Appui aux politiques et gouvernance
© FAO

Biodiversité, ressources génétiques et services écosystémiques

La biodiversité inclut les trois dimensions de la diversité du vivant : génétique, espèces, écosystèmes. Elle est indispensable à la sécurité alimentaire, au développement durable et à la fourniture de multiples services écosystémiques vitaux. Mais le déclin de la biodiversité et de sa capacité à fournir des services écosystémiques menace gravement la sécurité alimentaire et le bien-être des populations humaines.

La biodiversité est essentielle pour l’agriculture et la production alimentaire.

La FAO aide les pays à élaborer des politiques de gestion de la biodiversité pour l’alimentation et l’agriculture et organise des forums de discussion sur les politiques internationales en ce domaine. Elle accueille en son sein la Commission des ressources génétiques pour l’alimentation et l’agriculture et le Traité internaitonal sur les ressources phytogénétiques pour l’alimentation et l’agriculture, qui se consacrent à l’utilisation et à la conservation durables des ressources génétiques ainsi qu’au partage juste et équitable des bénéfices qui en découlent. La Commission supervise les évaluations mondiales de la biodiversité et des ressources génétiques et convient des réponses politiques mondiales.

Messages clés

  • Il est urgent de mettre un terme à la perte de biodiversité et de services écosystémiques. Les politiques en matière de sécurité alimentaire et de nutrition doivent prévoir et traiter l’utilisation durable et la conservation de la biodiversité pour l’alimentation et l’agriculture.
  • Compte tenu de l’importance des services écosystémiques et de la biodiversité pour une agriculture, un élevage, des pêches, une aquaculture et des forêts durables, il convient impérativement de redoubler d’efforts afin de mieux les intégrer aux politiques mondiales et nationales en matière d’agriculture et de ressources naturelles.
  • La FAO met des données factuelles, des orientations et son expertise à la disposition des pays afin de les inciter à protéger la biodiversité, à valoriser les services écosystémiques et à conserver les ressources génétiques.
  • Il convient d’adopter des approches transsectorielles pour assurer l’harmonisation des politiques en matière de biodiversité de tous les secteurs. La coordination entre les ministères responsables de l’agriculture, des pêches, des forêts, de l'environnement, de l’éducation, de l’économie, de la santé, du commerce et des affaires sociales est nécessaire. Les politiques doivent viser l’inclusion et impliquer de ce fait les organisations de producteurs, la société civile et le secteur privé.
  • La recherche, l’éducation et le renforcement des capacités sont nécessaires pour mieux comprendre et sensibiliser à l’importance de la biodiversité et des services écosystémiques pour la sécurité alimentaire et la nutrition. Les politiques doivent s’efforcer d’améliorer les connaissances scientifiques, de tirer parti des connaissances traditionnelles et de communiquer efficacement la nécessité d’utiliser et de conserver les espèces, les races et les variétés pour le présent et l’avenir.

Ressources mises en avant

Share this page