FAO.org

Accueil > Portail d'information sur les sols > Dégradation/restauration > Indicateurs et évaluation de la santé des sols du monde > Santé des sols - Physique
Portail d'information sur les sols

Gestion et processus naturels qui affectent les aspects physiques des sols

Carte montrant les zones urbaines

Les trois principaux aspects du bien-être physique des sols sont

Imperméabilisation et encroûtement des sols

L'imperméabilisation des sols est très répandue dans les sols couverts par des infrastructures. Ces zones peuvent être facilement identifiées par télédétection. L’encroûtement des sols est un phénomène local à la surface du sol qui se traduit par une mince couche imperméable qui entrave l'émergence des plantules, réduit l'infiltration et favorise le ruissellement et l'érosion. Cela dépend des caractéristiques de texture du sol, de stabilité des agrégats, de topographie et des précipitations. Le chapitre 9 sur « l’encroûtement et l’imperméabilisation des sols en Afrique de l'Ouest et les approches possibles pour améliorer leur gestion » du Bulletin des Sols FAO n ° 69 (Travail du sol en Afrique, besoins et défis) se concentre précisément sur cette question.

Erosion des sols

Perte de sol estimée en t/ha/an (équation USLE)

L'érosion des sols par l'eau peut entraîner une grave détérioration du paysage par des ravines ou l'envasement des barrages en aval. L'érosion éolienne peut entraîner d'énormes tempêtes de poussière qui déposent les particules les plus fines à des milliers de kilomètres de leur point de départ. Tous les effets de l'érosion des sols ne sont pas négatifs et ils peuvent en fait améliorer la fertilité des sols en aval (ou sous le vent): les agriculteurs des vallées bénéficient des pratiques culturales qui dégradent les sols des pentes et les deltas n'existeraient pas sans l'érosion sur les hautes terres de montagne. Cependant, c’est l'effet global de l'érosion accélérée qui est largement négatif car la plupart des sols et des nutriments déplacés se retrouvent dans les rivières ou les barrages et finalement sont largement perdus dans la mer. Le risque d'érosion par l'eau peut être estimé sur la base des caractéristiques suivantes : quantité et intensité des précipitations, vulnérabilité inhérente des sols à l'érosion, pente et couverture des sols, gestion des terres.

Vulnérabilité à l'érosion éolienne/USDA

L'érosion du sol par le vent peut entraîner d'énormes tempêtes de poussière qui déposent les particules les plus fines à des milliers de kilomètres de leur point de départ. L'érosion éolienne est plus difficile à estimer que l'érosion par l'eau, mais une estimation approximative de la vulnérabilité à l'érosion éolienne est donnée par l'USDA.

 

Compaction des sols

Pression du bétail et pression de l'agriculture mécanisée

La compaction du sol. Les effets de cette pression sur la santé des sols sont variables, mais ils donnent souvent lieu à la création de couches de sol imperméable proches de la surface avec engorgement local. La compaction du sous-sol se produit sous une pression extérieure et peut créer des couches imperméables dans le sol qui limitent les cycles de nutriments et de l'eau. Les causes les plus fréquentes sont une forte concentration de bétail en particulier autour des points d'eau dans les climats plus secs, et l'utilisation de lourdes machines agricoles et des pratiques de labour inappropriées, principalement menées en agriculture industrialisée.