FAO.org

Accueil > Réduction de la pauvreté rurale > Vue d’ensemble
Réduction de la pauvreté rurale

La pauvreté et la faim: distinctes mais liées

Près de 783 millions de personnes vivent aujourd'hui encore dans l'extrême pauvreté. Les inégalités de toutes sortes sont encore très répandues.

La plupart des pauvres vivent en milieu rural. Leur survie et leur sécurité alimentaire dépendent de l'agriculture. Toutefois, comme ils n'ont ni les ressources ni les savoirs nécessaires pour investir dans la mise en valeur de leurs terres et de leurs moyens d'existence, les pauvres n'ont souvent accès ni aux avancées technologiques ni aux marchés qui leur permettraient d'améliorer significativement leur productivité et leurs revenus.

En 2017, quelque 59% des personnes vivant dans l'extrême pauvreté se trouvaient dans des pays considérés comme fragiles vulnérables sur le plan environnemental ou en proie à des crises prolongées. Parmi les causes de la croissance de la faim dans le monde il faut citer les conflits, une croissance démographique rapide et les changements climatiques. Pendant la même année , 821 millions de personnes souffraient de la faim et se trouvaient dans une situation d'insécurité alimentaire.

En adoptant les Objectifs de développement durable (ODD), les États se sont engagés à éliminer la pauvreté et la faim d'ici à 2030. Cela sera possible entre autres si l'on favorise une croissance inclusive, équitable et durable.

L'alimentation et l'agriculture sont au cœur du Programme 2030. La plupart des 17 Objectifs comprennent des cibles liées d'une façon ou d'une autre à la sécurité alimentaire et à la nutrition. La lutte contre la faim et la pauvreté ainsi que les efforts consentis pour assurer la sécurité alimentaire et améliorer la nutrition constituent des investissements indispensables à la santé et au bien-être humains et à la réalisation du Programme 2030 dans son entièreté.