Global Forum on Food Security and Nutrition (FSN Forum)

Member profile

Abdou Yahouza

Organization: CLUSA Projet sécurité alimentaire ARZKI
Country: Niger
Field(s) of expertise:
I am working on:

en ce moment je travaille sur un projet d'amélioration de la sécurité alimentaire de 340 villages de la région des départements d'Illéla et Filingué sous financement de l'USAID

This member contributed to:

    • English translation below

      Bonjour Chers Collègues,

      Pour booster la consommation des œufs dans certains milieux ruraux, il faut poursuivre la sensibilisation des populations, combattre certains tabous,  introduire la consommation des œufs dans les centres de récupération des enfants malnutris. Aussi plutôt développer l'élevage la production d'œufs des pintades qui sont plus consommées dans les villages que les œufs des poules. Former les petits producteurs notamment les jeunes et les femmes comment réussir l'élevage des pintades, car dans la plupart des marchés ruraux les œufs des pintades sont bien vendus et consommés en saison des pluies (période de production). il Ya même des réseaux de collecte pour ravitailler les centres urbains. Il faut aussi développer des systèmes de production d'aliments pour volaille à moindre coût en milieu rural et former des vaccinateurs vaccinatrices villageois pour l'accès à temps aux vaccins et antiparasitaires requis, notamment contre la maladie de Newcasle, la variole et le choléra aviaire, les ectoparasites et autres. Dans la mesure du possible développer la production et la commercialisation des pineaux et autres poussins en milieu rural.

      Mes salutations

      Abdou Yahouza

      Livestock for Growth program in Mali

      Hello Dear Colleagues,

      To boost egg consumption in some rural areas, it is necessary to continue raising awareness, overcome certain taboos and introduce egg consumption in the recovery centres for malnourished children.

      Also, rather develop the breeding and production of guinea fowl eggs, which are more consumed in villages than hen eggs.

      Training small producers, especially young people and women, in order to successfully breed guinea fowl, as in most rural markets guinea fowl eggs are well traded and consumed in the rainy season (production period). There are even collecting networks to supply urban centers.

      It is also necessary to develop low-cost poultry feed production systems in rural areas and train village vaccinators to ensure timely access to the required vaccines and antiparasitic agents, including Newcastle disease, smallpox and avian cholera, ectoparasites and others.

      Where possible, to develop the production and marketing of pintels and other chicks in rural areas.

      Best regards

      Abdou Yahouza

      Livestock for Growth program in Mali

    • La meilleure solution c'est trouver et produire rapidement suffisamment pour vacciner tout le monde, c'est un fléau planétaire et seul l'immunisation peut rassurer les gens du moment où la propagation du virus sera incontrôlable avec la mondialisation des échanges. Donc les efforts doivent privilégier la mise au point d'un vaccin efficace.

      Mes salutations à tous

      Abdou Yahouza

      Vétérinaire Agro environnementaliste

      Niamey Niger

    • Bonjour Mr Etienne

      Je suis avec intérêt le forum actuellement en ligne dont vous assurez la modération.

      veuillez trouver en attaché le rapport CILSS sur la tracasserie routière. Cela m'amène à dire, que le gros travail que doit mener les privés c'est d'abord le plaidoyer pour supprimer ces taxes illicites afin faciliter l'investissement dans divers domaine (approvisionnement, investissement agricole, commercialisation...). Les taxes licites et illicites  rendent chères les produits aux consommateurs, et du coût augmentent la pauvreté et la malnutrition. Pendant ce temps les douaniers, policiers et gendarmes accumulent beaucoup de richesses puisées de ces pratiques au su et vu des autorités politiques. Il faut un sursaut national et international des privés, gouvernement et société civile pour combattre ces  pratiques et afin de rehausser les économies et la nutrition.

      Mes salutations

      Abdou Yahouza

      Projet de sécurité Alimentaire au Niger ARZIKI /CLUSA

      Niamey Niger

    • Bonjour chers collègues du FSN
      merci pour cet important sujet. Ci-dessous
      Les coopératives ont des rôles importants à jouer dans la croissance économique, la sécurité alimentaire et l'amélioration des conditions de vie dans les pays en developpement. Toutefois ces coopératives n'ont pas bénéficié des appuis nécessaires pour bien jouer ces rôles. En effet le Programme d'Ajustement Structurel a fait désengager les Etats et devraient permettre aux coopératives rurales de prendre en charge certains services. Malheureusement le PAS a été très vite signé sans pour autant avoir préparé et renforcer les capacités des paysans et leurs coopératives à prendre en charge ces services.Il y'a eu des lois permettant la création de coopératives, mais beaucoup de coopératives ont été créées sans pour autant être bénéfiques pour ses membres, pour l'Etat et pour la communauté. En effet dans la majorité de coopératives on peut constater:
      - le manque de structuration, de plan d'action et de plan d'affaire
      - le manque de financement : faible mobilisation des ressources internes et externes. Dans les lois des finances nationales il n'y a aucune ligne budgétaire qui concerne les coopératives rurales; peu de coopératives disposent de capital fonds de roulement et d'équipement.
      - le manque d'encadrement technico-organisationnel et de suivi des coopératives rurales.
      - la méconnaissance des opportunités, droits, avantages et devoirs dans leurs milieux respectifs
      - des difficultés d'accès aux intrants, aux crédits,
      - difficultés de commercialisation des productions
      - des taxes à l'exportation.
      - les droits aux exonérations à l'importation ne sont pas effectifs.

      Donc pour avoir un monde meilleur il faut soutenir les coopératives rurales:
      - conduire une analyse diagnostic et une typologie de toutes les coopératives rurales
      - relire et harmoniser les textes régissant les coopératives
      - renforcer les capacités techniques, organisationnelles, financières des coopératives rurales
      - rendre effectifs les droits aux exonérations à l'importation des intrants et équipements de production et de transformation
      - réduire les taux d'intérêts des emprunts aux coopérative
      - appuyer les coopératives à développer des plans d'affaires, des circuits d'approvisionnement des producteurs et des circuits de commercialisation des productions agricoles
      - Créer les dialogues directs entre les coopératives et les gouvernements
      - inscrire des lignes budgétaires d'appui financier aux coopératives dans les lois des finances nationales
      - instituer un système de suivi et évaluation des activités des coopératives pour l'amélioration continue.
      Merci
      Abdou Yahouza
      Projet ARZIKI - Niger