Commission des ressources génétiques pour l'alimentation et l'agriculture





Plans d'action mondiaux

 
Le Plan d'action mondial pour la conservation et l'utilisation durable des ressources phytogénétiques pour l'alimentation et l'agriculture

En 1996, la  Conférence technique internationale de la FAO sur les ressources phytogénétiques, pour laquelle la Commission des ressources génétiques pour l’alimentation et l’agriculture avait fait office de comité préparatoire, a adopté le Plan d'action mondial pour la conservation et l'utilisation durable des ressources phytogénétiques pour l'alimentation et l'agriculture et la  Déclaration de Leipzig.

Le Plan d’action mondial a ensuite été approuvé par la Conférence de la FAO, la Conférence des Parties à la Convention sur la diversité biologique et des chefs d'État et de gouvernement lors du Sommet mondial de l’alimentation. Le Traité international sur les ressources phytogénétiques pour l’alimentation et l’agriculture, adopté en 2001 par la Conférence de la FAO, mentionne le Plan d'action mondial parmi ses éléments d’appui.

Le Plan d’action mondial est conçu comme une structure d’ensemble, un guide et un catalyseur pour une action au niveau communautaire, national, régional et international. Il présente un ensemble de recommandations et d’activités prioritaires visant à répondre aux lacunes et défis mis en évidence dans l'État des ressources phytogénétiques pour l’alimentation et l’agriculture dans le monde. Le Plan cherche à créer un système efficient de conservation et d'utilisation durable des ressources phytogénétiques, en améliorant la coopération, la coordination et la planification et en renforçant les capacités. La Commission supervise, suit et évalue la mise en œuvre du Plan d’action mondial

Le Plan d’action mondial vise à fournir un cadre de nature à favoriser et renforcer l’efficacité générale des efforts nationaux, régionaux et mondiaux déployés en faveur de l’utilisation durable, de la mise en valeur et de la conservation des ressources zoogénétiques, et à faciliter la mobilisation de ressources, y compris des ressources financières appropriées, le développement des institutions, la mise en valeur des ressources humaines et des cadres de coopération. Il vise à promouvoir une approche pratique, systématique et efficace, prenant en compte harmonieusement ces questions.

La FAO, en collaboration avec ses partenaires, a mis en place un mécanisme de facilitation visant à encourager la mise en œuvre du Plan d’action mondial.

 
Le Plan d'action mondial pour les ressources zoogénétiques

En 2007, la  Conférence technique internationale de la FAO sur les ressources zoogénétiques pour l'alimentation et l'agriculture,  pour laquelle la Commission avait fait office de comité préparatoire, a adopté le  Plan d'action mondial pour les ressources zoogénétiques et la Déclaration d’Interlaken. La Conférence de la FAO a approuvé les résultats de la Conférence d’Interlaken, contribution majeure de la FAO au cadre général international sur la biodiversité agricole, et demandé à la Commission de superviser et d’évaluer sa mise en œuvre.

La Conférence des Parties à la Convention sur la diversité biologique a salué le Plan d’action mondial et invité les Parties contractantes, les autres gouvernements, les communautés autochtones et locales, les agriculteurs, les pasteurs, les éleveurs d’animaux, les organisations concernées et les autres parties prenantes à assurer la mise en œuvre efficace du Plan d’action mondial (Décision IX/1).

Le Plan d’action mondial vise à fournir un cadre de nature à favoriser et renforcer l’efficacité générale des efforts nationaux, régionaux et mondiaux déployés en faveur de l’utilisation durable, de la mise en valeur et de la conservation des ressources zoogénétiques, et à faciliter la mobilisation de ressources, y compris des ressources financières appropriées, le développement des institutions, la mise en valeur des ressources humaines et des cadres de coopération. Il vise à promouvoir une approche pratique, systématique et efficace, prenant en compte harmonieusement ces questions.

 

En 2009, la Conférence de la FAO a salué l’adoption de la Stratégie de financement pour la mise en application du plan d’action mondial pour les ressources phytogénétiques.