FAO.org

Accueil > Comité de l'agriculture (COAG) > Questions soulevées lors de la vingt-troisième session
Comité de l'agriculture (COAG)

Questions soulevées lors de la vingt-troisième session

Les discussions et délibérations du Comité de l'agriculture à sa vingt-troisième session ont conduit à l'adoption (par le Conseil à sa cent quarante-cinquième session et la Conférence à sa trente-huitième session) et la mise en œuvre ultérieure de biens publics mondiaux importants, notamment:

  • Le Code international de conduite pour la gestion des pesticides
    Le nouveau code fournit un cadre pour la gestion des pesticides destiné à toutes les entités publiques et privées concernées par la production, la réglementation et la gestion de ces produits dans le monde. Il établit des normes de conduite concernant les pratiques de gestion du cycle de vie des pesticides, notamment pour les autorités gouvernementales et le secteur industriel des pesticides. Il est largement admis que l'utilisation appropriée et durable des pesticides dans l'agriculture a une importance fondamentale pour la santé humaine et environnementale. Les activités menées par la FAO dans ce domaine, en partenariat avec l'OMS et le PNUE, ont conduit à l'adoption d'un nouveau Code international de conduite pour la gestion des pesticides.
  • Le partenariat mondial sur les sols
    Le partenariat mondial sur les sols comprend cinq objectifs ou piliers d'action: promouvoir la gestion durable; encourager les investissements et la coopération technique; promouvoir la recherche et le développement; améliorer la quantité et la qualité des données et des informations sur les sols; et harmoniser les méthodes, mesures et indicateurs pour la gestion durable.
  • Le Programme daction mondial pour un développement durable de lélevage
    La consommation de denrées alimentaires d'origine animale devrait augmenter d'environ 70 pour cent d'ici à 2050. Cette croissance énorme de la demande se produit alors que la rareté des ressources naturelles et les effets du changement climatique suscitent des préoccupations grandissantes. En réponse à ces enjeux, le Programme d’action mondial pour un développement durable de l’élevage a été élaboré dans le cadre d'une initiative à parties prenantes multiples, et les États Membres ont été invités à y participer.
  • Intensification durable des cultures
    En 2010, la FAO a lancé une nouvelle initiative d'envergure pour produire davantage d'aliments d'une manière plus durable afin de nourrir une population mondiale croissante. Baptisée Produire plus avec moins, elle s'inspire d'un nouveau concept important appelé Intensification durable des cultures. La Conférence a réaffirmé son appui à la stratégie et recommandé de l'intégrer avec les actions concernant la nutrition, les semences, les régimes alimentaires appropriés, les pertes et le gaspillage alimentaires, l'utilisation efficace de l'eau, la conservation et l'utilisation des ressources génétiques, et indiqué que la stratégie s'appellerait désormais «Intensification durable des cultures».