Soyons reconnaissants envers nos pollinisateurs


6 façons d’exprimer notre gratitude envers les abeilles, les papillons et les autres pollinisateurs essentiels

Saviez-vous que - sur au moins 20 000 espèces d'abeilles - seulement 7 d'entre elles sont des abeilles mellifères? Les abeilles occidentales produisent 1,6 million de tonnes de miel par an. ©StudioSmart/shutterstock.com

«Attention une abeille!» s’écrie quelqu’un alors que tout le monde, essayant de s’éloigner de cette créature volante, bondit hors de la couverture de pique-nique en renversant le jus de pomme et en agitant les bras. Cette scène vous rappelle quelque chose? 

De nombreuses personnes ont peur des abeilles. Et pourquoi pas? Elles ressemblent en quelque sorte à des extraterrestres. Elles possèdent des dards qui font plus mal que ce que l’on pourrait imaginer, certaines personnes y sont allergiques et leurs piqures peuvent même avoir des conséquences mortelles. Mais contrairement à nos craintes, les abeilles ne sont pas des insectes agressifs et ne piquent pas les hommes sans raison. Si elles s’approchent de vous, cela signifie que vous avez quelque chose sur vous qui les attire et qu’elles apprécient énormément. Et si vous saviez tout ce qu’elles font pour vous, vous seriez heureux de partager avec elles vos boissons et votre nourriture.

Plus de 75 pour cent des cultures vivrières à l’échelle de la planète dépendent, dans une certaine mesure, de la pollinisation. Les pollinisateurs comme les abeilles, les papillons, les oiseaux, les papillons de nuit, les coléoptères et même les chauves-souris, aident les plantes à se reproduire. Les fruits et les légumes sont en réalité les bébés des plantes. Ce n’est pas souvent comme ça que nous les voyons, or les graines, les fruits et certains légumes proviennent d’une plante qui a été pollinisée. Les abeilles sont en partie à l’origine de certains aliments de ce pique-nique!

Et pourtant, il y a un déclin préoccupant de la population des pollinisateurs, en particulier des abeilles et des papillons, en raison principalement des pratiques agricoles intensives, des changements de l’utilisation des terres, des pesticides (y compris les insecticides néonicotinoïdes), d’espèces exotiques envahissantes, des maladies, des organismes nuisibles, et du changement climatique. Environ 35 pour cent des pollinisateurs invertébrés, en particulier les abeilles et les papillons, et environ 17 pour cent des pollinisateurs vertébrés, tels que les chauves-souris, sont menacés d’extinction. Les agriculteurs et les responsables politiques ont un rôle important à jouer dans la protection de nos pollinisateurs. Mais il y a des choses que nous pouvons également faire à notre niveau.

Lors de la journée mondiale des abeilles, voici 6 raisons d’être reconnaissants envers nos pollinisateurs et des conseils sur la façon dont vous pouvez le montrer:

1. Elles nous permettent d’améliorer nos régimes alimentaires en nous fournissant des aliments riches en micronutriments - Nos cultures vivrières n’ont pas toutes besoin d’être pollinisées; par exemple, le riz, le blé et les pommes de terre survivraient, même si nos pollinisateurs venaient à disparaître. Néanmoins, de nombreux aliments très nutritifs, riches en micronutriments, comme les fruits et certains légumes, les graines, les noix et les huiles, seraient voués à disparaitre sans pollinisateurs. Un monde sans pollinisateurs est un monde sans certaines des denrées alimentaires dont nous sommes très friands  (et dont nous avons besoin pour une alimentation équilibrée) comme les fraises, les pommes, les myrtilles, les cerises, les amandes, le cacao et le café.

Conseil: Rendre la pareille! Offrez aux abeilles la nourriture qu’elles aiment en cultivant des plantes indigènes dans votre jardin. Les plantes et les pollinisateurs ont une relation symbiotique et mutuellement bénéfique. Ils ont besoin l’un de l’autre pour survivre et ont par conséquent évolué de cette façon. Les plantes indigènes, locales sont celles qui seront les mieux adaptées aux abeilles indigènes. Le fait de planter un ensemble diversifié de plantes autochtones qui fleurissent à des moments différents peut faire une énorme différence pour les pollinisateurs.

75 pour cent des cultures vivrières à l’échelle de la planète, telles que les pommes, le café et les myrtilles doivent leur existence aux pollinisateurs. Gauche: ©FAO/ Richard Slaby; Droite: ©Brian Lasenby/shutterstock.com

2. Elles nous procurent du miel! Saviez-vous que sur au moins 20 000 espèces d'abeilles, seulement 7 d'entre elles sont des abeilles mellifères? Les abeilles occidentales produisent 1,6 million de tonnes de miel par an! Ce produit merveilleux est un édulcorant naturel qui possède également des propriétés antiseptiques et antibactériennes. Le miel est consommé par les hommes depuis des millénaires. Les anciens Égyptiens utilisaient le miel à des fins médicinales, par exemple pour guérir les plaies; ils utilisaient également la cire d’abeille pour embaumer les morts et pour créer de la lumière artificielle. Aujourd’hui, des produits comme le miel, la cire d’abeille et d’autres sous-produits permettent aux familles rurales de générer des revenus supplémentaires.

Conseil: Achetez du miel brut aux agriculteurs locaux. De nombreux petits exploitants agricoles et des communautés forestières continuent d’avoir recours à des pratiques apicoles durables. Vous pouvez aider ces personnes et leur achetant directement du miel brut, de la cire d’abeille ou d’autres produits à base de miel.

