L’Année internationale de l’agriculture familiale 2014 dans le contexte des pêches et de l’aquaculture

Cet événement, qui s’est tenu le 9 juin 2014 au siège de la FAO, en marge de la session du Comité des pêches, a réuni plus de 50 participants provenant de 15 pays. Mme Marcela Villareal, Directrice du Bureau des partenariats, des activités de plaidoyer et du renforcement des capacités de la FAO, a prononcé le discours d'ouverture et a souligné le rôle des familles dans l'organisation des pêches artisanales et de l'aquaculture à petite échelle. Généralement, dans les familles de pêcheurs et d’aquaculteurs, les hommes participent aux activités de production, tandis que les femmes gèrent les activités post-récolte telles que la transformation et la vente du poisson.

Vivienne Solis Rivera, chef de CoopeSoliDar R.L., Costa Rica, a souligné l'importance pour les familles de pêcheurs de s'organiser, afin d’améliorer leur accès au marché, mais aussi de parler d’une seule voix et de se faire entendre lors des concertations sur les politiques au niveau national. Autres objectifs: vendre directement les produits de la pêche, en éliminant les intermédiaires; obtenir de meilleurs prix; améliorer les conditions de travail; créer des emplois; renforcer le niveau d’organisation et la participation des pêcheurs. Voir la présentation intégrale (en anglais)

Svein Jentoft, Collège norvégien des sciences de la pêche, Université de Tromsø, Norvège, a présenté le cas intéressant de la Norvège, où les familles de pêcheurs se sont organisées en coopératives au début du siècle dernier, et où seules ces organisations ont le droit de vendre du poisson. Il a souligné l’importance de parler d'une seule voix (pour renforcer le pouvoir de négociation), la nécessité de mener des actions collectives et l'amélioration de la gouvernance. Voir la présentation intégrale (en anglais)

Matilda Quist, Directrice adjointe, Commission des pêches, Ghana, a donné un aperçu du rôle des familles dans la réduction des pertes après récolte et l'importance de cette dernière. Elle a mis en avant le rôle des pêcheuses, qui financent souvent les opérations de pêche. La répartition des rôles au sein des familles de pêcheurs est similaire à celle observée au Costa Rica, c'est-à-dire que les hommes participent aux activités de pêche et les femmes à la transformation du poisson et à sa commercialisation. Mme Quist a également souligné l'importance du transfert des connaissances d’une génération à l’autre. Elle a remercié la FAO pour l’adoption réussie d'une nouvelle technique de fumage, le four FAO-Thiaroye, qui permet de réduire la consommation de carburant et présente des avantages pour la santé des femmes (mères et filles) chargées de la transformation du poisson. Voir la présentation intégrale (en anglais)

Simon Funge-Smith, Fonctionnaire principal des pêches, Bureau régional de la FAO pour l'Asie et le Pacifique, Thaïlande, a parlé de l'aquaculture à petite échelle.  L'aquaculture intégrée à petite échelle, dans laquelle les produits agricoles sont utilisés pour l'alimentation des poissons, est un grand succès sur le continent asiatique. M. Funge-Smith a souligné que l'aquaculture à petite échelle était souvent négligée. La production dans de petits étangs et des systèmes intensifs (riz) passe souvent inaperçue et peut être très saisonnière (mousson). Généralement, la contribution de l’aquaculture au revenu des ménages et à la nutrition de la famille tend à être sous-évaluée et sa contribution à la sécurité alimentaire est souvent négligée par les décideurs politiques et les économistes. Voir la présentation intégrale (en anglais)

La discussion qui a suivi les présentations a été animée. Les intervenants ont noté que les exemples donnés étaient représentatifs de la situation dans de nombreux pays en développement. Le rôle de la famille dans les activités de pêche et de pisciculture n’est pas suffisamment considéré, et le problème du travail des enfants doit être pris en compte.

Cet événement parallèle était animé par Ratana Chuenpagdee, Directeur de projet de Too Big To Ignore, un consortium mondial de chercheurs travaillant sur la pêche artisanale, qui s’est félicité de la pertinence des discussions pour le 2ème Congrès mondial des pêches à petite échelle qui aura lieu à Mérida, au Mexique du 21 au 25 septembre 2014.