsi que les effets de l’actuelle pandémie de covid-19. Les poissons, les mollusques, les crustacés, les plantes aquatiques sont des aliments fondamentaux, essentiels et indispensables consommés par les populations du monde entier en tant qu’éléments d’une alimentation saine, du patrimoine culturel et de la tradition culinaire. Les petits pêcheurs et pisciculteurs produisent une grande partie de ces aliments. L’AIPAA 2022 est donc l’occasion de mettre en valeur l’importance de la pêche et de l’aquaculture artisanales pour nos systèmes alimentaires, nos moyens de subsistance, notre culture et notre environnement. Les pêcheurs, les pisciculteurs et les travailleurs du secteur de la pêche et de l’aquaculture artisanales sont largement en mesure de promouvoir une transformation en profondeur des modalités, des acteurs et des destinataires des processus de production, de transformation et de distribution du poisson et des produits de la mer, transformation qui aurait des retombées positives dans tout le système alimentaire mondial.

L’objectif de l’AIPAA 2022 est de sensibiliser au rôle de la pêche et de l’aquaculture artisanales, de renforcer les interactions entre la science et les politiques, de donner aux parties prenantes les moyens d’agir, de nouer de nouveaux partenariats et de renforcer ceux qui existent. L’AIPAA 2022 peut également constituer un tremplin pour la mise en œuvre du Code de conduite pour une pêche responsable et des documents y ayant trait, notamment les Directives volontaires visant à assurer la durabilité de la pêche artisanale dans le contexte de la sécurité alimentaire et de l’éradication de la pauvreté, et favoriser la prise de mesures concrètes visant à atteindre les objectifs de développement durable (ODD), alors que nous entrons dans la dernière décennie d’action pour réaliser le Programme 2030. En outre, comme l’AIPAA 2022 s’inscrit dans le contexte de la Décennie des Nations Unies pour l’agriculture familiale, les deux célébrations se renforceront mutuellement en donnant une plus grande visibilité aux pêcheurs, aux pisciculteurs et aux travailleurs du secteur de la pêche et de l’aquaculture artisanales. 

Œuvrons ensemble à bâtir un monde dans lequel les pêcheurs, les pisciculteurs et les travailleurs du secteur de la pêche et de l’aquaculture artisanales sont pleinement reconnus et ont les moyens de continuer à contribuer au bien-être humain, aux systèmes alimentaires et à la réduction de la pauvreté grâce à une utilisation responsable et durable des ressources issues de la pêche et de l’aquaculture.

Un Plan d’action mondial pour une mise en œuvre sans heurts

Le Plan d’action mondial de l’AIPAA 2022 vise à créer une dynamique mondiale afin d’apporter davantage de soutien aux pêcheurs et pisciculteurs artisanaux, qui méritent que la société leur accorde la plus grande attention. Le Plan d’action mondial présente une série de mesures indicatives et liées entre elles, qui vont du niveau mondial au niveau local et renforcent mutuellement les axes de travail.

Le Plan d’action mondial donne des orientations destinées à la communauté internationale, notamment les autorités nationales et locales, les organismes des Nations Unies, les organisations non gouvernementales, les institutions financières internationales et autres mécanismes internationaux, les organes régionaux, les organisations de producteurs, les instituts universitaires ou de recherche, les organisations de la société civile et le secteur privé.

Les résultats escomptés sont regroupés dans quatre catégories:  

Sensibilisation

Diffusion des informations accessibles et de messages clés sur la pêche et l’aquaculture artisanales auprès d’un large public, notamment en organisant des manifestations mondiales, régionales et nationales sur ce sujet ou en participant à ce type de manifestations.

Renforcement de l’interface science-politiques

Collecte et diffusion collectives et participatives d’éléments factuels transdisciplinaires afin de produire des informations et des connaissances nécessaires sur des aspects spécifiques de la pêche et de l’aquaculture artisanales, qui seront ensuite utilisées pour éclairer les processus de prise de décision et d’élaboration des politiques dans le secteur.

Donner davantage de pouvoir aux parties prenantes

Faire en sorte que les pêcheurs, les pisciculteurs et les travailleurs du secteur de la pêche et de l’aquaculture artisanales, ainsi que leurs organisations, participent sur un pied d’égalité à tous les processus de décision pertinents. Il faudrait également les faire participer, aux côtés des législateurs et des organismes gouvernementaux, à la formulation et à l’adoption de lois, réglementations, politiques, stratégies, programmes et projets.

Partenariats

Créer de nouveaux partenariats et renforcer ceux qui existent, aussi bien entre les petites organisations d’acteurs qu’avec d’autres partenaires, notamment les gouvernements, les organismes de recherche, les ONG, le secteur privé, les organisations régionales et autres, à tous les niveaux.