Partenariat mondial sur les sols
 

Contexte et objectifs

Contexte

Le renouvellement de la conscience du rôle central des ressources du sol pour assurer la sécurité alimentaire et une meilleure prise de conscience du rôle fondamental joué par les sols dans l'adaptation aux changements climatiques et l’atténuation de leurs effets ont déclenché de nombreux projets, initiatives et actions. Ceux-ci ont besoin d'un gros effort de coordination et de coopération afin d’éviter une duplication inutile des efforts et un gaspillage des ressources, surtout en période de restrictions budgétaires importantes.

©FAO/Walter AstradaSur la base de la recommandation du Comité externe de haut niveau de la FAO sur les Objectifs du Millénaire pour le développement (HLEC) au Directeur général de la FAO (13-14 octobre 2009) et des discussions et des conclusions du 22ème Comité de l'agriculture (COAG) qui s’est tenu du 16 au 19 juin 2010, des activités préparatoires ont été lancées par la FAO afin d'explorer la possibilité d'établir un Partenariat mondial sur les sols selon les recommandations formulées par le COAG (CL 140/3). Au cours de cette phase exploratoire, l'avantage comparatif de la FAO à conduire une telle initiative a été clairement identifié et a permis d'élaborer une déclaration de vision, une stratégie et un plan d'action vers la mise en place d'un Partenariat mondial sur les sols (PMS) pour la sécurité alimentaire et l'adaptation aux changements climatiques et l’atténuation de leurs effets.

Objectifs stratégiques

Grâce à une connaissance améliorée et mieux appliquée des ressources du sol et à un processus d'harmonisation, le Partenariat Mondial sur les Sols :

  • sensibilisera tous les responsables sur le fait que la santé des sols et leur gestion durable sont la condition préalable au bien-être humain;
  • abordera les questions critiques des sols pertinentes aux niveaux mondial et régional pour soutenir les services d'approvisionnement;
  • agira pour la connaissance des sols et orientera la recherche conformément aux conditions et aux besoins nationaux pour solutionner les réelles difficultés qui se présenteraient sur le terrain ;
  • élaborera des stratégies durables et variées de gestion des sols qui tiennent compte de leurs potentialités et de leurs limites suivant leurs types d’utilisations;
  • favorisera l'accès aux informations sur les sols et défendra la nécessité d'étude des sols et de nouvelles collectes de données;
  • encouragera les investissements et la coopération technique pour toutes les questions liées aux sols afin de répondre aux questions fondamentales dans les différentes régions;
  • promouvra le renforcement institutionnel et le développement des capacités des institutions sur les sols aux niveaux local, national, régional et interrégional et
  • sensibilisera le public et les gouvernements grâce à la reconnaissance de la Journée mondiale des sols (5 décembre) et à la célébration de l'Année internationale des sols.
©FAO/Rodger Bosch