Production en aviculture familiale


L’aviculture familiale se définit comme la production de volaille à petite échelle pratiquée par des ménages utilisant la main-d’oeuvre familiale et, autant que faire se peut, les disponibilités alimentaires localement disponibles. Les volailles peuvent divaguer librement dans l’exploitation et chercher grande partie de leur propre nourriture, le supplément étant fourni par l’exploitant. Les participants à l’atelier tenu en 1989 à Ile-Ife, Nigéria, ont défini comme volaille rurale un troupeau de moins de 100 oiseaux de race améliorée ou non, élevé dans des systèmes fermiers de type extensif ou intensif. Le travail n’est pas rémunéré, et est effectué par les membres de la famille (Sonaiya, 1990 b). Cette définition a été ultérieurement clarifiée comme «de petits troupeaux, exploités par des familles rurales individuelles aux fins de sécurité alimentaire, de revenu, et d’emploi rémunérateur pour les femmes et les enfants» (Branckaert, cité par Sonaiya 1990c). L’aviculture familiale est donc distincte de l’aviculture commerciale de moyenne à grande échelle. L’aviculture familiale est rarement le seul moyen d’existence du ménage, mais représente l’une des nombreuses activités intégrées et complémentaires du système fermier qui contribuent à son bien-être général. Les volailles représentent une activité primordiale pour l’obtention d’un revenu à travers la vente d’oeufs et d’oiseaux. La consommation occasionnelle de ces produits intervient comme source précieuse de protéines dans la ration alimentaire. La volaille joue également un rôle socioculturel important au sein de nombreuses sociétés. La production avicole utilise le travail familial: les femmes qui, souvent, combinent propriété et gestion du troupeau familial, en sont les bénéficiaires principales. Les femmes jouent également un rôle important dans le développement de l’aviculture familiale en tant que vulgarisatrices et vaccinatrices.

Avis et commentaires

No comments found