Partenariat mondial sur les sols
 

Création de Partenariats régionaux sur les sols

Conformément aux termes de mandat et au règlement intérieur du Partenariat mondial sur les sols, et comme recommandé expressément par la première Assemblée plénière du Partenariat mondial sur les sols, le Secrétariat déploie son action afin de soutenir les partenaires et créer des partenariats régionaux actifs sur les sols.

Il convient de rappeler que ces Partenariats mondiaux sur les sols devront jouer un rôle clé lors de la mise en œuvre réelle des actions décidées par le Partenariat mondial sur les sols. En particulier, ils doivent entretenir des processus interactifs de consultation qui intègrent les instituts nationaux sur les sols et les institutions régionales compétentes afin de discuter notamment des priorités régionales relatives aux problèmes liés aux sols ainsi que de leurs solutions possibles. Actuellement, des progrès ont été accomplis dans les zones géographiques suivantes : Asie, Afrique, Europe, Amérique Centrale et Caraïbes, Amérique du Sud et le Proche-Orient.

Par exemple, plus récemment, le Partenariat européen sur les sols a été lancé durant la deuxième Semaine mondiale sur les sols qui s'est tenue à Berlin. Un autre partenariat couvrant l'Amérique centrale, le Mexique et les Caraïbes a également été lancé lors d'une réunion qui s’est tenue à Cuba.

Suite à une consultation en ligne sur le thème suivant : "Vers un Partenariat eurasien sur les sols pour garantir la sécurité alimentaire", un atelier se tiendra à Moscou le 20 Novembre 2013 afin de lancer le Partenariat eurasien sous-régional sur les sols, une branche du Partenariat européen sur les sols. De même, des discussions sont en cours afin d’établir un Partenariat Asie/pacifique sur les sols au cours du premier semestre 2014.

Une fois créés, ces importants organismes commenceront alors à mettre en œuvre les activités qui permettront de répondre aux besoins et aux priorités exprimées lors des différents événements de lancement par la plupart des partenaires. Le processus d'élaboration des plans d'action au niveau mondial, dans le cadre des piliers du Partenariat mondial sur les sols, devrait être en mesure d’alimenter autant que possible les contributions des partenaires régionaux afin de tenir compte des grandes priorités régionales.

Cependant, la phase la plus cruciale relative à la participation des Partenariats régionaux sur les sols se tiendra après l'approbation de ces plans d'actions par le Groupe technique intergouvernemental sur les sols et l'Assemblée plénière du Partenariat mondial sur les sols au cours du premier semestre 2014. Les partenariats régionaux sur les sols seront en effet tenus d’élaborer des plans de mise en œuvre plus concrets pour chacun des cinq plans d'action au niveau mondial. A ce moment-là, il sera impératif que les partenariats régionaux sur les sols en place soient forts et complètement opérationnels.

Les partenaires sont invités à susciter d’avantage l'intérêt dans leurs régions respectives afin d’atteindre cet important objectif, et permettre ainsi au Partenariat mondial sur les sols de devenir une réalité tangible sur le terrain.

Date
15/11/2013