3. Elles possèdent une grande éthique de travail - Une seule abeille butine généralement autour de 7 000 fleurs par jour, et elle devra se poser sur près de  quatre millions de fleurs pour produire un kilogramme de miel. Chaque abeille fait partie d’une équipe qui travaille sans relâche afin de soutenir la croissance et la productivité de leur ruche en recueillant autant de pollen que possible, tout en pollinisant de nombreuses espèces végétales. Ce dévouement inlassable a d’ailleurs donné lieu à l’expression «s’activer comme une abeille».

Conseil: Récompensez ces petits corps très actifs en leur fabriquant une petite fontaine d’eau. Ces petits insectes ont besoin d’eau après avoir bourdonné durant toute la journée. Vous pouvez laisser un récipient propre avec un peu d’eau et des cailloux ou des branches afin d’éviter que les abeilles ne se noient. Cela leur permettra d’avoir un lieu où se reposer et se désaltérer après tant de travail.

4- Grâce à elles, nos aliments ont meilleur goût - Les plantes bien pollinisées produisent des fruits et des légumes plus grands, plus uniformes et plus savoureux. Les plantes jugent combien d’efforts sont requis pour produire un fruit ou un légume. Si la plante n’a pas été bien pollinisée, elle n’investira pas nécessairement de façon uniforme ses ressources dans sa production, et certains de ses fruits ou légumes s’en retrouveront déformés ou sans saveur. Un pomme déformée par exemple signifie qu’elle n’a pas été suffisamment pollinisée ou qu’elle sa pollinisation a été déséquilibrée!

Conseil: Évitez d’utiliser des pesticides, des fongicides ou des herbicides dans vos jardins. Ils peuvent tuer les pollinisateurs et empoisonner les ruches avec du nectar ou du pollen contaminés rapportés par les abeilles qui ont butiné des plantes contaminées par ces substances. Efforcez-vous d’utiliser des solutions naturelles pour combattre les organismes nuisibles qui se trouvent sur vos plantes.

Environ 35 pour cent des pollinisateurs invertébrés, en particulier les abeilles et les papillons, et environ 17 pour cent des pollinisateurs vertébrés, tels que les chauves-souris, sont menacés d’extinction. ©SARMDY/shutterstock.com

5- Elles contribuent à accroître la production alimentaire et à renforcer la sécurité alimentaire - Dans une étude où la pollinisation a été bien gérée sur diverses petites exploitations agricoles, les rendements des cultures ont nettement augmenté (de 24 pour cent en moyenne)! Les abeilles ainsi que d’autres insectes pollinisateurs permettent d’améliorer la production alimentaire de 2 milliards de petits agriculteurs dans le monde, contribuant ainsi à assurer la sécurité alimentaire de la population mondiale. La chasse au miel à partir de colonies d’abeilles sauvages demeure un des moyens de subsistance des populations tributaires des forêts dans de nombreux pays en développement.

Conseil pour les agriculteurs: Mettez en place un habitat adéquat pour les abeilles afin que la pollinisation soit assurée. Laissez certaines zones de l’exploitation dans leur état naturel afin qu’elles constituent des habitats naturels pour les abeilles. Créez des haies avec des plantes qui fleurissent à diverses époques de l’année et plantez des cultures qui attirent les abeilles comme des tournesols, du café, des arbres fruitiers et des manguiers. Réduisez votre utilisation de pesticides, et ne touchez pas leurs sites de nidification.

6- Elles préservent la biodiversité - La pollinisation est l'un des processus les plus importants de la nature contribuant à la biodiversité. Elle nous aide à produire une grande variété de plantes dont de nombreuses sont des cultures vivrières. Selon les estimations, 90 pour cent des plantes à fleurs dépendent de la pollinisation pour se reproduire. Et pourtant, on ignore souvent que les abeilles et l’apiculture en forêt contribuent également à préserver les écosystèmes car les abeilles aident les arbres à se régénérer qui à leur tour contribuent à préserver la biodiversité forestière.

Conseil: Informez-vous mieux sur les abeilles et n’ayez plus peur. Si vous effectuez des recherches sur ces petites créatures, vous vous rendrez compte que les abeilles ne sont généralement pas dangereuses. Toutes les abeilles ne piquent pas, et celles qui le font, le font pour une bonne raison. Lorsqu’elles piquent ou qu’elles essaiment, il ne s’agit là que de mécanismes d’auto-défense. Elles ne chassent jamais les humains intentionnellement. Si vous comprenez mieux comment les respecter, vous pourrez éviter de mauvaises rencontres et apprendre à vivre paisiblement en compagnie de ces créatures qui nous sont indispensables. Aidez-nous à faire passer le message: vous pouvez être un défenseur des abeilles!


Il n’est pas étonnant que tous les livres sacrés des grandes religions du monde aient dédié des passages aux abeilles. Elles ont toujours joué un rôle essentiel (et continue de le jouer) dans l’alimentation et la vie telle que nous la connaissons. Par l'intermédiaire du plan d'action 2018-2030 de l'Initiative internationale sur les pollinisateurs, la FAO et le Secrétariat de la Convention sur la diversité biologique en consultation avec la Plate-forme intergouvernementale sur la biodiversité et les services écosystémiques (IPBES) et d'autres partenaires, promouvront une action coordonnée à l'échelle mondiale en vue de protéger les pollinisateurs sauvages et domestiques et de favoriser l'utilisation durable des services de pollinisation, qui est reconnue comme un élément vital de l'agriculture et des écosystèmes sains.

Ces actions soutiennent l’agriculture qui est plus diversifiée et qui est moins dépendante des produits chimiques toxiques. Le fait de contribuer à protéger nos pollinisateurs soutient notre production alimentaire, les revenus des agriculteurs et l’environnement en général. Aidez-nous à faire passer le message lors de la Journée mondiale des abeilles.

Pour en savoir plus: