5 mesures que nous devons prendre tous ensemble pour assurer la sécurité sanitaire des aliments


La sécurité alimentaire est la responsabilité de tous et donc l'affaire de tous.

Le 7 juin, la toute première Journée internationale de la sécurité sanitaire des aliments va permettre de souligner l'importance de la sécurité sanitaire des aliments pour réaliser le Programme 2030. ©Eleonora Grunge/Shutterstock.com

06/06/2019

Sans un accès universel à une alimentation saine, nous ne pourrons pas réaliser les objectifs du Programme 2030. On estime que 600 millions de personnes tombent malades chaque année en mangeant des aliments contaminés par des bactéries, des virus, des toxines ou des produits chimiques - et 420 000 d'entre elles en meurent. Lorsque la nourriture n'est pas saine, les enfants ne peuvent pas apprendre et les adultes ne peuvent pas travailler. En d'autres termes, le manque d'accès à des aliments sains entrave le développement humain.

Pour souligner le rôle crucial de la sécurité sanitaire des aliments dans la promotion de la santé et l'élimination de la faim, la première Journée internationale de la sécurité sanitaire des aliments (WFSD, son sigle en anglais) sera célébrée le 7 juin 2019. Son but est d'attirer l'attention et d'inspirer des actions pour aider à prévenir, détecter et gérer les risques d'origine alimentaire, contribuant ainsi à la sécurité alimentaire, la santé humaine, la prospérité économique, l'agriculture, au tourisme, au développement durable et permettant l’accès aux marchés.

Si vous produisez, transformez, vendez ou préparez des aliments, vous avez un rôle à jouer dans leur salubrité. Voici cinq façons de faire la différence en matière de sécurité sanitaire des aliments :

1. S'assurer que la nourriture est saine

Les gouvernements ont un rôle essentiel à jouer pour garantir que les aliments sont sûrs et nutritifs pour tous. Et ils ont de bonnes raisons de le faire : selon la Banque mondiale, les aliments dangereux coûtent - à eux seuls - aux économies à revenu faible et moyen environ 95 milliards de dollars EU en perte de productivité annuelle. Pour aider à réduire ce chiffre, les décideurs peuvent promouvoir des systèmes agricoles et alimentaires durables, en encourageant la collaboration entre les secteurs de la santé publique, de la santé animale, de l'agriculture et autres. Les pays peuvent également se conformer aux normes internationales établies par la Commission du Codex Alimentarius.

2. Cultiver des aliments en toute sécurité

Pour garantir un approvisionnement suffisant en denrées alimentaires sûres au niveau mondial tout en minimisant leur impact environnemental et en s'adaptant au changement climatique, les producteurs de denrées alimentaires doivent adopter de bonnes pratiques. Au fur et à mesure que les systèmes de production alimentaire se transforment et s'adaptent aux conditions changeantes, les agriculteurs doivent étudier soigneusement les meilleurs moyens de faire face aux risques potentiels et de s'assurer de la salubrité des aliments. Prendre en compte la santé des plantes et des animaux, par exemple, peut contribuer à combattre la résistance aux antimicrobiens et à réduire ce chiffre de 700 000 personnes qui meurent chaque année dans le monde d'infections résistantes aux antimicrobiens.

La sécurité sanitaire des aliments doit être assurée à chaque étape de la chaîne de valeur - du producteur au consommateur, en passant par le vendeur. A gauche: ©Edmund Lowe Photography/Shutterstock.com. A droite: ©Dusan Petkovic/Shutterstock.com.

3. Préserver la salubrité des aliments

Pour les exploitants d'entreprises, les contrôles préventifs peuvent résoudre la plupart des problèmes de sécurité alimentaire. Tous ceux qui participent aux opérations alimentaires - de la transformation à la vente au détail - doivent s'assurer du respect de programmes tels que le Système d’analyse des risques – points critiques pour leur maîtrise (HACCP), qui identifie, évalue et maîtrise les risques importants pour la sécurité sanitaire des aliments. En plus de réduire les risques de maladie, les bonnes pratiques de transformation, de stockage et de conservation peuvent également permettre de réduire les pertes après récolte et aider à préserver la valeur nutritionnelle des aliments. Elles permettent aussi aux entreprises de maximiser leur participation à un commerce alimentaire mondial de 1,6 trillion de dollars EU.

4. Vérifier la salubrité des aliments

Les consommateurs ont le pouvoir d'exiger des aliments sûrs et sains. Vu la complexité de la sécurité sanitaire des aliments, les consommateurs doivent avoir accès en temps opportun à des renseignements clairs et fiables sur les risques nutritionnels et les risques de maladie associés à leurs choix alimentaires. Investir dans l’éducation des consommateurs à la sécurité sanitaire des aliments peut permettre de réduire les maladies d'origine alimentaire et de réaliser des économies allant jusqu'à dix fois chaque dollar investi. Les consommateurs doivent avoir la capacité de faire, pour eux-mêmes, des choix alimentaires sains et pour la planète, de soutenir des systèmes alimentaires durables.

5. Soutenir ensemble la sécurité sanitaire des aliments

En fin de compte, la sécurité sanitaire des aliments est une responsabilité partagée. Les gouvernements, les organismes économiques régionaux, les organisations des Nations Unies, les agences de développement, les organisations commerciales, les groupes de consommateurs et de producteurs, les institutions universitaires et de recherche et les entités du secteur privé doivent travailler ensemble sur ces questions qui nous concernent tous. La collaboration est nécessaire à l'échelle mondiale, régionale et locale - entre les secteurs au sein d'un gouvernement et au-delà des frontières - pour lutter contre les épidémies de maladies d'origine alimentaire dans le monde.

La sécurité sanitaire des aliments est essentielle pour promouvoir la santé et éradiquer la faim. Elle pourrait sauver chaque année la vie de 420 000 personnes. ©WAYHOME studio/Shutterstock.com

La salubrité des aliments est essentielle, non seulement pour améliorer la santé et la sécurité alimentaire, mais aussi pour préserver les moyens d’existence, le développement économique, le commerce et la réputation internationale de chaque pays. Les maladies d'origine alimentaire entravent le développement socio-économique en mettant à rude épreuve les systèmes de santé et en nuisant aux économies nationales, au tourisme et au commerce.

Un monde #FaimZéro ne peut être atteint que si les aliments consommés sont sans danger. A l’occasion de cette Journée internationale de la sécurité sanitaire des aliments, soyons, comme chaque jour, reconnaissants pour la salubrité de nos aliments et prenons des mesures pour nous assurer que la sécurité alimentaire est bien l'affaire de tous.


Pour en savoir plus : 

2. Zero hunger, 3. Good health and well-being, 12. Responsible consumption and production