FAO.org

Accueil > À propos > Réunions > Deuxième Conférence internationale sur la nutrition (CIN2) > Archives des nouvelles > News detail FR
Deuxième Conférence internationale sur la nutrition (CIN2), 19-21 novembre 2014

Des acteurs provenant de divers secteurs unissent leurs forces pour lutter contre la malnutrition dans le cadre de la CIN2

La deuxième Conférence internationale sur la nutrition (CIN2) a eu lieu au siège de la FAO à Rome, du 19 au 21 novembre. Plus de 2 200 personnes des quatre coins du monde y ont participé en vue de relever les principaux défis actuels liés à la nutrition. Au cours de la conférence, des représentants de plus de 170 gouvernements se sont engagés à lutter contre la malnutrition en adoptant la Déclaration de Rome sur la nutrition, document d’engagement politique, et le Cadre d'action, guide politique qui définit des stratégies pour sa mise en œuvre.

L’un des principaux objectifs de la FAO au cours de la Conférence était de promouvoir une approche multisectorielle et multipartite de la nutrition, rassemblant des dirigeants des secteurs de la santé, de l'agriculture, de l'éducation, de la protection sociale et d'autres secteurs connexes, ainsi que des représentants des organisations internationales, de la société civile et du secteur privé. À cette fin, la FAO a organisé plusieurs dialogues sur la nutrition, auxquels ont participé toutes les parties prenantes, ainsi que plusieurs événements préparatoires destinés aux parlementaires, à la société civile et au secteur privé. La FAO a également créé le Fonds d'affectation spéciale pour l’action en faveur de la nutrition, géré par des représentants de tous les secteurs pertinents, afin d’aider les gouvernements à mobiliser des ressources pour les programmes et les projets liés à la nutrition.

Dans son discours en séance plénière, le Pape François a déclaré qu'il était heureux de la décision de réunir les représentants des États, des institutions internationales, de la société civile, du monde agricole et du secteur privé pour œuvrer ensemble en faveur de la nutrition. «L'unité totale des propositions et de l’action, et surtout, l'esprit de fraternité, sont essentiels pour des solutions opportunes et appropriées», a-t-il déclaré.

Représentants des gouvernements

Les gouvernements jouent un rôle clé dans l'élaboration de politiques nutritionnelles, qui favorisent une alimentation saine pour leurs citoyens. Il était donc essentiel que des représentants gouvernementaux participent à la CIN2 – plus de 100 ministres et vice-ministres de tous les secteurs concernés étaient présents – pour garantir que les engagements pris dans la Déclaration de Rome seront transformés en action. Parmi les participants de haut niveau figuraient la Reine Letizia d'Espagne; Nadine Heredia, Première Dame du Pérou; le Roi Letsie III du Lesotho; et la Princesse Haya Bint Al Hussein de Jordanie.

Acteurs non étatiques

Les acteurs non étatiques ont été impliqués dans la CIN2 dès le début. Ils ont ainsi pu offrir leur point de vue et contribuer efficacement aux discussions et aux négociations mises en œuvre pour la formulation des documents finaux de la CIN2. Cent cinquante représentants de la société civile et 100 représentants du secteur privé étaient présents à la Conférence et ont participé à des évènements préparatoires, à des tables rondes et aux manifestations organisées en marge de la conférence.

Collectivement, les organisations de la société civile et les mouvements sociaux ont rédigé une déclaration à la Conférence, qui soutient les engagements pris lors de la CIN2 et souligne les enjeux clés pour la société civile, y compris l’obligation redditionnelle, les droits humains et les approches fondées sur les droits, les systèmes alimentaires équitables et les principes agroécologiques.

Pour sa part, le secteur privé a mis en évidence le rôle essentiel du développement économique et humain pour l'amélioration de la sécurité alimentaire et de la sécurité sanitaire des aliments. Les représentants du secteur privé ont également souligné la nécessité d’établir des partenariats public-privé pour créer des systèmes alimentaires durables, renforcer les systèmes d'information, améliorer la diversité alimentaire et l'accès à des aliments sains, soutenir l'éducation nutritionnelle et défendre les femmes.

Cette représentation diversifiée à la CIN2 a contribué à renforcer l’inclusivité des discussions politiques et à harmoniser les connaissances et les capacités des multiples parties prenantes, pour élever la nutrition au rang de priorité dans le programme de développement mondial. Le Directeur général de la FAO, M. José Graziano da Silva, a souligné ce point dans sa déclaration lors de la session plénière. Il a insisté sur le fait que les entreprises et la société civile étaient des alliés essentiels dans la lutte contre la malnutrition. Ils permettent en effet d’assurer la disponibilité des meilleures technologies, de garantir aux consommateurs un accès à des aliments sains et salubres, et de faire entendre la voix de ceux qui souffrent de la faim.

Cliquez ici pour voir des vidéos de la CIN2


Partagez