No.1  juin 2006  
 Perspectives de l'alimentation
  Analyse des marchés mondiaux

Page pécédenteTable des matièresPage suivante

LES MARCHÉS EN BREF

BLÉ

CÉRÉALES SECONDAIRES

RIZ

MANIOC

GRAINES OLÉAGINEUSES, HUILES ET FARINES D’OLÉAGINEUX

SUCRE

VIANDE ET PRODUITS CARNÉS

LAIT ET PRODUITS LAITIERS

PRÉVISIONS À COURT TERME DES MARCHÉS DES PRODUITS: ÉTABLIR UN LIEN ENTRE LES ÉVOLUTIONS DES MARCHÉS

LA HAUSSE DES PRIX DU PÉTROLE BRUT STIMULE LA DEMANDE DE PRODUITS AGRICOLES DANS LE SECTEUR DE L’ÉTHANOL

PERSPECTIVES À MOYEN TERME: L’AFRIQUE DEVRA IMPORTER DE PLUS GRANDES QUANTITÉS DE PRODUITS ALIMENTAIRES

ENGRAIS

TAUX DE FRET MARITIME

Appendice statistique

INDICATEURS DU MARCHÉ ET FACTURES DES IMPORTATIONS VIVRIÈRES

Annonce

PERSPECTIVES À MOYEN TERME: L’AFRIQUE DEVRA IMPORTER DE PLUS GRANDES QUANTITÉS DE PRODUITS ALIMENTAIRES

La seconde édition des Perspectives agricoles de l’OCDE et de la FAO sera publiée en juillet 2006. Ce rapport s’appuie sur les connaissances techniques de ces deux organisations dans le domaine des produits. Il présente une évaluation des perspectives des marchés agricoles mondiaux à moyen terme, jusqu’à 2015, qui se fonde sur certaines hypothèses concernant l’environnement macroéconomique, les évolutions technologiques et les politiques agricoles et commerciales. Selon les études réalisées pour Perspectives agricoles, l’Afrique devrait devenir encore plus tributaire des importations de produits vivriers de base sur le moyen terme, non seulement pour ce qui concerne les céréales, mais aussi la viande et certains produits laitiers, du fait d’un fort accroissement de la population (2,2 pour cent par an en moyenne) et de la croissance économique prévue (4 pour cent par an en moyenne) qui n’a jamais été aussi élevée.

L'Afrique, qui compte près de 14 pour cent de la population mondiale mais ne représente que 2 pour cent du revenu mondial, est un importateur net de tous les produits alimentaires de base. Ce continent est un acteur important sur certains marchés internationaux de produits alimentaires: pour les échanges de riz et de blé, sa part représente près de 30 pour cent du marché mondial, tandis qu'elle est de 25 pour cent pour le lait en poudre. Les parts de marché sont plus faibles pour d’autres produits, par exemple 15 pour cent pour les céréales secondaires et 5 à 10 pour cent pour les produits carnés. À moyen terme, ces parts se devraient se maintenir, voire augmenter.

Perspectives de l'alimentation

 

Le volume des importations devrait augmenter, car si la production augmente assez rapidement, elle ne suffit pas à couvrir la demande prévue. Les importations les plus importantes, en quantité, concernent le blé et le riz. La structure des importations varie considérablement, comme le montrent les chiffres. Il est prévu que les importations de blé progressent d’environ 6 millions de tonnes en Afrique et que seuls les pays les moins avancés importeront davantage de riz. De même, les importations de viande ne devraient croître que dans les pays autres que ceux de la région Afrique du Nord.

Perspectives de l'alimentation

 

La dépendance accrue à l’égard des importations de produits alimentaires, notamment dans les pays les moins avancés, se répercute sur la sécurité alimentaire lorsque les cours internationaux montent. D’après les projections à moyen terme, les prix resteront constants ou fléchiront légèrement en termes réels; toutefois, les prix des produits alimentaires risquent de monter en flèche si les prix du pétrole, récemment en hausse, continuent d’augmenter. Si cela se produit, les conséquences seront désastreuses dans les nombreux pays africains les moins développés où la population souffre de malnutrition, même si certains d’entre eux sont aujourd’hui des exportateurs nets de pétrole brut et si d’autres exportent des produits non agricoles dont les prix ont sensiblement augmenté l’an dernier. Comme l’indiquent les projections actuelles de Perspectives agricoles, ces pays ne cessent de lutter pour accroître la consommation alimentaire par habitant.

-------------------------------------------

Pour de plus amples informations sur les Perspectives agricoles publiées par l’OCDE et la FAO: 2006-2015, contacter Merritt.Cluff@fao.org ou Holger.Matthey@fao.org.

Page pécédenteTable des matièresPage suivante

 

SMIAR   système mondial d'information et d'alerte rapide sur l'alimentation et l'agriculture