Partenariat mondial sur les sols
 

Pilier 5: Harmonisation des méthodes, mesures et indicateurs pour la gestion durable et la protection des ressources en sols

©FAO/Simon MainaAlors que la disponibilité des données et l’information sur les sols sont traitées au Pilier 4 il convient de souligner que les informations sur les sols doivent d'abord être recueillies d'une manière harmonisée ; sans quoi, on risque de ne pouvoir partager et unir les expériences.

Il est fondamental, par exemple, d’utiliser l'information sur les sols pour élaborer les politiques et créer des systèmes d'observation. L'harmonisation et l'élaboration de lignes directrices et normes ne devraient pas être un objectif en soi du Partenariat. La standardisation implique toujours un coût pour les différentes parties prenantes et donc une analyse coût / bénéfice claire doit être fournie pour justifier toutes les activités de standardisation. De nombreuses normes pour les mesures et observations du sol, la collecte et la gestion des données existent. Le PMS va agir pour associer et faciliter un partenariat entre les différents acteurs afin de développer des synergies et des économies pour tous les partenaires.

Les efforts en cours ainsi que les normes élaborées par l'Union internationale des sciences du sol (UISS) et par d'autres comités et institutions de standardisation nationaux et régionaux, doivent être rassemblés au sein d’un cadre commun afin de réduire la duplication des efforts et la multiplication des normes et des méthodes (à la fois de laboratoire et de terrain) qui souvent, ne sont pas compatibles. Un exemple bien documenté prouvant le manque de coordination et de volonté politique est la classification des sols, possédant encore deux (ou plusieurs) systèmes principaux utilisés dans de nombreuses parties du monde. Ceux-ci sont en effet difficiles à comparer (à mettre en corrélation) et à harmoniser (comme la Taxonomie américaine des sols de l'USDA et la Base de Référence Mondiale (WRB) de l'Union internationale des sciences du sol (UISS) approuvée par la FAO).

La récente initiative en faveur du développement d'une Classification universelle des sols (USC) devrait être facilitée par le Partenariat et offrir une plate-forme commune pour un tel système.

Le pilier 5 étant directement lié au Pilier 4 sur le thème de l'information sur les sols, il a été convenu lors de l'atelier du Partenariat (Mars 2012) d’élaborer un plan d'action commun pour les deux piliers. A cet égard, un comité de rédaction comprenant les représentants de toutes les régions du monde est en train de développer un projet de plan d'action qui sera ensuite soumis à l'examen par tous les partenaires travaillant dans ce domaine.