Bureau régional de la FAO pour le Proche-Orient et l’Afrique du Nord
Cairo, 25 November 2020 – Since the outbreak of COVID-19, emerging data and reports have shown...
25 November 2020, Amman – The Food and Agriculture Organization of the United Nations in...
Caire et Rome, 24 novembre 2020 - Le Fonds international de développement agricole (FIDA) et...
During 23-24 November, the regional office of Food and Agriculture Organization of the United Nation...
23 novembre 2020, Rome / Soudan – Le programme FAO-Chine de coopération Sud-Sud a contribué à...
The vast majority of Omani farmers are small-scale family farmers and they play an important...

Initiatives régionales

Naturellement exposés à un manque d'eau chronique, les pays du Proche-Orient et de l'Afrique du Nord pourraient être confrontés à une aggravation sans précédent du problème de la raréfaction de l'eau.

La petite agriculture, qui crée des emplois agricoles et non agricoles, est la principale source de revenus dans les zones rurales et elle pourrait améliorer les moyens d'existence de milliers de familles rurales dont la survie dépend de l'agriculture.

Alors que, ces dernières années, les pays ont fait preuve d'une résilience exceptionnelle, en faisant de la sécurité alimentaire et la gestion de l'eau un axe prioritaire de leurs politiques, l'objectif de l'éradication de l'insécurité alimentaire et de la malnutrition est encore loin d'être atteint dans la région.

À la une

Launched by the FAO's Emergency Centre for Transboundary Animal Diseases in November 2015, the ERP has proved a tangible success, raising awareness among households regarding the risks linked to the traditional Egyptian household poultry-slaughter and promoting safer manual bird-slaughter steps across Egypt.

Environ 1,5 million de personnes sur 1,8 million sont directement touchées par la récente escalade du conflit. Après sept semaines de violences intenses, les dommages au secteur agricole seraient de plus de 500 millions USD

Depuis mars 2011, les violences en Syrie ont coûté la vie à plus de 100 000 personnes et on ne compte plus les blessés civils. 9,3 millions de personnes (44 pour cent de la population) ont besoin d’aide humanitaire, dont 6,3 millions ont un besoin critique de nourriture et d’assistance agricole

La FAO a commencé à livrer semences, engrais et fourrage à 28 000 agriculteurs dont les moyens d'existence ont terriblement souffert du fait des hostilités. Le redressement agricole en Irak a démarré. La distribution cible 225.000 personnes dans 600 villages des gouvernorats de Ninive, Dohouk, Erbil et Diyala. Mais l'Organisation avertit que 38,5 millions de dollars supplémentaires sont nécessaires pour empêcher le secteur agricole de s'effondrer.