Portail d’appui aux politiques et gouvernance
© FAO/ Noel Celis

Situations d’urgence et moyens d’existence ruraux

En dépit de progrès importants, près de 132 millions de personnes réparties dans 42 pays ont besoin d’une forme ou d’une autre d’aide humanitaire. Les conflits et les chocs climatiques sont les principaux facteurs de crises. Le Yémen demeure la crise humanitaire majeure dans le monde.

Investir dans la protection des moyens d’existence agricoles

L’agriculture constitue le moyen d’existence principal de la majorité des populations victimes de crises. Elle joue un rôle crucial pour sauver des vies et permet aux familles de produire et de consommer des aliments nutritifs ainsi que de générer un revenu.

La FAO aide les communautés vulnérables à renforcer leur sécurité alimentaire grâce à l'anticipation, la préparation et la prévention des crises. Elle intervient rapidement et efficacement auprès des populations victimes de catastrophes et investit dans le renforcement du redressement et la résilience des moyens d’existence. Elle joue également un rôle important de coordination lors des urgences humanitaires (en tant que co-chef de file du cluster Sécurité alimentaire mondiale), noue des partenariats stratégiques avec d’autres organisations des Nations Unies et des partenaires régionaux, propose un système d’information d’alerte rapide et procède à l'analyse de la sécurité alimentaire et de la résilience afin de renforcer les moyens d’existence des populations rurales.

Messages clés

  • La réponse aux situations d’urgence doit à la fois s’attaquer aux causes sous-jacentes des crises et gérer les besoins alimentaires et nutritionnels immédiats. L’agriculture a un rôle crucial à jouer dans le renforcement de la résilience des familles et des communautés. 
  • Les pays exposés à des chocs récurrents ont besoin d’urgence de politiques qui facilitent et accroissent l’investissement immédiat et à long terme dans l’agriculture. Ils doivent augmenter et diversifier les aliments disponibles et aider les familles à atteindre l’autosuffisance.
    Des politiques d’appui aux moyens d’existence agricoles dans les situations d’urgence (par le biais de transferts monétaires, de l’achat local et régional d’intrants et de marchés publics, p. ex.) sont essentielles pour soulager la souffrance et diminuer la migration forcée. 
  • Il est crucial d’effectuer des évaluations fiables pour déterminer le moment et le lieu où des crises risquent de se produire afin de les anticiper et d’y répondre avec des programmes et des politiques adéquats. Avec le modèle RIMA et les outils SMIAR et IPC, la FAO met à la disposition de ses partenaires des approches extrêmement utiles. Il est indispensable d’investir dans l’amélioration de la qualité des informations, des données et des statistiques afin de sauver des vies, mais aussi d’améliorer la qualité des analyses, des recommandations et des interventions.
  • Les partenariats et la collaboration entre les organisations des Nations Unies, les États et les ONG jouent un rôle essentiel dans les situations d’urgence. Il est nécessaire de mieux coordonner l’aide humanitaire et les politiques de développement à long terme. En sa qualité de partenaire fiable et de co-chef de file du Module mondial de la sécurité alimentaire, la FAO joue un rôle important de coordonnateur de la réponse en matière de sécurité alimentaire lors des crises humanitaires.

Ressources mises en avant

Share this page