Renforcement des capacités liées aux accords multilatéraux sur l'environnement dans les pays d'Afrique, des Caraïbes et du Pacifique (AME ACP 3)

Caraïbes

Les pitons de Sainte-Lucie

La géographie diversifiée des Caraïbes, qui comprend des petits États insulaires en développement (PEID), de grandes nations océaniques archipélagiques et des pays continentaux, fait de la région un centre mondial exceptionnel de biodiversité. Les populations et les économies des Caraïbes dépendent largement des écosystèmes terrestres et marins pour leur subsistance : l'agriculture, la pêche, la sylviculture et le tourisme sont tous des secteurs économiques importants dans la région et sont fortement tributaires de la richesse des plantes, des animaux et des autres ressources naturelles. Cependant, la surexploitation et la détérioration des ressources naturelles des Caraïbes constituent des menaces claires et actuelles non seulement pour les écosystèmes, mais aussi pour le bien-être socio-économique et le développement durable de la région et de ses habitants. Les mauvaises pratiques agricoles, telles que le défrichement sans discernement et le surpâturage, sont systématiquement liées à la perte et à la fragmentation des habitats. Les sources de pollution d'origine terrestre, notamment le ruissellement des pesticides et des engrais agricoles, contribuent à la dégradation des mangroves, des récifs coralliens et d'autres écosystèmes côtiers et marins vitaux. Cette situation est exacerbée par la menace existentielle que représente le changement climatique mondial pour les PEID et les pays côtiers de faible altitude. Au cours des AME ACP 2, les pays des Caraïbes ont rédigé une stratégie régionale en matière de biodiversité dont la vision centrale est la suivante : " la riche biodiversité et le patrimoine naturel des Caraïbes sont conservés et utilisés de manière durable pour soutenir le développement économique et les moyens de subsistance durables pour le bien-être et le bénéfice de la population des Caraïbes ". Les activités de MEAs 3 dans les Caraïbes contribuent directement à l'atteinte des objectifs clés de la stratégie, en fournissant des services évolutifs et reproductibles. Le programme se concentre sur la foresterie et l'agroforesterie, la conservation de la biodiversité agricole, le contrôle et l'utilisation responsable des pesticides, et le développement durable du secteur du cacao en tenant compte de la dimension de genre. Sainte-Lucie est le pays focal pour les AME 3 des ACP dans les Caraïbes. Les réussites, les bonnes pratiques et les enseignements du programme seront partagés et étendus à toute la région, et en particulier à Antigua-et-Barbuda, à la Dominique, à la Grenade, à Saint-Kitts-et-Nevis et à Saint-Vincent-et-les-Grenadines.

Le travail sera réalisé grâce à une collaboration étroite avec la Communauté des Caraïbes (CARICOM) et 'Organisation des États des Caraïbes orientales. . Les activités de la FAO dans le cadre des AME ACP 3 contribuent directement à la mise en œuvre du projet de stratégie de biodiversité de la CARICOM, qui a été élaboré dans le cadre des AME ACP 2