Portail d’appui aux politiques et gouvernance

Asie et Pacifique

La région Asie et Pacifique, où le commerce, les investissements et les innovations technologiques génèrent une énorme richesse, présente le taux de croissance le plus élevé au monde.  Cependant, de vastes zones de la région souffrent d’une pauvreté tenace et des effets du changement climatique.

Les inégalités de revenu et la dégradation de l’environnement ont empiré. Près de 500 millions de personnes souffrent de malnutrition. L’épidémie de maladie à coronavirus apparue début 2020 a poussé les pays de la région à apporter des ajustements significatifs à leurs politiques.

Collecte de données pour aider à renforcer les capacités.  

Suite à la COVID-19, la FAO soutient la reformulation de nombreuses politiques, notamment des programmes de relèvement dans les domaines de la sécurité alimentaire et de la nutrition. Elle continue à soutenir l’élaboration de stratégies régionales, l’investissement dans la nutrition et le développement de l’agriculture numérique.

Elle appuie également des réformes des politiques sectorielles et facilite le renforcement des capacités en matière de collecte des données et de suivi des ODD. Depuis mars 2020, la FAO a lancé la mise en œuvre de l’initiative Main dans la main dans des pays pilotes dont le Laos, le Népal et la Papouasie-Nouvelle-Guinée.

Messages clés

  • Transformer les systèmes alimentaires ruraux et urbains de la région dans le contexte de la COVID-19. Aider les pays à reformuler les politiques alimentaires et agricoles afin de faire face à la faim et à la malnutrition tout en atténuant l’impact économique de la pandémie. Élaborer des directives fondées sur des données probantes pour aider les pays à améliorer la cohérence des politiques et à bâtir des systèmes alimentaires plus résilients et équitables aptes à répondre aux besoins des pans de la population les plus pauvres et les plus vulnérables.

  • Accélérer la transformation agricole et le développement rural durable dans le cadre de l’initiative Main dans la main. En collaboration avec des parties prenantes nationales et des partenaires institutionnels publics et privés, renforcer l’appropriation et les capacités nationales en vue d’accélérer l’éradication de la pauvreté (ODD 1) et de la faim (ODD 2) et de promouvoir le développement rural et la croissance économique. Rendre possible des approches anticipatrices fondées sur des données probantes en vue d’accélérer l’investissement afin de s’attaquer aux menaces émergentes que la propagation de la COVID-19 fait peser sur le fonctionnement des systèmes alimentaires.

  • Renforcer les capacités des pays en matière de collecte et d’analyse des données et améliorer les services statistiques agricoles nationaux. Renforcer les partenariats de la FAO avec des organisations telles que le Asian Institute of Technology et la Asian Development Bank afin de dynamiser les capacités des pays en matière de collecte et d’analyse des données. Aider les pays à utiliser les données issues de l’observation de la Terre pour produire des statistiques agricoles. Continuer à élargir la formation en ligne destinée aux fonctionnaires sur les moyens rentables de production de statistiques agricoles tels que la collecte de données basée sur SIG ou tablette.

  • Promouvoir une agriculture intelligente face au climat afin de répondre de manière durable à la demande alimentaire de populations de plus en plus nombreuses. Renforcer les efforts menés par les pays pour adopter l'agriculture intelligente face au climat ainsi que les technologies et les pratiques de renforcement de la résilience apparentées. Aider les pays à partager les connaissances et élaborer des mécanismes de gestion des risques de crises climatiques. Aider les pays à investir dans le capital humain afin que les petits exploitants puissent profiter eux aussi des avantages de la révolution numérique.

  • Promouvoir la pêche durable et la pêche artisanale. Aider les pays à élaborer un plan d’action national pour prévenir et éradiquer la pêche illégale et non réglementée. Collaborer avec les pays pour qu’ils respectent les directives volontaires favorables à la pêche artisanale dans la région. Veiller à ce que les pêches, l’agriculture et la sécurité alimentaire soient intégrées dans le cadre de développement national afin qu’elles contribuent à la réalisation des ODD.

Publications et outils régionaux mis en avant