Services Ecosystémiques & Biodiversité

Pour en savoir plus, accédez à la page Ressources.

Gestion et pratiques

Il est essentiel de savoir comment gérer les écosystèmes et les services écosystémiques pour les améliorer et les protéger. Ces pratiques de gestion s'appuient sur des ensembles de compétences qui ne font pas explicitement partie de la formation moderne en matière d'agriculture, de foresterie ou de pêche. Il s'agit notamment de recenser et d'entreprendre les mesures qui renforcent les fonctions biologiques sous-tendant la production. Par exemple:

  • Concevoir des systèmes intégrés associant culture, élevage et pêche qui sont fondés sur le recyclage des nutriments entre les composants de l'exploitation: le fumier du bétail et les autres déchets de l'exploitation fertilisent les étangs, les sédiments des étangs fertilisent les cultures et les coproduits des cultures nourrissent le bétail.
  • Gérer une diversité de variétés de la même culture pour garantir la résilience et une meilleure nutrition.
  • Mettre en place des systèmes agroforestiers, qui accroissent significativement les rendements tout en fournissant d'autres services, tels que la rétention hydrique du sol, la protection des pollinisateurs utiles aux cultures et la purification de l'eau et de l'air.

La FAO œuvre en faveur d'une meilleure compréhension des connaissances et des pratiques nécessaires pour la gestion des services écosystémiques à travers les secteurs de production.

Incidences des bonnes pratiques de gestion

Il est important de noter que la bonne gestion d'un écosystème et de ses services a des répercussions sur de nombreux écosystèmes voisins et sur leurs services. Chaque type d'écosystème fournit une large gamme de services (services d'approvisionnement, services de régulation, services de soutien et services culturels): air pur, eau propre, fixation du carbone, pollinisation, possibilités pour le tourisme, etc. Aucun de ces éléments ne doit être pris isolément. Les ressources naturelles s'étendent sur différents systèmes de production naturels. Et pourtant, il est rare que les mesures mises au point aux fins de la conservation et de la pérennisation des ressources naturelles et des services écosystémiques portent sur différents systèmes de production – forêts, pêches, exploitations agricoles – ou reconnaissent les bienfaits économiques que la bonne gestion d'un système apporte aux écosystèmes adjacents.

Exemple: Comment les forêts bien gérées accroissent-elles les populations de poissons?

  • L'eau qui afflue dans les cours d'eau depuis les sources en amont vers la côte apporte de l'eau douce et des nutriments vers la zone côtière, et fait baisser la salinité de l'eau et du sol.
  • Cela permet le bon développement des mangroves, et l'amélioration de l'aquaculture.
  • Les mangroves saines protègent les écosystèmes intérieurs contre les événements climatiques extrêmes.
  • Dès lors, la gestion efficace du bassin versant boisé en amont permet de protéger les écosystèmes côtiers et de les garder sains et productifs.
  • Lorsque ces forêts sont mal gérées, le flux de l'eau devient irrégulier, les inondations deviennent plus fréquentes, une quantité plus importante de sédiments est charriée en aval et l'apport en eau douce est réduit, ce qui nuit à la production alimentaire côtière par la pêche.